Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 20:39

 

René II de Derval, fils de René et de Françoise de La Vallée, épousa en 1565 Jeanne de Carmené, dame de Brondineuf, et prit le titre de Derval de Brondineuf; et comme Brondineuf, partage de Broons, portait les armes de Broons, il s'appropria ces armes qui devinrent celles de sa famille. Il fut père de Guillaume qui suit, et probablement de ce jeune Derval, « héros catholique », mort le 2 février 1592 au combat de Kermaroch en Lanmodez, sur la tombe duquel les parents bâtirent une chapelle. Guillaume de Derval de Brondineuf, fils de René II qui précède, épousa Gillette des Déserts, dont Gilles qui continua ta branche ainée dite de Brondineuf, François, tige de la branche de Bellouan, d'Espinefort et de Vaucouleurs, qui suivra ; et Guillemette qui épousa Tanguy de la Tronchaye. Gilles de Derval de Brondineuf, fils de Guillaume qui précède, épousa Anne Troussier et mourut en 1640, laissant, entre autres enfants, Claude de Derval de Brondineuf, baptisée Saint-Brieuc de Mauron, le 11 mars 1630, qui épousa en 1653 Anne de Saint-Pern, dont Jean-Baptiste de Derval de Brondineuf mari de Renée Hay de Couellan, et père de Françoise-Angèlique née en 1698, qui épousa en 1715 Pierre de Saint-Pern, et de Louise, mariée en 1719 à Joseph de Saint-Pern, d' les de Saint-Pern de Brondineuf et de Couëlan (voir La famille de Saint Pern). Gilles de Derval et son épouse érigèrent le château de Brondineuf l'an 1641 comme il l'était précisé sur un pilier depuis transféré dans une propriété broonaise :

 

« FAICT PAR DAME ANNE TROUSSIER VEVVE DE MESSIRE

 

 GILLES DE DERVAL SEIGNEVR DE BRONDINEVF EN

 

 L’AN 1641 »

 

 

Un corps de logis à présent disparu et des bâtiments annexes datés des XVe, XVIe & XVIIe siècle sont encore visibles aujourd'hui. Ci dessous le château et la chapelle et les armoiries des divers possesseurs : de Broon & Derval, de Carmené, de Saint-Pern, de La Lande de Calan, Rouxel de Lescouët, Gouzillon de Bélizal. 

 

 

 

tige de la branche de Bellouan, d'Espinefort et de Vaucouleurs

 

 

François de Derval, fils de Guillaume et de Gilette des Déserts épousa 1° le 24 novembre 1625 dans la chapelle d'Espinefort en Ménéac, Guyonne Boschier, dame de Couesbily, morte eu 1636, dont Louis-Claude qui suit, François, tige du rameau d'Espinefort, qui suivra, Jean, baptisé à Brignac en 1632 « à cause que la contagion est à présent au bourg de Ménéac », et plusieurs filles ; 2° vers 1638, Gilette de l'Etang, dame de la Ramée, dont François, tige du rameau de Vaucouleurs qui suivra. Louis-Claude de Derval, sr de Couesbily, fils du précédent, né à Ménéac le 17 septembre 1025, parrain de la cloche de la chapelle de Coueshily en 1654, épousa le 31 janvier 1655 Hélène d'Aiguillon, et fut inhumé dans l'église de Ménéac le 18 février 1668, laissant un fils,1656 (et non 1654, comme dit la Revue hist. de l'O., 1897J p. 17), chevau-léger dans la garde du roi, qui épousa en 1684 Renée de Saint-Gilles, fut emprisonné en 1697 pour avoir fait acte d'indépendance aux Etats en faveur des libertés bretonnes, et ne laissa qu'une fille, Anne-Renée de Derval, mariée en 1715 à Georges-René de Talhouët-Keraveon

 

 

Bellouan en Menéac

 

 

Rameau d'Espinefort

 

Puiné de Bellouan et remontant à François, fils de François et de Guyonne Boschier au XVIIe siècle, fondu au commencement de ce siècle dans Michel et Huchet. François de Derval, second fils de François et de Guyonne Boschier, épousa en 1659 Jeanne de la Brousse, dame de la Haye-Eder, dont Jean-Louis qui suit; François, sr du Bot, marié en 1698 à Prudence du Bot du Grégo, père d'Anne-Prudence, morte, ursuline à Vannes en 1777; et Vincent, mort après 1728. Jean-Louis Derval d'Espinefort, fils du précédent, conseiller au Parlement en 1694 épousa en 1688 Louise Le Jacobin de Keramprat, dont Jean-Claude qui suit, et et François-Joseph, auteur du rameau de Kerminaouet qui suivra ; 2° en 1732, Françoise-Eulalie Bonnier de la Coquerie, dont une fille qui épousa en 1759, à Camoël, un de St-Pern de la Tour Jean-Claude de Derval d'Espinefort, fils du précédent, conseiller au Parlement en 1715, un de ceux qui allèrent porter lés remontrances de leur compagnie au roi en 1718, fut parrain de la grosse cloche de Ménéac en 1722, rendit aveu en la Chambre des comptes pour la seigneurie du Dourduff, épousa à Vannes, en 1751, Céleste de Perenno de Penvem, dont Joseph-Claude qui suit, et plusieurs autres fils qui n'ont pas laissé grand'traces. Joseph-Claude, comte de Derval, fils du précédent, épousa 1° Laurence-Antoinette de Becdelièvre du Bouexic, dont François-Marie-Laurent qui suit, 2° N. Le Chauff de Rerguennec, et mourut en 1780. François-Marie-Laurent, comte de Derval, fils du précédent, né à Vannes en 1780, adjoint au maire de Rennes sous la Restauration, mort en 1830, épousa Adélaïde-Marie-Charlotte du Bourgblanc, dont 4 filles : Olympe, femme de Louis Huchet de Cintré ; Bonne, femme de Louis Michel de Monthuchon, morte en 1887 ; Elisabeth, femme de Stanislas Michel de Monthuchon ; et Louise, morte sans alliance.

 

 

Rameau de Kerminaouet

 

Issu du précédent, par François-Joseph de Derval, sr de Kergoz,  second fils de Jean-Louis qui précède, qui fournit aveu au roi en 1731 pour Pratanras et Coatfao, et épousa Jeanne-Françoise de Toulboudou de Kerminaouet, dont Joseph-Marie qui suit, et plusieurs autres enfants). Joseph-Marie, comte de Derval, fils de François-Joseph qui précède, épousa Angélique-Jeanne Fleuriot de Langle, soeur du célèbre navigateur, et eut 5 enfants : Joseph-Jean-Marie-Hyacinthe, né à Kergoz en Plomeur, en 1765, lieutenant au régiment du Roi, émigré en 1792, lieutenant en Du Dresnay, lors de l'expédition de Quiberon, fusillé à Vannes le 15 thermidor an III et 4 filles dont l'une épousa le chevalier de Bonafos.

 

 

Rameau de Vaucouleurs

 

Issu de celui de Bellouan, par François-René de Derval, fils de  François ci-dessus cité ; et de sa seconde femme Gilette de l'Etang, au XVIIe siècle. François-René de Derval de Vaucouleurs, né en 1640, épousa Claude-Thérèse Troussier, ont 5 enfants : Jean-Baptiste, qui suit ; François-Gabriel de Derval, mari en 1695 de Claude Daën de Keramenan, et père de François-Marie qui épousa en 1724 Pélagie Odye du Chesnay, et d'Anne-Françoise,qui épousa en 1725 Jacques de Larlan du Cosquer, Marie-Joseph de Derval de Kerbrat, né en 1669, capitaine de grenadiers, qui figura aux Etats de 1736, mort sans alliance en 1746 ; le chevalier de Derval, capitaine comme son frère au régiment de Lannion, et Louis-Hyacinthe, qui laissa de N. Madeuc une fille mariée à J.-B. de Bellouan. Factum pour Louis de St-Jean, écuyer, contre-écuyer Isaac Guéheneuc. Jean-Baptiste de Derval de Vaucouleurs, fils du précédent, baptisé à Ménéac le 6 mars 1667, épousa en 1712 Yvonne Fournier d'Allerac, dont Nicolas de Derval de la Ramée, qui suit ; Jean-Louis, dit le chevalier de Derval de Vaucouleurs, mort officier de marine, et 2 filles mortes sans alliance ; Nicolas de Derval de la Ramée, fils du précédent, figura aux Etats de 1728, et épousa Louise du Breil de Rays, dont Yvonne de Derval, femme de Gabriel-René de Trogoff de Penlan, et une autre fille morte sans alliance

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires