Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 13:30

L'ordre de l'Hermine (ordo Velleris pontici) fut institué en 1381, et non en 1363, comme on l'a dit quelquefois par erreur. Le collier de cet ordre était compote de deux chaînes dont les deux extrémités étaient attachées à deux couronnes ducales, chacune desquelles renfermait une hermine passante ; une des couronnes pendait sur une poitrine et l'autre était sur le cou. Les chaînes étaient composées chacune de quatre fermoirs, et ces fermoirs n'étaient qu'une hermine avec un rouleau entortillé autour du corps, sur lequel était écrit A MA VIE. Les rouleaux étaient alternativement émaillés de blanc avec des lettres noires et de noir avec des lettres blanches. Au cou de chacune des dix hermines il y avait un collier pendait an chaînon de quatre ou cinq anneaux. Le collier, selon la qualité des personnes auxquelles le duc en faisait présent, étaient ou d'or, ou d'argent doré, ou d'argent tout par ; ceux des ducs étaient enrichis de pierreries. Ce qu'il y a de particulier dans cette chevalerie, c'est que les dames y étaient reçues, et s'appelaient chevaleresses, honneur qui ne leur avait été fait dans aucun ordre. Les ducs successeurs de Jean le Conquérant ajoutèrent au collier de l'hermine un autre collier de moindre prix, qu'ils nommèrent le collier de l'épi, et dont nous parleront tout à l'heure. Pour ce qui est des raisons qu'eut le duc Jean IV d'instituer cet ordre et de choisir la devise A ma vie, les auteurs n'en ont rien dit. II est possible que le duc ait voulu marquer par ces deux couronnes et par la devise à ma vie , qu'il avait conquit deux fois la Bretagne, et qu'il avait exposé sa vie pour conserver sa dignité Pour les hermines a collier et a chaîne pendante, s'il n'a pas voulu faire allusion par là au lévrier blanc de Charles de Blois, qui abandonna son ancien maître avant la bataille d' Aurai, il est difficile de deviner pourquoi il fît mettre aucun de ces hermines une chaîne branlante et un collier.

 

 

Le P. Helyot, qui a parlé de cet ordre, croit que Lobineau s'est trompé quans il a dit que le collier de l'Epi fut ajouté pour être donné aux gentilshommes moins distingués. Sa raison est qu'Elisabeth d'Ecosse (ci-dessus) , femme du duc François ler, était représentée dans l'église cathédrale de Vannes avec le collier de l'Epi, quoiqu'elle eut reçu aussi en 1447 celui de l'Hermine, et que le duc François II portait aussi toujours le collier de l'ordre de l'Epi ; mais cette raison est loin d'être concluante. L'ordre de l'Epi (Esquetris ordo Spica) se reconnaissait à un collier composé d'épis de blé et terminé par une hermine pendante attachée au collier avec deux chaînes. Ce collier était ordinairement d'argent. On a prétendu que cet ordre fut institué par le duc François ler en 1448 ou en 1450 ; mais Lobineau ; dit qu'en 1447 ce duc le donna à des Anglais, et que c'est alors qu'il en fut question pour la première fois. Sue l'hermine étaient ces mots A ma vie Potius mort qui formaient la devise de l'Ordre. 

 

 

Quelques décorés de l'ordre de l'Hermine 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires