Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 13:07

Armoiries des diverses familles seigneuriales de Retz

 

Asculfe ou Radulfe de Retz, en 1204, portait sur son scel: d'azur, au palmier ou arbre de.,... avec deux loups ou chiens deissants contre le palmier. (Ce scel est figuré à la fin du recueil de Dom Morice.)

 

 

2° La famille Chabot (de 1230 à 1406 ) : d'or à trois chabots ( poissons à grosses têtes, sorte de trigles) de gueules. La branche de Retz y ajoutait un lambel à trois pendants. Cependant un scel de Gérard VI de Retz est de gueules à la croix de..... (Dom Morice. )

 

 

3° Jean IV, duc de Bretagne, porta le titre de baron de Retz de 1381 à 1399 ; il avait les armes de Bretagne; néanmoins son trouve un scel publié par Dom Lobineau ;

 

 

 

4° La maison de Laval, de 1406 à 1440, et de 1450 à 1474 , en succédant à celle de Chabot, dut, par suite de l'obligation imposée par Jeanne Chabot à Gui de Laval, dans l'acte par lequel elle l'institua son héritier, quitter les armes de Montmorency-Laval, pour prendre celles de Retz proprement dites, dont il est mention alors pour la première fois, et qui sont indiquées : d'or à la croix de sable ;

 

 

5° Gilles de Laval, dont deux scels ont été publiés par Dom Lobineau et Dom Morice, portait de gueules semé de fleurs de lis, et, sur le tout, les armes de Retz;

 

 

6° Prégent de Coëtivy (de 1240 à 1250) portait fascé d'or et de, sable ; mais selon d'Argentré, il dut prendre les armes et le cri de Retz;

 

 

7° Le maréchal de Lohéac dutporter les armes de Laval Montmorency ;

 

 

8° La Maison de Chauvigny (de 1474 à 1502) : d'argent à cinq fusées, et deux demi-fusées de gueules;

 

 

 

9° Maison de Tournemine (de 1502 à 1530) : d'or écartelé d'azur ;

 

 

10° Maison d'Annebaud (de 1530 à 1565) : de gueules à la croix de vair ;

 

 

11° Maison de Gondi (de 1565 à 1675): d'or à deux masses de sable en sautoir, liées d'un cordon de gueules passé en sautoir vers la pointe ;

 

 

 

12° Maison de Créqui (de 1675 à 1716): d'or au créquier de gueules;

 

 

13° Maison de Neufville - Villeroi (de 1716 à 1792): d'azur au chevron d'or accompagné de trois croix ancrées de même.

 

 

 

supplément : 

 

La première maison de Machecoul issue de Bernard Ier, roi de Rays, portait à la fin du XIIe siècle un poisson porté en pal. On le voit en 1214 sur un sceau de Béatrix, fille de Bernard, seigneur de Machecoul, vivant en 1201, qui avait épousé Aimery de Thouars. Aimery, de 1242 à 1246 succéda au titre vicomtal de son frère Guy, mais, en 1214, son sceau représentait au droit les armes de Thouars, au contre-sceau le poisson de Machecoul, fief qu'il possédait par sa femme. Olivier de Dreux, fils naturel de Pierre de Dreux et de Nicole de …, fut la tige des seigneurs dits de Machecoul de la deuxième race. Il n'était seigneur que d'une partie de Machecoul. Machecoul fut séparé de la baronnie de Rays, en faveur de Bernard, fils de Raoul Ier, seigneur de Rays. « Le département de la Loire-Inférieure, théâtre et victime de la plus affreuse guerre civile des temps modernes, qui a vu, comme le reste de la Vendée, faire des coupes réglées de maisons, de chaumières et de châteaux, va encore se voir privé des ruines du château de Machecoul. « On a besoin de pierres pour les chemins vicinaux, lesquels, il faut en convenir, sont dans un état affreux ; or il n'y a pas de pierres dans la plaine de Machecoul, et le château inutile et inhabitable, en offre un mine abondante. On s'est décidé à y puiser. La commune n'est pas riche, et elle doit user de toutes ses ressources pour répondre au besoin pressant des communications : nous convenons de tout cela, et nous n'accusons pas les autorités de Machecoul; mais on nous permettra de gémir sur la disparition complète de cette antique forteresse, à laquelle se rattache une foule de souvenirs qui ne sont pas sans intérêt pour le pays.

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires