Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2015 2 21 /07 /juillet /2015 18:42

 

 

Sur la fin de l'onziéme siécle, Alain Fergent Duc de Bretagne ayant fait faire une Enqueste solemnelle des Rangs que les Grands de son, Estat avoient eu de toute ancienneté dans les Parlemens & Assemblées generales du Pays, il se trouva que les Vicomtes de Leon & de Rohan y avoient toujours eu des plus hauts Rangs, & qu'ils estoient Princes du Sang Royal de Bretagne. Eudon, Vicomte de Porhoet, fut Duc de Bretagne ayant épousé Berthe fílle unique & heritiere de Conan troisième Duc de Bretagne : Il mourut l'an 1180. Alain premier Vicomte de Rohan est qualifié Prince, & illustre, dans l'acte de fondation du Prieuré Nôtre-Dame de la Coüarde, avant l'année 1120, & sa femme, qui estoit fille d'Alphonse Roy de Castille, y est nommée Villana. Alain Vicomte de Rohan, épousa Constance de Bretagne Soeur unique de Conan quatriéme du nom Duc de Bretagne, & petite fille de Matilde d'Angleterre, lesquels Alain & Constance fondèrent l'Abbaye de Bon-Repos dans la Vicomté de Rohan l'An 1184. & d'eux sont issus tous les Vicomtes & Ducs de Rohan qui ont esté depuis, jusques à Henry II. du nom decedé l'an 1638. les Seigneurs de Montauban, & les Seigneurs de Guemené. Dans le premier volume de l'Histoire des Guerres France & d'Angleterre, écrit par Jean Froissart il y a prés de trois cens ans, le Vicomte de Rohan est qualifié Prince, & il y est nommé comme l'un des plus confiderables entre ceux qui furent presens, lors que le Roy Philippes de Valois adjugea la Duché de Bretagne à Charles de Blois son Neveu, par Arrest donné à Conflans le septième Septembre 1341. Adonc (dit Froiffart) Monseigneur Charles s'enclina contre le Roy son Oncle, en le remerciant moult grandement, & tantost pria le Duc de Normandie son Cousin, le Comte d'Alençon son Oncle, le Duc de Bourgogne, le Comte de Blois son Frere, le Duc de Bourbon, Monseigneur Louis d'Espagne, Monseigneur Jacques de Bourbon, le Comte d'Eu pour lors Connestable de France, le Comte de Guynes son fils, le Vicomte de Rohan, & tous les autres Princes & Barons qui là estoient, qui tous luy dirent qu'ils iroient volontiers avec luy, à leur Seigneur le Duc de Normandie, chacun à tout tant de Gendarmes comme il pourroit avoir. Jean Vicomte de Rohan aprés la mort de Jeanne heritiere & Vicomtesse de Leon sa premiere femme, de laquelle il avoit deux fils & une fille, épousa lan 1377. Jeanne de Navarre fille de Philippes d'Evreux & de Jeanne de France Roy & Reyne de Navarre; la quelle Jeanne de Navarre avoit trois Soeurs, Blanche mariée à Philippes de Valois Roy de France, Marie à Pierre IV. du nom Roy d'Arragon, & Agnes à Gaston Phoebus III, du nom Comte de Foix. Et dans l'Histoire de Navarre écrite en Espagnol par Dom Charles Infant de Navarre, continuée par un Evêque de Pampelonne, de la Maison du Maréchal de Peralte, & traduite par Cayet, il est dit parlant de ce Mariage, que le Vicomte de Rohan estoit Prince né du droit estoc des anciens Rois de Bretagne. Du premier Mariage dudit Jean Vicomte de Rohan avec ladite Jeanne heritiere & Vicomtesse de Leon, nasquirent Alain Vicomte de Rohan & de Leon, Edoüard de Rohan, & Jeanne de Rohan, laquelle Jeanne de Rohan fut mariée l'an 1574. à Robert d'Alençon Comte du Perche, fils de Charles de Valois Comte d'Alençon, frere du Roy Philippes de Valois. Et du second mariage dudit Jean Vicomte de Rohan avec ladite Jeanne de Navarre, est venu Charles de Rohan Seigneur de Guemené, duquel font issus les Seigneurs & Princes de Guemené, les Ducs de Montbazon, les Seigneurs de Gié, & depuis six-vingts ans les Vicomtes & Ducs de Rohan. Guillaume Sire de Montauban , épousa l'an 1414. Bonne Viscomti Princese de Milan de laquelle il eût un fils nommé Jean, qui n'eût qu'une fille mariée à Louis de Rohan premier du nom Seigneur de Guemené, dont Monsieur & Madame Prince & Princesse de Guemené sont issus. En l'année 1419. Jean Duc de Bretagne , Artus & Richard de Bretagne ses freres estans prisonniers, Alain Vicomte de Rohan, comme Prince de l'ancienne Maison Royale de Bretagne, fut déclaré Lieutenant general de l'Estat, par le consentement universel des Bretons, Alain Vicomtei de Rohan, petit Fils du Vicomte Jean & de Jeanne Vicomtesse de Leon sa premiere femme, épousa Marguerite de Bretagne fille de Jean surnommé le Vaillant & le Conquerant, Duc de Bretagne, & de Jeanne de Navarre fille de Charles II. du Nom Roy de Navarre & de Jeanne de France, laquelle Jeanne de Navarre fut depuis Reyne d'Angleterre. Ce Vicomte Alain eut deux filles de Marguerite de Bretagne sa femme, l'une appellée Marguerite qui épousa Jean d'Orleans Comte d'Angoulême petit Fils de France, Ayeul du Roy François. l'autre appellée Catherine & qui épousa Jean d'Albret Vicomte de Tartas, & fut Mere du grand Alain Sire d'Albret Pere de Jean Roy de Navarre Ayeul du Roy, Henry quatriéme. Le mesme Vicomte de Rohan se maria en secondes nopces avec Marie de Lorraine fille d'Antoine Comte de Vaudemont; Pere de Ferry Duc de Lorraine. Jean Vicomte de Rohan fils d'Alain & de sa seconde femme Marie de Lorraine, épousa l'an 1461. Marie de Bretagne seconde fille de François premier du nom Duc de Bretagne, & d'Isabel d'Escosse fille de Jacques premier du nom Roy d'Escosse. Ce Mariage, aussi bien que celuy de Marguerite, soeur aisnée de ladite Marie avec François second dernier Duc de Bretagne, & pere de la Reine Anne , avoient esté ordonnez par ledit Duc François premier, dés l'an 1450. & les contracts en avoient esté faits, & approuvez par les Estats du Pays cinq ans aprés, dont l'Autheur des anciennes Chroniques de Bretagne rapporte la cause en ces termes, parlant du Vicomte de Rohan : Car c'est luy qui plus droitement de toute ancienneté est issu de la ligne Royale de Bretagne : Et Messieurs de Sainte Marthe disent, Le Duc François premier voulut par son Testament que ses deux filles uniques fussent mariées aux deux plus proches Princes du Sang de Bretagne. En l'année 1535. René premier du nom Vicomte de Rohan, fils de Pierre de Rohan Baron de Frontenay, & d'Anne de Rohan (qui fut heritiere & vicomtesse de Rohan aprés Jacques & Claude ses freres, morts sans enfans, l'un en 1527. l'autre en 1540.) épousa Isabeau de Navarre fille de Jean d'Albret & de Catherine de Foix Roy & Reyne de Navarre. Et le Pere Joseph Texera Portugais en son Histoire genealogique qu'il presenta au Roy Henry IV. L'an 1590. parlant de ce Mariage, dit, Isabeau mariée à Monsieur de Rohan Prince de la Maison de Bretagne. A la ceremonie de l'entrée du Roy Henry second à Paris l'an 1549. ledit René Vicomte de Rohan est appellé Prince, il y eut rang & y marcha en cette qualité. Et en l'an 1551. ayant esté tué dans un combat proche de Mets, François de Rabutin qui vivoit alors, dit, Ce fut un fort grand dommage de la perte de ce Prince qui estoit de la Maison de Bretagne : Guillaume Paradin l'appelle, Monsieur de Rohan Prince Breton : Et l'Autheur des Annales d'Aquitaine , Monsìeur le Prince de Rohan Breton. Dans une Transaction faite le 14. juillet 1581, entre le Roy Henry IV. & René deuxiéme du nom Vicomte de Rohan, fils dudit René premier du nom Vicomte de Rohan, & de ladite Isabeau de Navarre, sont ces mots, Ont esté presens tres Haut, tres-Puissant et tres Illustre Henry par la grace de Dieu Roy de Navarre, estant de present en ce lieu des essarts, d'une part ; & tres Haus & tres-Puissant Prince René Vicomte de Rohan, &c. lesquels assistez des Gens de leur Confeil, &c. Monsieur le President de Thou rapporte qu'en l'année 1589. aprés la mort du Roy Henry III. son successeur Henry IV. ayant esté reconu Roy de France, par quantité de Princes & de Grands qui estoient dans son Armées il en fut passé un Acte solemnel qui fut signé dans cet ordre. Premierement, Le Roy & puis aprés, François de Bourbon Prince de Conty, François de Bourbon Duc de Montpensier, Henry d'Orleans Duc de Longueville, François de Luxembourg Duc de Pinay, Louis de Rohan Duc de Montbazon, Armand de Biron & Jean d'Aumont Maréchaux de France & autres. Il ajoute que plusieurs Seigneurs qui estoient presens & qui approuvoient fort ce qui se passoit, ne voulurent pas neanmoins signer l'Acte, craignans de faire préjudice à leur rang & à leur prerogative, & qu'entre ceux là fut Jean Louis de Nogaret Duc d'Espernon, qui comme Duc Pair pretendoit signer avant les Maréchaux de Biron & d'Aumont, lesquels soûtenoient au contraire, qu'estans les Chefs de l'Armée où l'Acte estoit fait, ils devoient signer immediatement aprés les Maisons de Princes : Ce qu'ils obtinrent. Monsienr d'Espernon estoit plus ancien Duc & Pair que Messieurs de Luxembourg & de Montbazon. Cependant il paroit par ce que dit Monsieur de Thou, qu'ils ne faisaient pas de difficulté de signer aprés eux En l'an 1594. au festin royal fait le jour du Couronnement du Roy Henry IV. à Chartres, la Vicomtesse de Rohan preceda la Duchesse de Retz, dont le mary avoit servy à la Ceremonie du Sacre, comme Pair & representant le Comte de Flandres.

 

André Chedeville et Noël-Yves Tonnerre évoque le personnage considéré comme aïeul de la famille de Rohan, "la Bretagne féodale XIe-XIIIe siècle). Sous Conan IV de Bretagne un certain Eudes détenait la charge vicomtale au sein du comté Rennais, toutefois le dit Eudes se mettait dans la fidélité de Geoffroy Grisegonelle duc d'Anjou. N'ayant pas eut d'héritier direct, à sa mort sa charge ainsi que toutes ses possessions bretonnes furent reprises par le duc Geoffroy Ier, puis elles furent confiées à l'un de ses fidèles : Guéthenoc, dont le patrimoine familiale se trouvait au sud du Poutrocoët. C'est lui l'aïeul de la Maison de Rohan, donné fils de Juthaël, lui même fils de Conan Ier Le Tort duc de Bretagne. Gauzlin, fils de Guéthenoc fut à l'orgine du château et de la ville de Josselin. Le dit Guethenoc disposait d'une défense castrale : château Trô en l'actuelle localité de Guillers. Le nom de Guéthenoc nom apparaît dans une charte de Redon datée de l'an 1008 :

 

 

Florente adhuc mundo et fide vigente vir quidam multe nobililatis Ann. et sagacitatis, Guethenocus, vicechomes de castello Thro, cogilans ipsum castellum de suo loco mutare, audivit omnem plantacionem quam non plantat pater caelestis esse eradicandam. Divino spiritu instinctus, adiit rothonense Christi cenobium quod regionis hujus oblinet principatum consulens fratres qua die et qua hora et super quod fundamentum castellum suum edificare deberet. At illi Christum omnium bonorum fundamentum esse dixerunt, et quicquid super hoc fundatum est cadere non posse. Quo audito, venerabilis proconsul honoravit sanctum locum digno honore; nam, apposita altari Salvatoris tabula argentea eleganter deaurata, commendavit semetipsum et omnia sua orationibus fratrum peciitque ab eis corpus suum, dum vita excederet, et heredum suorum, sicut mos erat Britannie nobilium, in eodem loco sepeliri. Castellum etiam aedificandum Christo Domino et ejus ecclesia rothonensi subjugavit, et censum, id est, quinque solidos unoquoque anno, monachis de eo reddi constituit. Vovit quoque ut, si aliquando castellum ita amplificaretur quod cella monachorum in eo posset construi, nulli alii aecclesia daretur nisi ecclesie Salvatoris. Quod obstinata maledictionis sentencia contestatus est ne quis ex progenie sua scienter violare presumeret. Facta sunt autem in aecclesia Salvatoris teste Deo et omnibus sanctis sequenti vero die dominica, hora prima, figens palum in castello edificando, ut mos est, capellam in honore Sancti Salvatoris fundavit, et supradicta omnia coram omnibus hominibus suis qui aderant confirmavit.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires