Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 12:05

Nous évoquions dans un précédent article le chirurgien Issaly qui avait assisté cette femme en train d'accoucher à la Montforière en Plénée (voir Un difficile accouchement à Plénée en novembre 1787.... ) . Précisément, une autre famille avait aussi fourni à la paroisse de Plénée alors désignées Plenest deux chirurgiens au cours du XVIIe siècle. La famille Rochelle. Le premier membre de cette maison qui soit arrivé en la Province de Bretagne fut maître Abraham Rochelle, originaire de Azay-le-Rideau, où il exerçait la fonction de notaire (voir  Le protestantisme, page n° 5). C'est à Tours le 25 juillet 1602, que maître Abraham Rochelle avait épousé une dénommée Nicole Regnault, fille de Titus Régnaut, alors procureur au siège royal de Tours, et de dame Marie Jumeau. Ladite Marie apparaît dans un acte ainsi que son frère le 10 septembre 1616 à Tours. Celui-ci, maître Jehan Renault, récolta le siège qu'occupait son père, il devint procureur au siège du présidial de Tours. Abraham Rochelle -alias Isaac, fut pour sa part choisi par le puissant seigneur Amaury IV Gouyon de la Moussaye, comme régisseur du domaine de la Moussaye, tâche consistant en la garde et l'entretien dudit domaine. Il semblerait que ce soit en mai 1621 qu'il fut nommé à ce poste. Nicole Régnaut son épouse, avait mis cinq enfants au monde, tous baptisés selon le principe de l'Eglise Réformée.

1° Isaac Rochelle, l'aîné de la fratrie, il s'éteignit en 1634

2° Balthazar Rochelle, le cadet fut titré sieur du Pavillon et de la Rigaudière. Ledit Balthazar épousa Jeanne Dorsmaine. Ils eurent  trois enfants, à savoir : Robert Rochelle baptisé en 1637, Jean Rochelle, baptisé en 1630 et Marie Rochelle, baptisée en 1631.  

3° Rachel Rochelle;

4° Marie Rochelle; 

5° Jacob Rochelle, le benjamin fut baptisé vers 1610, selon Claude-Guy Onfray. Il devint chirurgien et exerça à Plénée à partir de 1643 ;  sa fonction, une fonction encore très embryonnaire, les chirurgiens pansaient les plaies, mais avaient encore à cette époque une fâcheuse tendance à amputer leurs patients. Jacob Rochelle épousa damoiselle Renée de Cahideuc, fille de Louys, attaché à la garde du comte de Laval, et de Jeanne Grenier. C'est au château de Terchant en la paroisse de Ruillé-le-Gravelais près de Laval qu'eut lieu leur union selon le rituel protestant.

 

 

Il faut dire que l'endroit qui abritait un temple appartenait au sieur Gouyon de la Moussaye. Avec son épouse, Jacob Rochelle résidait au Besle en Plénée, il s'éteignit à Plénée le 14 janvier 1656. Renée de Cahideuc, sa veuve mourut quant à elle le 15 novembre 1680 à Plénée, elle était âgée de 61 ans. Six enfants étaient nés de leur union :

-Marie Rochelle -voir article qui lui est consacré en fin d'article

-Rachel Rochelle,

-Jacob Rochelle -qui suit,

-Catherine Rochelle, mourut âgée de 23 ans en 1671 à Terchant,

-Daniel Rochelle, s'éteindra âgé de 16 ans à Terchant

-Michel Rochelle, titré sieur de la Rigaudière.

Tous furent baptisés de 1642 à 1652 par un pasteur, probablement par le Ministre de la Moussaye David de la Place.   

 

 

Un chirurgien au cours du XVIIe siècle

(d'après tableau de David Tenier le Jeune) 

 

Jacob Rochelle, fils de autre Jacob et de Renée de Cahideuc fut baptisé le 12 mars 1646. Il reçut pour parrain Isaac Le Cler et pour marainne Marie La Lore, d'Olisset. Jacob Rochelle fut Maître-Chirurgien, il épousa Henriette Jupchaud, fille de Maître Estienne Jupchaud, sieur de la Crânne en Sévignac -débouté de la noblesse lors de la réformation de 1668, et de Judith de Saint-Cyr de Sion. Ledit père de la jeune épousée était lui-même attaché au Marquisat de la Moussaye. Le jeune couple était établi dans la Rue Herso Pot ou la Grande Rue en 1685, toutefois, ils étaient propriétaires terriens de Tréla et du Tertre. Jacob Rochelle fit l'acquisition de la charge de chirurgien royal le 20 juillet 1695 pour la somme de 187 livres (-Gilbert Noël : Plénée-Jugon, des origines au XIXe siècle). De son union avec Henriette Jupchault naquirent plusieurs enfants, à savoir  : 

 

-René Rochelle, l'aîné fut baptisée le 29 septembre 1675 (voir le temple de la Moussaye)

-Catherine Rochelle, sa soeur cadette fut baptisée le 7 octobre 1677. Lors de la révocation de l'Edit de Nantes en 1685, c'est probablement elle qui s'exila le 8 février 1689 et débarqua à Guernesey d'où elle revint. Le 31 mai 1708 à Plénée, elle épousa Claude du Quélen, sieur de Villeglé après avoir abjuré, puis François Rouxel, sieur de la Cloture en la paroisse de Maroué.

-Pierre Rochelle, fut baptisé le 14 janvier 1680

-Jacob Rochelle, baptisé le 6 décembre 1682

-Henriette Rochelle, mourut âgée de 18 mois en 1685.

-Jacob Rochelle, mourut âgé de 18 mois en 1686.

-Marie-Catherine Rochelle, fut baptisée le 17 octobre 1686.  Le 2 octobre 1714 à Plénée-Jugon, elle épousa Ecuyer Julien de Trémaudan, sieur de la Daviais dont elle eut  trois enfants (voir La famille de Trémaudan). Catherine Rochelle devait s'éteindre le 15 mai 1719. -Marguerite de la Rochelle fut baptisée le 21 août 1689 à Pléne, elle abjura  en 1714.

-Françoise de la Rochelle, fut baptisée le 9 avril 1693 à Plénée, elle abjura en 1714

 

Jacob Rochelle, maître-chirurgien s'éteignit en cette même localité de "Plenest" le 31 août 1719 à l'âge de 73 ans après s'être converti sincèrement au catholicisme tout comme sa femme et leurs cinq enfants (encore vivants), en effet la révocation de l'Edit de Nantes en 1685, les y obligèrent : Noble homme Jacob Rochelle, sieur dudit lieu étant mort dans la communion de l'église après avoir reçû les sacrements de pénitence Eucharistie et extrême onction, le trente unième d'août mil sept cent dix neuf fut le second septembre dudit an inhumé dans l'église, présens Catherine, Françoise et Marie Rochelle et plusieurs autres personnes de qualité". Signature: P.R.Rouxel prêtre.

 

Marie Rochelle, fille de Jacob  et de Renée de Cahideuc, épousa successivement Me Philibert Fanjoux, apothicaire, dont elle eut un fils prénommé Rachel, lequel fut inhumé dans les bois le 31 juillet 1694, mais aussi deux filles dont une Marie est dite demoiselle de Fanjoux, l'autre prénommée Jeanne est mariée à Abel Bellavenne de Paray-le-Monial dont elle aura trois enfants (sources familles Jartru Chassenard 03 et autres). Devenue veuve de celui-ci, elle épousa en seconde noce Me Maurice Desmoulins, sieur du Besle, avocat, fils de écuyer Henry des Moulins, sénéchal de la Moussaye, donné aussi sieur du Bel ou du Besle, et décédé en sa maison du Bel le 14 mars 1661 (voir Le protestantisme, page n° 6), elle avait abjuré le 4 décembre 1658.  De cette seconde union devaient naître un fils prénommé Maurice baptisé en 1678 et deux autres enfants dont un fils prénommé Isaac. Henri des Moulins, fils de autre Maurice devait abjurer la religion protestante en janvier 1708, il devait épouser en 1708 à Plénée Marie Poulce qui abjura à même date. Marie Rochelle épouse de Maurice des Moulin s'éteignit le 26 février 1686 -acte de décès ci-dessous.

 

 

 

 

 

Son veuf se remaria l'année suivante à Plénée avec Charlotte Marval, également issue d'un foyer protestant, dont il eut cinq autres enfants, le dernier prénommé Joseph fut sieur du Besl. Maurice des Moulins et Charlotte Marval sont recensés présents au Bele en 1685 (voir Actes divers touchant la paroisse de Plénée, page n° 15). Maurice des Moulins devait trépasser le 26 mars 1720 âgé de soixante quinze ans, après avoir passé la plupart de sa vie éloigné de l'Eglise catholique, fut inhumé en la chapelle St Joachim... Acte ci-dessus

 

 

 

Le Bêle à Plénée-Jugon

(merci à M. et Mme Andrew Barden)

 

 

Le Bêle, demeure XVIIe avec porte cintrée à double rangée de claveaux,les fenêtres sont ornées de lintaux à accolade, un charmant puits à dome, maçonné, voisine avec une remise. Les armoiries figurant sur la cheminée pourraient être celles de la famille des Moulins, à savoir :  " d'or à trois anilles de sable"

 

 

Claude-Guy Onfray : Livre des Baptêmes, Mariages & Mortuaires de l'Eglise réformée assemblée à La Moussaye en Plénée-Jugon. Depuis l'an 1619 jusques l'an 1683.   

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires

le bihan Sylvie 30/08/2017 18:34

Merci beaucoup pour toutes ces précisions. Je recherche des infos sur les JUPPEHAULT de Goudemail qui je pense sons de cette m^me famille.
Cordialement SLB

poudouvre 04/09/2017 14:50

Jacques Delpeuch, sieur de Goudemail, en la paroisse de Lanrodec, marié à Jeanne Jupehault, dont le fils, noble homme Jean Delpeuch, sieur de Goudemail et de Mesguen, décédé en 1682, fut procureur fiscal du comté de Goelle à Chatelaudren.