Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 13:44

 

 

En recherchant dans le registre paroissial, de Plénée-Jugon, on retrouve mention de cette naissance évoquée par M. de Lavergne, docteur en médecine à Lamballe, mais aussi, botaniste et agronome. Louis-Marie de Lavergne qui a laissé ces notes évoquées lors du précédent article était lui-même né le 25 mars 1756 à Loudéac ; son père Charles de Lavergne était chirugien. Après de brillantes études à Saint-Brieuc, il reçut à Paris de fortes études médicales. Il fut correspondant de la facuté de médecine, et c'est à celle-ci qu'était destiné ce rapport sur cet accouchement survenu à Plénée et dont il fut chargé de l'autopsie. Auteur de la toponymie de Lamballe et de ses environs en 1787, Louis-Marie de Lavergne s'éteignit en 1831. L'identité de la mère de cet enfant est cependant erronée, en effet, l'acte de cet accouchement mentionne que le quatorze novembre mil sept cent quatre vingt-sept , le corps d'un enfant mâle à deux têtes et trois bras fils de François Duval et de Jacquemine Rouault son épouse, baptisé et mort incontinent à la maison, a été honoré des Cérémonies prescrites par l'église lors desquelles m. le sénéchal de la moussaie a donné une défense par l'arret de l'inhumé sans en faire faire la visite par un chirurgien, en date du douze du présent, signé Le Corvaisier sénéchal, en présence de François Rivière et de François Hervé qui ont déclaré ne savoir signer de ce enquis. Signature : F. Thomas curé. Jacquemine Rouault était elle même née le 5 mars 1743 à Plénée-Jugon de l'union de Laurent Rouault et de Hélène Brouté.  C'est le 2 mars 1778 qu'elle épousa François Duval, né aussi à Plénée Jugon le  5 août 1744, fils de François Duval et de Laurence Poilvert. Deux précédentes naissances étaient survenues à leur foyer : Jacquemine en 1783 et Laurence en 1785. Le chirurgien, monsieur Issaly qui résidait à son domicile "des Hostieux Testard" au bourg de Plénée fut appelé pour assister la dite Jacquemine Rouault lors de ce long et difficile accouchement (voir cette bâtisse des Hostieux Testard en fin de page : Actes divers touchant la paroisse de Plénée, page n° 15), ce chirurgien Issaly a aussi été évoqué (voir L'épidémie de Plénée, page n° 3)  Le docteur de Lavergne était assisté lors de l'autopsie pratiquée sur l'enfant à deux têtes par le sénéchal de la Moussaye, Me  Le Corvaisier et par Gabriel de Neuville (voir article qui lui est consacré histoire de Broons, page n° 23

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires