Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 14:13

 

 

La lande de Guihalon, située au Nord de la commune, est un terrain primitif, où poussent des ajoncs rabougris, des bruyères et des fougères. De ce sol, en partie stérile, émergent de nombreuses roches grises, d'origine ignée, envahies de lichens barbus. Leur surface est boursoufflée ou crevassée. A l'un des points de la partie culminante de la lande, s'élève un magnifique Menhir, de 5m20 de hauteur, sur 10 mètres de circonférence. La pierre branlante que j'ai découverte le 15 avril dernier, se trouve à environ 300 mètres Sud-Sud-ouest de ce mégalithe, non loin de la route qui conduit de Trégomar à Quintenic. Elle est orientée Nord-est, Sud-ouest et se dresse à la côte 88 de la carte de l'Etat- Major, au 80.000me. En voici les dimensions : longueur, 1m 80 ; largeur, 1m18 ; hauteur, 01 m90. Poids approximatif : 1 900 kilos. Un enfant peut, sans effort, la faire osciller. La pierre repose, par son milieu, sur une dalle de forme elliptique, ayant 3m 50 de périmètre et 0m 40 de hauteur moyenne, au-dessus du sol. Trégomar possédait autrefois, dans le quartier de La Villéon,une autre Roche branlante, qui était connue sous le nom de Pierre-aux-Cocus. C'était loracle consulté par le mari, qui avait des doutes sur la fidélité de son épouse. Si la pierre bougeait sous l'action d'une légère poussée, l'infortuné était, selon le dieu des Cocus, incontestablement trompé par sa légitime.

 

 

 

 

Fig. 1. — Pierre branlante de Guihalon, en Trégomar (Côtes  du Nord) (Face Est).

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires