Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 17:06

 

 

Juhaël d'Avaugour, seigneur de Kergrois (voir le premier comté de Penthièvre, page n° 6), fils puîné de Henry III et de Marguerite de Valois, de la branche de Mayenne, épousa (vers 1280) Catherine de Léon, issue du sang de Bretagne, dont il eut : Guiomar, fondateur de la maison de Lannion (voir Généalogie de la Maison de Lannion.; Louis d'Avaugour, sgr de Kergrois, qui épousa Anne de Malestroit, et eut : Guillaume, qui suit ; et Simone, qui épousa Jean le Séneschal, sgr de Kercado. Guillaume d'Avaugour, sgr de Kergrois, rendit aveu à la Chambre des Comptes le 28 mai 1411 comme juveigneur des souverains de Bretagne et déclara tenir la terre de Kergrois en juveigneurie d'aîné des vicomtes de Rohan. Il épousa Jeanne de Lesnerac, dont il eut : Blanche d'Avaugour, dame de Kergrois, qui dont elle n'eut pas de postérité; 2° (Vers 1430) Jean de Belloûan, sgr de Vay, à la condition que l'aîné des fils relèverait le nom et les armes des d'Avaugour. Ils eurent, entre autres : Louis d'Avaugour, sgr de Kergrois, qui épousa Blanche de la Tour-Landry, fille de Louis, baron de la Tour-Landry, mort en 1498, lequel était fils de Ponthus, baron de la Tour-Landry, (frère de Jeanne de la Tour-Landry épouse de Bertrand de Beauveau, baron de Persigny, Grand-Maître de Sicile et Sénéchal d'Anjou, dont : Antoine de Beauveau, baron de Persigny, qui eut entre autres : Marguerite de Beauveau, femme de Gilles de Couvrant, baron de Sacé, dont la petite-fille fut mariée à Jacques Budes, sgr du Hirel, lequel eut pour petits-fils : Yves Budes, baron de Sacé, et Jean-Baptiste Budes, Comte de Guébriand, Maréchai de France).Ponthus,Comtede la Tour-Landry, était fils de Charles, baron de la Tour-Landry, sgr de Bourmont et de Clairvaux, mort en 1415, fils lui-même de Georges, baron de la Tour-Landry,et de Jeanne de Rougé, dame de Cornouailles, fille de Bonabes dé Rougé de Derval, vicomte de la Guerche et chambellan du roi. Blanche de la Tour-Landry, épouse de Louis d'Avaugour de Kergrois, était soeur puînée de 1° Françoise de la Tour-Landry qui épousa Hardoin de Maillé, baron de Châteauroux, vicomte de Brosses, sgr de la Roche-Corbon, qui s'obligea par son contrat de mariage à relever le nom et lés armes de la Tour-Landry, et c'est de lui que sont descendus les comtes de la Tourlandry d'à-présent ; et de 2° Marguerite de la Tour-Landry, qui épousa René de Bourré, sgr de Janzé, dont la postérité s'éteignit en la maison du Plessis-des-Roches-Péchemel, de la province dé Touraine, dont l'aîné s'appelait le marquis de Janzé pendant la minorité de Louis XIV. Louis d'Avaugour, baron de Kergrois, eut de Blanche de la Tour-Landry : Grégoire d'Avaugour, sgr de Kergrois, qui eut de Jeanne de Lindren : 1° René, qui épousa Renée de Plouër, dont : Charles, qui n'eut qu'une fille, -qui porta la seigneurie de Kergrois à Gabriel de Machecoul, sgr de Vieillevigne, et Louis, qui forma la branche des d'Avaugour, seigneurs du Bois de Kergrois, qui existe encore : 2° Julien, qui suit: Julien d'Avaugour, sgr de Tromeur, épousa (vers 1510) Anne de Sainte-Flaive, dame de Saint-Laurent en Anjou, dont : 1° Robert, sgr de Saint-Laurent, qui épousa sa parente, (1545) Bonne de Belloûan, dame du Bois-de-ia-Motte, et eut Jean d'Avaugour, sgr de Saint-Laurent, qui épousa Françoise de Coëtquen, fut gouverneur de Dinan et général du duc de Mercoeur pendant la Ligue, et dont la postérité s'éteignit en Jean d'Avaugour, marquis du Bois-de-la-Motte, mort en 1665 ; 2° Claude, qui suit : Claude d'Avaugour, sgr de Saint-Lau, épousa Françoise le Prestre, dame de la Lohière, fille de Jean, sgr de la Lohière, et de Jeanne du Quengo, et petite-fille de Jean le Prestre sgr de la Lohière ambassadeur vers le roi d'Angleterre en 1488. Jean le Prestre, père de madame d'Avaugour, avait un frère cadet qui épousa Jacquette de Coëtlogon, dame de Lézonnet, et qui a formé la branche des sgrs de Châteaugiron ; Jean le Prestre leur fils, sgr de Lézonnet, fut chevalier de l'ordre du Roi et gouverneur de Conq, et eut : Jean le Prestre, sgr de Lézonnet, gouverneur de Concarneau et lieutenant du roi dans l'Evêché de Cornouaille. Ce Claude d'Avaugour et Françoise le Prestre eurent : 1° Robert d'Avaugour, qui forma la branche des sgrs de la Lohière, et eut François, baron de la Lohière, qui signa au contrat de mariage de son cousin, Jean Desgrées, sgr du Lou et de Lesné, le 8 mai 1659 ; 2° Gillette qui suit : Gillette d'Avaugour épousa : Grégoire de Trécesson ; 2° (1575) Pierre Avril sgr du Lou, qui mourut au Lou, le 9 juin 1583, et qui laissa en bas âge autre Pierre Avril, sgr du Lou, qui suit, et dont la tutelle fut faite en la juridiction de Gaël le 2 août 1585 et se composa de : Jean Avril, sgr de Couësbo, et de Jean Avril, sgr de la Grée, son fils, maître des Requêtes, oncle et cousin du mineur ; René du Cambout, beau-frère du défunt: Pierre de Bréhault, sgr de la Rivière et de Malleville, chevalier de l'ordre du roi, oncle du mineur : Gaydon le Pennée; sgr du Boisjolan et du Rudeux, neveu à la mode de Bretagne du père du mineur : et Pierre Picaud, sgr de Morgan et de Quéheon ; 3° Pierre de Trogoff, sgr de Pôntevein, des Fontenelles, du Poulgu, du Val-Campel, issu des barons de Lanvaux, dont un cadet épousa l'héritière de Trogoff et en prit le nom en gardant les armes des Lanvaux. Gillette d'Avaugour eut de ce troisième mariage : Jeanne de Trogoff, dame des Fontenelles mariée au Lou, en Saint-Léry le lor juin 1605, à Mathurin de Rosmadec, baron de Saint-Jouan et de Gaël, sgr du Roz d'Illyfaut, dont : 1° Mathurin de Rosmadec, baron de Gaël, chevalier de l'ordre du Roi, qui mourut sans hoirs et donna voix comme oncle à l'émancipation de Jean Desgrées, passée en la juridiction de Bécherel le 7 mai 1655, signée Guichart ; 2° Sébastien de Rosmadec, baron de Comper, tué au service du Roi ; 3° Charles de Rosmadec, qui fut Evêque de Vannes, et donna voix comme oncle, à l'émancipation de Jean Desgrées ; 4° Péronnelle de Rosmadec mariée (1629) à Prégent le Ny, baron de Coatelez, dont: Mathurin le Ny, marquis de Coatelez, qui, avec le baron de Gaël, son oncle, donne sa voix à la tutelle de Jean-Mathurin Desgrées, sgr du Lou, faite le 4 septembre 1665 par la juri diction de Mauron et signée Jean Morin, greffier ; il eut trois fils, morts sans postérité, et une fille qui épousa M. de Salis, colonel suisse, dont elle n'eut pas d'enfant ; 5e Madeleine de Rosmadec, qui épousa Jean François du Gouray, baron de la Coste, lieutenant du roi en Basse-Bretagne, dont deux filles : 1° Sainte du Gouray, qui épousa Louis de Bréhan, comte de Plélo, dont elle n'eut pas d'enfant ; 2° Madeleine du Gouray, qui épousa, Joseph Andrault, comte de Langeron, auquel elle porta le marquisat de la Coste et la lieutenance de Roi en Basse-Bretagne : il fut lieutenant général des armées navales en 1680, et eut :. Louis, comte de Langeron,lieutenantdu Roi en Basse-Bretagne et lieutenant-général aujourd'hui (nommé en 1744). Pierre II Avril, fils unique de Pierre I et de Gillette d'Avaugour, fut sgr du Loû, de Couësbis et autres lieux ; après être resté quelque temps sous la tutelle du sgr de Morgand (Pierre Picaud), celui-ci s'en fit décharger à cause des troubles de la Ligue, et le sgr de Trogoff, son beau-père, se chargea de la tutelle, suivant l'avis de Françoise le Prestre, dame de la Lohière, ayeule du mineur, -de Judes de Saint-Pern, sgr de Ligouyer, chevalier de l'ordre du Roi, de Laurent de la Bourdonnaye, sgr dudit lieu, de Charles de la Lande, sgr du Mirouër, de Jean Guilloux, sgr de la Lardais, et de Gaydon le Pennée, sgr du Boisjollan, gouverneur du château delà Bretesche, parents du sgr du Loû: vérifié par une signification du 24 juillet 1594, signée Loufget,et par sentence du Présidial de Rennes du 31 juillet 1591. Pierre II Avril servit longtemps le roi avec distinction ; étant encore jeune il fut fait prisonnier par le sieur de Boishus, qui portait les armes pour la Ligue, dans un combat livré dans l'Evêché Saint-Brieuc, au mois d'octobre 1590 ; il fut transféré au château de Lamballe où il resta près de deux mois, car on exigeait de lui une rançon exhorbitante; mais son oncle, Monsieur d'Avaugour de Saint-Laurent, qui était général du duc de Mercoeur, obligea le sieur de Boishus à recevoir une rançon raisonnable : ce fait est prouvé par le compte de tutelle rendu par Monsieur de Trogoff le 19 février 1619, signé Gapais. Pierre II Avril, sgr du Loû, épousa, à Bréhan-Loudéac, le 24 mai 1605, par contrat de mariage en date du mois de mai 1605 au rapport de Jean Bonet notaire de Ploërmel , Jeanne de Bréhant,douarière du Boisjagu et dame de Glécouët et de Coëtuhan, veuve de François, sgr du Boisjagu en Mauron, dont elle avait eu : Marguerite du Boisjagu, mariée (1630) à François de Guéhenneuc, sgr de la Roncière qui eut pour fils : Charles, duquel descendent Messieurs de Guéhenneuc du Glécouët ; comme il est prouvé par une transaction du 14 mars 1665, au rapport de Morin, notaire de Mauron, entre Jean VI, Desgrées et la dame de la Roncière (Marie Bousse-mal), veuve de Charles de Guéhenneuc et tutrice de leurs enfants. Jeanne de Bréhant, devenue dame du Loû, était fille aînée, héritière principale et noble de Bertrand de Bréhant, sgr de Glécouët et de Coëtuhan, et de Marguerite de Coëtlogon : Bertrand de Bréhant était fils de Jean de Bréhant, sgr de Glécouët et de Coëtuhan, et de Marguerite de Pennemarc'h; Jean de Bréhant était fils de Alain de Bréhant, sgr de Glécouët, qui avait épousé en 1450 Aliette de Coëtuhan héritière du sire de Coëtuhan; Alain de Bréhant était le cinquième descendant d'autre Alain de Bréhant, qui forma la branche de Glécouët et qui en 1288 fut un des arbitres entre Alain de Rohan son cousin, et Hervé de Léon ; Marguerite de Coëtlogon était fille de Julien de Coëtlogon et de Jeanne le Rouge, dame de la Lande et de Kerbério ; Julien de Coëtlogon était fils de Geoffroy de Coëtlogon et d'Anne de Coëtmen, soeur puînée d'autre Anne de Coëtmen, vicomtesse de Tonquédeç, mariée au sire d'Acigné, et filles toutes deux de Jean, baron de Coëtmen, et de Jeanne, fille du baron du Pont. Geoffroy de Coëtlogon était fils de Jean de Coëtlogon et de Jeanne de la Soraye, soeur puînée de Pérounelle de la Soraye, femme de Jean de Malestroit, sgr d'Uzel. Marguerite de Coëtlogon, épouse de Bertrand de Bréhant, avait un frère aîné, François de Coëtlogon (qui avait épousé en 1555 Gillette de Coëtquen, dont les marquis de Coëtlogon, vice comtes de Méjuneaume, et les seigneurs de Kerberio, fondus en Trogoffen 1748) ; et deux sœurs également aînées : Françoise de Coëtlogon, mariée en 1555 à François de Cahideuc, seigneur du dit lieu, d'où descendent Messieurs de Cahideuc du Bois de la Motte ; et Louise de Coëtlogon, qui. épousa (1559)-Jean le Forestier, sgr de Kerhuys, capitaine des gentilshommes de l'évêché de Saint- Malo.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires