Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 20:39

La seigneurie du Besso occupait probablement une ancienne terre aux mains des templiers en cette modeste paroisse de Saint André des Eaux, paroisse ressortant de l'évêché de Dol. La seigneurie du Besso fut d'abord entre les mains de la famille du Besso dont les armoiries étaient : «D'or à trois chevrons de sable. ».

 

 

Olivier du Besso marié avec Jeanne de Cran, fille de noble homme escuier Pierre de Cran lui même marié l'an 1337 avec Plesou de Pledran. Olivier du Besso, écuyer, fit sa montre à Dinan. Il avait avec lui un chevalier et quatre écuyers. C'est Tiennette du Besso l'héritière dudit Olivier du Besso, sa fille, qui transporta le domaine à la famille de Beaumanoir en épousant en 1390 Robert de Beaumanoir, seigneur dudit lieu en Evran. Ce dernier était alors chambellan du duc de Bretagne et capitaine de Vannes. Dès lors leurs descendants furent titrés Vicomte du Besso.

 

 

 

C'est probablement au début du XVIe siècle que le château cerné de douves fut aménagé. Il semblerait qu'une carrière ait alors été exploitée pour la circonstance. Cet aménagement serait dû à Briant de Beaumanoir, Chevalier, seigneur de Cesson, comte du Besso.  A la bataille de Castillon, il fut fait chevalier puis chambellan du roi Louis XI. Capitaine de Melun et seigneur de l'usufruit de cette ville. Il mourut en l'an 1485. En 1458, il avait épousé Marguerite de Creux, dame de la Folie, de Loublarie et de la Ville Odiernie, fille d'Olivier et Isabeau de Tréal. Marguerite de Creux mourut en 1495. Il fut père de Gilles de Beaumanoir, qui fut nomme chambellan de François II duc de Bretagne. Gilles de Beaumanoir assista à la conquête de Naples faite par Charles VIII en 1495 et fut fait chevalier à la bataille de Fornouc. Il mourut en 1498. Il avait épousé Jacquemine de La Motte, dame de Trébry, fille de Charles et de Marguerite Painel. Le couple eut cinq enfants. La dernière représentante de cette Maison : Hélène de Beaumanoir, fille de Toussaint de Beaumanoir; tué lors des guerres de la Ligue, vécut en partie au château de Limoëlan à Sévignac. Elle mourut en 1636. 

 

 

 

La chapelle domestique du lieu, dite chapelle du Besso, voir Collégiale, était voisine du Besso. Cette chapelle fut fondée elle même au cours des XIVe et XVe siècle ; elle était décorée de belles sculptures en pierre.

 

 

 

La tour du Besso

cliché : Inventaire du patrimoine culturel en Bretagne

 

Le 9 janvier 1924, le vicomte Frotier de la Messelière qui avait visité l'endroit trente ans plus tôt en nous laissant ces remarquables dessins écrivait : Nous laissons sur la gauche, la collégiale massacrée de Fontlebon et le mélancolique Besso, qui mire sa tour polygonale et ses hautes cheminées dans les eaux limpides baignant le pied de ses murs. Selon lui, les tours polygonales du Besso remontaient à la fin du XVe siècle, voir un peu plus tard.

 

 

Dessins de Frotier de la Messelière

 

 

Armoiries figurant sur le moulin du Besso

Cliché des éditions Le Flohic

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires