Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 20:33

 

I ) Mgr François Thomé, fut successivement Chanoine et Trésorier de Rennes, puis abbé commendataire de l'Abbaye Notre-Dame de Vieuxville et Prieur de Noyal sous Vilaine. Il fut nommé évêque de Saint-Malo le 25 février 1573 et prit part aux Etats de Ploëmel en 1580, il abdiqua en faveur de Charles de Bourneuf. Il fut le premier évêque de Saint-Malo qui fut inhumé en l'église Saint-Malo de Beignon, le 17 février 1591.

 

 

 

Le tombeau de Jean du Bec se trouve à gauche 

(cliché des éditions Le Flohic)

 

Le 10 janvier 1610, Mgr Jean du Bec se trouvant en son manoir de Saint Malo de Beignon, fit son testament dont plusieurs exemplaires existent encore. Après avoir réglé tous les détails de ses funérailles, qu'il voulait être faites à son abbaye de Mortemer, le prélat légua à l'église et fabrique de S.Mallo de Beignon, la somme de cent escus pour achepter des ornements et sur chacun d'eux faire mettre en broderye les escussons de ses armes. Il donna, en outre, la somme de trois cent livres pour faire célébrer des messes et services dans la dite église à son intention. Enfin Jean du Bec laissait la somme de cinq cents escus pour faire parachever la chapelle de Saint-Malo, située près de la fontaine qui dépend de ce lieu, pour y fonder  deux messes par chacune sepmaine à perpétuité, l'une au mercredy, et l'autre au vendredy, ensemble faire bastir une chambre pour y loger et remettre au chapelain qui célébrera ou fera célébrer lesdites deux messesn et à cette fin, achepter les ornements nécessaires, le tout selon les marchés et dessins faits précédemment avec les maçons et charpentiers. Quatre jours après avoir fait son testament, Mgr Jean du Bec mourut à Saint Malo de Beignon, le 20 janvier 1610 ; son corps fut embaumé et solennellement porté en l'Abbaye de Mortemer pour y être inhumé, mais son coeur et ses entrailles fuent déposés dans le sanctuaire de l'église paroissiale de Saint Malo de Beignon. Maintenant encore, l'on voit, à demie-cachée sous le marchepied du maître d'autel de cette église, une pierre tombale portant un écusson fuselé d'argent et de gueules, qui est du Bec, timbré d'une crosse et d'une mitre. Le marchepied couvre en grande partie deux inscriptions latines gravées sur cette dalle, mais on distingue ces mots de l'une d'elles : SAXUM PRECORDIA. R. P. JOHANNIS ; c'est tout ce qui reste à Beignon du monument funéraire de Jean du Bec, évêque de Saint-Malo

 

 

L'un des exécuteurs testamentaires de Monseigneur du Bec fut Jacques Doremer, vicaire général du diocèse sous Mgr du Bec et sous son successeur Guillaume Le Gouverneur. Le 7 juillet 1628, e dernier évêque de Saint-Malo se trouvant à Saint-Malo de Beignon, fonda les messes ordonnées par Jean du Bec ; mais quoi que la chapelle de Saint-Malo eut été probablement achevée car elle existe encore -depuis détruite, il décida que ces deux meses seraient dites dans l'église paroissiale de Saint-Malo de Beignon, à l'autel du choeur, à la charge du chapelain de tenir un cierge allumé, durant a célébration desdites messes, sur le tombeau où ont été enterrés le coeur et les entrailles du deffunct seigneur évêque Jean du Bec, et au finissement d'icelles de dire le psaume  De profundis avec les oraisons : Deus qui inter apostolicos et Deus largitor  et Fidelium.

 

 

L'ancienne chapelle de Saint-Malo à Saint Malo de Beignon

 

Mgr Le Gouverneur nomma en même temps Pierre Hamon, chapelain de cette fondation et lui assiga à cet effet une rente annuelle de 30 livres. Le lendemain, qui était un dimanche, on montra aux paroissiens de Saint-Malo de Beignon, assemblés pour la grand'messe, les beaux ornements que l'exécuteur testamentaire de Mgr du Bec avait fait faire pour leur église ; c'était un chasuble de velours viollet avec estole et fanon aussy en velours garny de ftange de saye  par le bas et le tout parementé  et enrichy de luisant et clinquant d'or avec un escusson des armorires dudit feu seigneur evesque relevée en broderie sur le derrière du chasuble ; de plus un coussinet et oreiller aussy de velours, une bource et un vollet de pareille étoffe et mesme un voile de taffetat enrichy de dentelles d'or.

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires