Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 18:13

Anciens seigneurs de Beaubois

 

-de Beaubois

 

Jean de Beaubois se trouvait parmi les croisés de la septième croisade, la première de Saint-Louis, assemblés à Limisso, dans l'île de Chypre, en avril 1249, se disposant à passer à Damiette, en Egypte. Les Beaubois de Bourseul portaient « de gueules à trois étoiles d'argent 2, et 1 » ; alias «  de gueules à la croix guivrée d'or ». Ces dernières armes leurs vinrent sans doute de ladite croisade ; mais ce sont les premières, avec des étoiles, qui figurent sur l'écusson sculpté en pierre dont nous avons déjà parlé plus haut. On voit encore les Beaubois de Bourseul paraître dans les montres et réformations de 1448 (Jacques de Beaumanoir) à 1467 (J. de Beaumanoir, aud. lieu et à Bosq-briend).

 

 

Armoiries de Beaubois

 

-de Tréal

 

L'auteur de poursuivre : nous ignorons la date précise à laquelle la Seigneurie de Beaubois, passa aux de Tréal; ce fut comme nous l'avons vu, par une alliance entre ces deux familles dans la seconde moitié du XVe siècle. Note personnelle : Jean de Tréal, seigneur de Aventure fit aveu au Duc, le Ier septembre 1469 et épousa Guillemette de Beaubois. Leur fils aîné fut Briand de Tréal dont nous verrons la descendance à l'article de Tréal. Cette nouvelle famille avait eu pour principales illustrations : Tréal le Fier, l'un des trois rédacteurs, vers 1330, de la Très Ancienne Coutume de Bretagne... Cette famille tirait son nom de la châtellenie d'ancienneté de Tréal, paroisse dudit, canton de la Gascilly, arrondissement de Vannes (Morbihan)...Les de Tréal s'allièrent aux Châteaubriant, aux Malestroit, aux Tournemine, et aux Rohan, c'est à dire aux plus grandes maisons de cett la province. Dans son Histoire du capitaine Breil de Bretagne (1503-1583), épux de Jeanne de Tréal, le comte de Palys, produit l'inventaire, dressé en 1567 des toilettes, des tentures et des tâpisseries de leur belle-soeur : la dame Noël de Tréal de Beaubois, devenue veuve, inventaire qui donne une haute idée du luxe de la maison. Il mentionne aussi l'artillerie de Beaubois, apportée à Dinan pour y être vendue avec les armes et harnais du Capitaine de l'Adventure. Du-Breil, gouverneur de Granville de 1561 à 1568, organisant la défense de cette ville contre les huguenots, assure par lettre, le maréchal de Matignon, qu'il peut compter tout autant sur ses beaux-frères et compagnons d'armes, les deux capitaines de l'Adventure, que sur lui.Il s'agit de Noël et de François de Tréal, seigneurs de Beaubois-l'Adventure, fils de Briand de Tréal, déjà cité. Noël mourut sans postérité. François épousa Adrienne Gauteron du Plessix-Gauteron, en Sévignac, (canton de Broons). Son fils Christophe, seigneur de Beaubois, épousa Françoise de Quélenec et la fille unique de ce dernier s'unit à Jacques de Nevet en qui s'est fondu cette famille. Cette filiation est donnée par le comte de Palys dans l'ouvrage précité. Dans le Nobiliaire de retagne, de P. de Courcy, on trouve encore Jacques de Tréal, seigneur de Beaubois, chevalier de Saint-Michel ou  de l'ordre du Roi, en 1600. Notes personnelles : Christophe de Tréal eut deux enfants : Jean, qui fut seigneur du Plessix de 1635 à 1636 et Françoise, ci-après. François de Tréal, frère de Christophe posséda la seigneurie du Plessix jusqu’en 1589 et probablement après. Françoise de Tréal, fille de Christophe, dame du Plessix, de Saint-Riveul, et de Beaubois sous la tutelle de son oncle épousa dans le premier quart du XVIIème siècle Jacques de Nevet, qui fut tué au Etats de Bretagne en 1616, par Guémadeuc. Françoise de Tréal résidait au manoir de Beaubois, elle mourut vers 1635. Claude de Nevet, fille des précédents reçut la seigneurie du Plessix et dû mourir vers 1695.

 

 

Armoiries de Tréal

 

Page non terminée

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires