Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 18:29

 

Nicole de Bretagne, que nous avons évoquée à la page précédente épousa le 18 juin 1437 Jean de Brosse, deuxième du nom, seigneur de Sainte-Sévère, de Boussac etc. Nicole de Blois-Châtillon, dite de Bretagne, comtesse de Penthièvre, vingt-et-unième dans la liste des barons de L' Aigle. Nicole et son oncle Guillaume, seuls héritiers de tous les biens des Penthièvres. Leurs contestations pour le partage. La terre de l'Aigle mise en sequestre. Nicole en a la jouissance provisoire pendant le procès qui dure trente ans. Louis Xl engagea, l'an 1479, le comte et la comtesse de Penthièvre, à lui céder à lui-même leurs droits sur le duché de Bretagne, pour les faire valoir en cas d'événement. Le prix de la vente fut une somme de trente-cinq mille livres qu'il s'obligea de payer au comte de Nevers, Jean de Bourgogne, leur gendre, et une autre de quinze mille livres, dont se chargea envers Isabeau de la Tour, leur créancière.

 

 

Jean de Bourgogne, comte de Nevers,

gendre de Nicole de Bretagne

 

 

Le roi, de plus, s'obligea de rendre à Nicole, ou à ses héritiers, dès qu'il serait en possession de la Bretagne, toutes les terres et seigneuries qui avaient formé, sous Marguerite de Clisson, le comté de Penthièvre. Le comte de Penthièvre mourut en 1485, et Nicole, sa femme ratifia, le 20 octobre de la même année, la cession qu'elle avait faite à Louis XI de tous ses droits sur la Bretagne. On ignore l'année de la mort de Nicole, qui survécut à son époux. Jean de Brosse et Nicole de Bretagne eurent deux fils et quatre filles, savoir :

 

(V-a). Jean de Bretagne -alias Jean III de Brosse, comte de Penthièvre, qui fut baron de l'Aigle ; qui suit  

 

(VI-b). Antoine de Brosse, auteur de la branche des seigneur des Clos & Malleval  

 

(V-c). Bernarde de Bretagne, qui épousa Guillaume Paléologue VII, marquis de Montferrat ;

 

(V-d). Paule de Bretagne, qui fut mariée en 1485 à Jean de Bourgogne, duc de Brabant, comte de Nevers ;

 

(V-e). Hélène de Bretagne, mariée en 1485 à Boniface V, marquis de Montferrat, frère de Guillaume ;

 

(V-f). Claude de Bretagne, qui en 1485 épousa Philippe, duc de Savoie, comte de Genève.

 

 

Claude de Bretagne, duchesse de Savoie

 

 

Philippe II, duc de Savoie, époux de Claude  de Bretagne

 

V

 

 

(V-a). Jean de Bretagne, alias Jean III de Brosse, comte de Penthièvre, vingt-unième baron de l'Aigle, seigneur de Boussac, mourut en 1502. Il poursuivit inutilement toute sa vie, ainsi qu'avoit fait son père, la restitution de ses terres de Bretagne, & vivoit en 1492. Il épousa le 15 mai 1468 Louise de Laval, fille de Gui XIV du nom comte de Laval, & d'Ysabeau de Bretagne, sa première femme, morte en 1480, dont il eut :

 

(VI-a.) René de Brosse -alias de Bretagne, qui suit ;

 

 

(VI-b.) Magdeleine de Brosse, alliée 1° à Janus de Savoye, comte de Genève, 2°. à François, bâtard de Bretagne, baron d’Avaugour ;

 

 

(VI-c.) Isabeau de Brosse, troisième femme de Jean IV du nom sire de Rieux, maréchal de Bretagne ;

 

 

(VI-c.) Marguerite de Brosse ;

 

 

(VI-c.) Catherine de Brosse, dite de Bretagne, mariée à Jean, baron du Pont, & de Rostrenen ;

 

VI

 

 

(VI-a.) René de Brosse, continua ses poursuites pour la restitution de ses terres de Bretagne auprès du roi Louis XII. Il en fit même hommage le 20 mai 1505, mais il n'y fut point rétabli, & n'en obtint pas davantage du roi François Ier. Le déplaisir qu’il en conçut le porta à quitter la France, & il suivit en Italie le connétable de Bourbon au service de l’empereur Charles V, pour lequel il combattit lors de la baraille de Pavie le 24. février 1524. René de Brosse avait été marié trois fois. Il avait épousé en 1504. Jeanne de Commines, fille du célèbre historien Philippe de Commines, seigneur d'Argenton, en Poitou, et d'Hélène de Chambes, de la maison des comtes de Montsoreau, en Anjou; il en eut quatre enfants, dont l'aîné fut Jean, de qui nous allons parler ci -après. Il eut, pour seconde femme, suivant quelques-uns, Françoise de Maillé, qui mourut peu de temps après son mariage sans lui donner d'enfants. Il l'avait épousée en 1516, et en 1521 il prit pour sa troisième femme Jeanne de Goufi (d'autres disent Grafi), de la maison de Lucinge, en Savoye, que quelques-uns disent avoir été sa seconde femme. Il en eut Françoise, dite de Bretagne, mariée en 1545 à Claude Gonfler de Boissy, comte de Caravas et duc de Roannez.

 

Du premier mariage vinrent

 

(VII-a.) François de Brosse, mort jeune ;

 

(VII-b.) Jean de Brosse, IV du nom, qui suit;

 

(VII-c.) Charlotte de Brosse, mariée à François de Luxembourg, vicomte de Martigues ; voir page consacrée à cette Maison.

 

 

(VII-d.) Jeanne de Brosse, dite de Bretagne, alliée à René de Laval, baron de Bressuire, morte sans postérité

 

Du second mariage sortit

 

(VII-e.) Françoise de Brosse, dite de Bretagne, dame de Palluau, de Bourg-Charente, de Pousauges, & de Sr Leu, seconde femme de Claude Gouffier, duc de Rouannez, grand écuyer de France, mariée le 24 décembre 1545, morte en couches le 26 novembre 1558 ;

 

VII

 

(VII-b.) Jean de Brosse, IV du nom, dit de Bretagne, duc d'Estampes, comte de Penthièvre & gouverneur du Bourbonnais, puis de Bretagne, ayant recherché tous les moyens pour rentrer en la jouissance du comté de Penthiévre, & de ses autres seigneuries, fut obligé d’épouser Anne de Pisseleu, maitresse du roi François Ier, fille de Guillaume, seigneur de Heilli, & d'Anne Sanguin, sa seconde femme, à laquelle ce roi étoit en peine de donner une dignité à la cour. Il mourut sans enfans en 1564 à Lamballe, & sa veuve vivoit encore en 1575 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires