Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 19:36

Quand on lit la généalogie que nous fournit Dom Morice, au sujet des Rois, Comtes & Ducs de Bretagne, on est parfois tenté de démêler la réalité de la légende. Nous essayerons en commençant par le premier personnage de tâcher de mieux saisir ce qui nous est fournit comme données. A la première génération apparaît un personnage nommé Gerenton donné Prince d'Albanie. Faut-il y voir un Prince originaire des Balkans, sans doute que non, la référence est sans nul doute liée au nom Alba, terme par lequel était jadis désigné l'ancienne île dite de Bretagne dont ces populations étaient originaires. Dom Morice est le rare Historien a évoquer en 1750 Gerenton, repris cinq ans plus tard par Jean Baptiste Ladvocat qui écrit « Conan, Prince que l'on regarde comme le premier roi de Bretagne, étoit fils de Gerenton Prince d'Albanie. Il suivit Maxime contre Gratien, & eut pour récompense le gouvernement d'Armorique que Théodose lui conserva. Conan sut profiter de l'irruption des Goths, des Huns, des Vandales & des Bourguignons (Burgondes) pour se rendre indépendant, & les Romains, n'ayant pu le réduire, firent alliance avec lui, il régna 37 ans, dont onze en qualité de Roi & mourut vers 421. Il fut enterré dans l'église de St-Paul de Léon, où l'on voit son tombeau avec cette inscription Hic jacet Britonum Rex. Il y a eut quatre autres Princes de ce nom qui ont été Comtes de Bretagne, & qui ont vécus aux X, XI & XIIe siècles ». Précisément ce dernier point est intéressant car certains spécialistes pensent que l'inscription latine évoquée pourrait correspondre à la sépulture de Conan Ier Le Tors, mentionné à l'article des Comtes de Nantes, et mort en 992. Conan Le Tort se titrait parfois Rex, autrement Roi. Qu'un haut personnage ait prit la décision d'accompagner Maxens afin de partir à la conquête de l'Empire Romain d'Occident n'a rien de surprenant. On sait qu'au sein de cette Légion ne figuraient que des Bretons venus d'Outre-Manche, lesquels furent placés sous le commandement d'un certain Riothime. Du reste on pense que c'est dans le Bassin Parisien que fit irruption cette Légion. L'opération fut une réussite car non seulement le dit Magnus Maximus fut associé au pouvoir de Rome, mais il coiffa pendant quatre ans la couronne d'Empereur Romain d'Occident, avant d'être détrôné puis exécuté sur ordre de l'Empereur Romain d'Orient Théodose Ier.

 

 

Magnus Maximus

 

Le dit Magnus d'origine Hispanique avait été Gouverneur de l'Île de Bretagne, et avait profité d'un soulèvement de ce peuple Breton pour mener à bien ce coup d'état. Les récompenses des troupes victorieuses fut l'attribution de domaines, ce qui était chose courante au temps de la Rome Antique, et à y regarder de plus près, Brétigny, Bretagnolles, Bretonnières pourraient être autant d'endroits qui furent un temps entre les mains de ces Bretons. Il y eut effectivement durant la période évoquée des menaces de peuples dit barbares qui déferlaient sur l'Empire, ce qui laissa sans nul doute les Bretons se mettre tranquillement en place lors de cette époque de troubles. Une nuance mérite cependant d'être relevée, Dom Morice précise au sujet de Conan qu'il fut gratifié par cet usurpateur (Magnus Maximus) d'une partie de l'Armorique, alors que Ladvocat indique que Conan eut pour récompense le gouvernement d'Armorique. Mais au fait, quel était véritablement le territoire désigné ainsi Aremorica. C'était la région côtière s'étirant de l'estuaire de la Seine à celui de la Loire. D'Argentré précise que Conan fut maître du Poitou et du Berri et qu'il eut toujours une lieutenance dans Bourges. Conan était aussi désigné Conan Meriadec ou en gallois Cynan Meiriadog. Enfin s'agissant du foyer de Conan, dom Morice précise que ce Roi était marié à Daberea qui était la dernière des soeurs de Saint Patrice, mais selon Nicolas Viton de Saint-Allais, il s'agissait d'un second mariage, car de préciser : il avait épousé l'an 388, en seconde noces Dabedera la fille de Caîphurnius, son cousin et successeur dans la principauté d'Alanie. Conchesse mère de Dabedera, elle même fille d'Oemutius. Conchesse, mère de ces enfants, était de France & proche parente de Saint Martin. Le couple royal aurait eut vingt et un enfants selon dom Morice ; l'aîné, Gui alias Huelin, mort sans postérité aurait laissé le trône vacant à son frère cadet Rivilin, donné Comte de Cornouaille. Mais la postérité de cette Maison vint du troisième fils de Conan : Urbien.  

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires