Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 08:29

 

Brondineuf : le corps de logis à présent disparu

Le château était en Sévignac et du-Guesclin n'y habita pas...

 

Amélie de Saint Pern (voir La famille de Saint Pern), naquit 5 octobre 1791 et fut baptisée à la Maison et en l'absence de son père le 20 octobre 1791 à Saint Brieuc. C'est à elle qu'échut le domaine de Brondineuf. Nous savons qu'un Américain originaire de Pennsylvanie, M. Risdel fut nommé administrateur du domaine de Brondineuf sous le règne de Louis XVI.

 

 

Maison de l'Administrateur à Brondineuf

Lieu à présent disparu

 

 

Brondineuf fut confisqué pendant les troubles révolutionnaires, des scellés furent posés sur les greniers, néanmoins, le sieur Morice un des administrateurs du District de Broons, autorisa la ci devant citoyenne Françoise Bazil, femme de confiance et gardienne de Brondineuf, a prélever la quantité de grains nécessaire pour l'ensemencement des terres et métairies dépendantes de cette maison et pour la nourriture des différentes personnes qui sont chargées de leur entretien. Le 17 mars 1813 à Saint-Brieuc, Emilie-Louise de Saint Pern, épousa Alexandre René Marie Fidèle de la Lande Calan, fils de Jean Louis François de La Lande de Calan et de Anne Marie Josèphe Catherine Pélagie de Quengo de la Maison de Tonquedec.


 

 

 

Signatures des personnalités présentes au dit mariage

 


 

Héritière du domaine de Brondineuf, Amélie de Saint-Pern  donna le jour à une fille le 11 février 1814. Prénommée Amélie-Louise-Marie, la déclaration de sa naissance fut effectuée le lendemain par son père Monsieur Alexandre de La Lande de Calan, par son grand-père Monsieur Jean-Louis de La Lande de Calan, et Monsieur Bernard Louis Marie Landais ; tous les trois donnés propriétaires demeurant à Saint-Brieuc. Précisément, s'agissant de l'hôtel particulier que possédait la famille de La Lande de Calan, M. Jules Henri Geslin de Bourgogne nous en fournit l'emplacement : Si, quittant le Martroy neuf, nous nous dirigeons vers l'ancien faubourg des Cordiers, nous trouvons d'abord un chemin qui prit le nom de Vicairie lorsque le chapitre eut établi la demeure de son vicaire. Sur la gauche, on vit se former et s'arrondir, de 1504 1636, la belle maison prébendale, que Mre François de La Rue donna au chapitre la condition d'allumer la carrée, c'est-à-dire douze cierges autour du maître-autel la fête de saint François. Venait ensuite du même côté l'hôtel bâti par escuyer André Auffray Sr de Grandville agrandi par son fils Toussaint Sr du Guélambert puis la maison du chapelain du Bosc-Rouault puis le Cordon bleu, qui fut donné aux frères St-Yon. Mais l'habitation importante de ce quartier était, sans nul doute, Kerdenoual, appelé depuis Cardenoual ou Cardenouarn. Ce manoir et son donjon furent achetés, en 1559, par Vincent Tanouarn, de la paroisse de Ploubazlanec, qui rebâtit presque en entier cette habitation et l'agrandit encore; elle passa par succession des Tanouarn aux La Lande de Calan. C'est à Saint Brieuc que le couple et leur fille vécurent.  

 

 

Amélie Louise de La Lande de Calan

 

Amélie Louise de La Lande de Calan se maria d'abord en 1834 avec Elisabeth François Innocent Rouxel de Lescouët dont elle eut une fille prénommée Marie Louise Alexandrine. Cette dernière vit le jour à Saint Brieuc le 7 avril 1838, mais devenue veuve, Amélie Louise de La Lande de Calan prit pour second époux en l'année 1857 Monsieur Ludovic Foucaud de Launay, Propriétaire du château de Launay à Bréhand près de Lamballe.Ci dessous.

 

 

 

Château des Granges à Hénon

 

De cette seconde union naquirent deux enfants : René Foucaud de Launay en 1848 et Jeanne Foucaud de Launay en 1852. Pour sa part Marie de La Lande de Calan épousa en 1857 Louis Adolphe Marie Gouzillon, vicomte de Bélizal, Propriétaire du château des Granges à Hénon, lieu où devait s'éteindre au printemps 1897 Marie Rouxel de Lescouët. Celui ci devait devenir sénateur et président général des Côtes du Nord. Portrait ci dessous.

 

 

Deux enfants naquirent de cette union : Marie Louise Alexandrine Emmanuelle Gouzillon de Bélizal, née en 1863, mariée à Alphonse de Courson de Villeneuve ; Louis Alexandre Marie Gouzillon de Bélizal, né en 1867 marié à Marie Zoë Caroline Huon de Penanster. Précisément c'est ce dernier, Louis Alexandre Marie Gouzillon de Bélizal qui vendit le domaine de Brondineuf en 1919 à une famille de négociants broonais. Mais depuis la fin du XIXe siècle, une colonie agricole était établie à Brondineuf, il s'agissait d'une succursale de Saint Ilan. Selon Robidou, 60 journeaux de landes et de bois avaient ainsi été défrichés aux alentours du vieux domaine.


 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires