Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 13:37

Guerech, Comte de Nantes laissait deux neveux nés d'une union illégitime de son frère Hoël, à savoir Judicaël & Hoël. Profitant de la situation, Conan, Comte de Rennes se présenta avec ses troupes devant la ville de Nantes qui capitula sans résistance. La garde du château fut attribuée à Auriscard un proche du Comte de Rennes devenu Duc de Bretagne. Un second château fut aménagé à l'occident de la ville : Le Bouffai (voir Description du château de Bouffay à Nantes, page n° 1 par Mr J-C. Renoul père et Description du château de Bouffay à Nantes, page n° 2 par Mr J-C. Renoul père). Mais Conan Comte de Rennes n'eut guère loisir de profiter d'asseoir seul sa suprématie sur les deux comtés enfin réunis, en effet c'est alors que ce manifesta le vicomte Hamon, frère adultérin des défunts Hoël et Guerech de Nantes. Avec l'aide du Comte d'Anjou, le vicomte Hamon mit le siège devant la cité Nantaise cette année 992. L'affrontement des deux partis se déroula dans les Landes de Conquereuil, une seconde fois. Cependant, les deux adversaires périrent l'un et l'autre, et Nantes fut confiée à Foulque Nerra, Comte d'Anjou qui en prit possession au nom de Judicaël. Mais avant de s'en retourner, il confia le Comté à Aimeric III, vicomte de Thouars, étant donné la minorité du jeune Judicaël. Jusqu'à sa mort survenue en 997, Aimeric de Thouars porta le titre de Comte de Nantes. Certaines sources attribue audit Aimeric III, vcomte de Thouars, la paternité illégitime de Hamon de Dinan (et par conséquent celle de son frère Junkencus aussi -voir généalogie de cette Maison de Dinan  Les Sires de Dinan par Anatole de Barthélémy, page n° 1. ). Judicaël devenu Comte de Nantes s'apprêta à rendre hommage au Comte d'Anjou pour cet héritage, mais une nouvelle fois, le nouveau Comte de Nantes allait se retrouver face à la menace du nouveau Comte de Rennes, Geoffroy, fils de Conan Le Tort. Avec ses troupes Geoffoy de Rennes pénétra en Pays Nantais, et ordonna au jeune Judicaël de cesser toute alliance avec Foulque Nerra et de ne rendre hommage qu'à lui seul. Ce qu'il fit. Pareille attitude du jeune Judicaël qui fermait l'accès du Comté de Nantes au Comte d'Anjou, fut source de mécontentement du suzerain Angevin, et Judicaël le paya de sa vie l'an 1005, sur le chemin qui le conduisait à Rennes, où il allait visiter le Comte de Rennes qui était aussi Duc de Bretagne : Geoffroy Ier. D'une union illégitime, Judicaël, Comte de Nantes laissait un fils illégitime prénommé Budic et une fille légitime, Judith. Budic épousa Havoise, dont il eut deux fils ; Mathias et Budic ; pour sa part Judith épousa Alain Caignard, comte de Cornouaille. Budic ayant succédé à Judicaël son père illégitime, Budic résida au château du Bouffays, alors que l'évêque de Nantes, Gautier, homme de confiance du duc de Bretagne et adversaire de Budic, prit ses quartiers en la tour aménagée par Alain Barbetorte. Ce prélat était entouré de Bretons qui ne manquèrent pas de ravager la cité. Budic, Comte de Nantes eut recours à demander appui du Comte d'Anjou, ce qui lui permit de résister à ses deux adversaires depuis son château du Bouffay, allant jusqu'à raser une tour aménagée près de son château par l'évêque. Il mourut en l'an 1037 

 

 

 

La cathédrale de Nantes avait été réaménagée au début de l'an mil en conservant quelques structures IXe siècle (voirLes restes de l'ancienne cathédrale de Nantes par Ange Guépin)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires