Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 15:16

La carrière des Grandes Landes à Brusvily est exploitée depuis près de 150 ans. Hors, quand Joël Mauduit est arrivé à Brusvily en 1996, cette carrière avait cessé ses activités depuis 2 ou 3 ans. Voici un article que l'on pouvait lire dans le quotidien Ouest-France, en date du 19 novembre 2014 à l'occasion de la visite de l'évêque de Saint-Brieuc : «  Dans 50 ans, il y aura encore du granit et c'est possible de descendre jusqu'à 45 m dans la législation des carrières, après c'est la législation des mines. En surface, il y a 4 m de granit très tendre qu'on ne peut pas utiliser, mais il faut le dégager. On cherche une faille naturelle. Le forage doit être perpendiculaire à la faille. » Un gros engin de 50 tonnes remonte les blocs bruts. Ceux-ci sont ensuite sciés puis taillés en fonction de la demande. L'entreprise travaille pour environ 30 % avec les Bâtiments de France, 30 % avec les entreprises de maçonnerie, 30 % avec les collectivités et un peu avec les particuliers, même si « la conjoncture est mauvaise à cause de l'économie, il faut rester optimiste. On a toujours eu des crises nationales dans le métier. Il y a eu beaucoup d'argent de gagné dans la profession, mais l'outil de travail n'a pas été modernisé ». Joël est originaire de la région de Vire en Normandie, au sein de sa famille on est granitiers depuis plusieurs générations. Il commença sa carrière en Normandie en 1967, puis fut amené à venir travailler en Bretagne, d'abord à Perros Guirec, au cours de la moitié des années soixante-dix jusqu'au début des années quatre-vingt. Précisément en 1980 il arriva à Le Hinglé, et enfin à Brusvily. Jadis le granit des Grandes Landes servait à paver les rues de Dinan, mais les charges étant telles, aujourd'hui les responsables choisissent du granit en provenance du Portugal ou d'autres contrée. Joël travaille beaucoup à la restauration de Monuments Historiques, un chantier est en préparation pour restaurer les ouvertures de l'église de Lannion. L'entreprise de restauration Lefevre, établie à Paris, spécialiste du Patrimoine est un des clients de Granit M.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La carrière et l'ancienne forge, à mi chemin entre Trébédan et Brusvily

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une rare carrière familiale encore en activité aujourd'hui, l'entreprise travaille également  des granites de d'autres provenances. Des blocs granitiques de 15 tonnes sont en principe prélevés à chaque tirs. Joël sait aussi prodiguer des conseils sur l'art de travailler le granit, participe à des restaurations. Le droit d'exploitation de la carrière des Grandes Landes est accordé jusqu'en 2038. Et c'est la seule carrière qui reste dans la commune. Il faut coûte que coûte conserver tout ce savoir faire

 

 

 

 

Chef d'oeuvre au bourg de Brusvily

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires