Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 17:59

O bservation sur un enfant à deux têtes, par M. de Lavergne, docteur en médecine à Lamballe. 

 

Françoise Duval, femme d'un laboureur demeurant au village de la Monforiere, paroisse de Plenée en Bretagne, âgée de 35 ans, & mère de plusieurs enfans fort heureusement nés, ressentit, le 11 Novembre 1787, les premieres douleurs de l'accouchement au terme ordinaire d'une grossesse sans accident. Le travail fut long & très-douloureux. La sage~femrne trouvoit que la téte s‘engageoit difficilement…. Enfin cette tête descendit & franchit peu à peu le passage. On fit des efforts multipliés, mais toujours inutiles,

 

 

La Montforière à Plénée-Jugon

 

Pour engager les épaules, qui ne sortoient point malgré les plus vives contractions de l'uterus. Les choses restèrent 14 à 15 heures en cet état; cependant les forces de la malade s'épuisoient ; la tête de l'enſant, sur laquelle on avoit fait les plus violentes contractions & les parties génitales de la mère se tuméffoient, lorsqu'on se détermina à envoyer chercher M. Issaly, chirurgien-accoucheur, avantageusement connu dans le canton, ce fut sur ces entrefaites que cette femme se délivra seule.

 

La premiere tête sortie fut suivie d'une seconde tête, & le tronc vint de suite au grand étonnement de tous les assistans. La mere n’éprouva aucune déchirure sensible, & s'est parfaitement rétablie. La seule incommodité qu'ele ait eue pendant quelque tems, a été une incontinence d'urine, dont elle a été complétement guérie au bout de 2 mois. Les magistrats de Jugon & Plenée, MM. de Néville & Corvaizier, me manderent pour .ässister à la dissection de cet enfant : je me rendis sur le lieu. Nous commengâmes nos recherches dans l'ordre suivant

 

  

 

Extérieur. de l'enfant

 

1° - Il avoit 2 têtes bien conformëes, de grandeur naturelle, portées chacune sur un col particulier qui s'împlantoit régulièrement des traits qui la rapprochoient du sexe féminin : les traits de la tête gauche étoient .plus prononces, & annonçoient un garçon. Leur position respective était un peu oblique, c'est à dire que l'une penchoit légerement à droite, l'autre à gauche, comme 2 branches d'arbre qui sortent symmétriquement d'un tronc commun.

 

2°. Deux bras, bien conformes & de grandeur naturelle, étaient placés aux endroits ordinaires, & un troisieme bras naissoit postérieurement à la jonction des 2 cols. Il étoit un peu plus petit qu’un bras ordinaire, & informe, comme nous le dirons dans la description du squelette ; il étoit couché sur les appophyses des vertebres donales.

 

3° La poitrine, le ventre & les hanches étoient extérieurement tels qu'on les voit dans un seul individu, au volume près, qui étoit un tiers plus grand.

 

4° Il n'y avoit qu'un seul sexe, & il étoit masculin, un anus, 2. cuisses, 2. jambes & 2.pieds, le tout très-bleu conformé & de grandeur naturelle.  

 

5°. Le cordon ombilical étoit unique ; mais it contenoit 2 veines,

&: seulement 2. arteres. La peau n'offroit nulle part rien de remarquable.

 

 

 

Intérieur de l'enfant.

 

 

 

Apres avoir examiné l'extérieur de ce singulier individu, nous passâmes à l'examen de son intérieur. Nous trouvâmes d'abord le tube intestinal simple, & n'ayant rien de particulier depuis l'anus jusqu'au milieu du jejunum, où il commençait à être double en remontant vers le duodenum. Nous suivîmes les 2 intestins, qui s'écartoient peu à peu l'un de l'autre, en faisant un angle fort aigu : l'un alloit aboutir à un estomac qui étoit placé un peu du côté gaucher, l'autre traversoit le diaphragme du côté droit, & se rendoit à un second estomac qui étoit dans la poitrine du même côté. Le foie étoit un tiers plus volumineux que dans un enfant ordinaire; il avoit 2. grandes scissures à un demi-pouce l'une de l'autre, où plongeoient les deux veines ombilicales. On y voyoit 2 vésicules du fiel, 2. canaux cystiques, 2 conduits hépatiques & 2. cholédoques. Les autres visceres du bas-ventre étoient simples, & absolument tels qu'on les trouve dans un seul individu à cet âge. Nous ouvrîmes ensuite la poitrine par dessous le diaphragme, pour ne pas endommager les côtes, ni leurs cartilages. Nous considéràmes d'abord le péricarde qui étoit très-volumineux, & nous en fîmes l'ouverture; nous fûmes assez surpris d'y trouver deux coeurs qui se touchoient dans toute leur étendue correspondante : ils étoient bien conformes & pourvus de leurs vaisseaux ordinaires, qui fournissoient les arteres carotides, tant internes qu’externes & autres vaisseaux, à chaque col & à chaque tête. Le défaut d'injection nous empêcha de suivre la distribution ultérieure des autres ramifications; cependant nous vîmes très clairement que les gros troncs artériels descendans s‘unissoient vers les piliers du diaphragme, & qu’il n'y avoit qu’une aorte ventrale. Dans le côté droit de la poitrine, nous trouvâmes le second estomac qui reposoit sur le diaphragme. Le poumon étoit semi-double & de forme irréguliere. La poitrine éroir partagée en 3 cavités. par 2 médiastins ; mais la cavité micayenne n'était presque rien : dans chacune, on voyoit la distribution des bronches venant de chaque trachée-arrere. Les deux oesophages étaient de ſigrandeur naturelle, & leur place ordinaire.

 

Squelette.

 

 

Voici ce que le squelette offrit de particulier ; Il présentoit 2 têtes & 2 cols bien conformes. Il y avoit aussi 2 colonnes vertébrales ; mais elles se confondoient l'une dans l'autre par leurs apophyies transverses opposées, depuis la premiere vertebre dorsale jusqu'à l'extrémité du sacrum. Cette réunion étoit si intime qu’il ne sortoit point de nerfs des côtés accolés. On voyoit 4 omoplates & autant de clavicules. Deux omoplates & deux clavicules étoient dans leur place naturelle & recevaient deux bras bien conformes & très-bien placés. Les deux autres omoplaçes se réunissoient à la partie supérieure du dos, pour former une seule cavité glénoïde, qui recevoir la tête de l'humerus du troiseme bras, dont nous avons parlé plus haut. Les deux autres clavicules étaient situées, entre les deux cols, & s'articuloient en arriere avec les deux omoplates réunies, & en devant avec le sternum, qui étoit semi-double comme la colonne vertébrale, & terminé par deux cartilages xiphoïdes. Le troisieme bras étoit composé d'un humerus & d'un radius seulement,’ au bout duquel étoit un petit os grêle &, long d'un pouce & .demi, terminé par un ongle bien conformé. Ce petit os tenoit lieu .de carpe, de metacarpe & des phalanges qui manquoient. Tout le reste du squelette étoit simple & bien naturel. Il étoit aussi parfaitement symmétrique. dans ses parties doubles. Le côté droit n'anticipoit point sur le côté gauche, & vice versa, en sorte que si cet enfant avoit pu vivre, que le côté droit eût obéi à la tête droite, & le côté gauche à la tête gauche : car il y avoit deux canaux vertébraux bien conformes, qui commençoient à la premiere vertebre dorsale, & finissoient à l'extrémité du sacrum.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires