Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2016 5 17 /06 /juin /2016 12:41

 

 

 

Alain 3 du nom Duc de Bretagne (voir ducs de Bretagne du Xe au XVe siècle, page n° 4) fonda l'Abbaye de sainct George de Renes (voir Abbayes bretonnes d'après reproductions anciennesen faveur de sa soeur Adelle, qui en fut la premiere Abbesse, & entre autres terres, rentes, revenus & heritages dont il dota ladite Abbaye, il y donna & aux Religieuses servants Dieu en icelle le " terrouer de Tinteniac, qui est de grande estendue, en l'evesché de sainct Malo, avec les Eglises dudit terrouer, domaines, jurisdiction, fié, seigneurie, & obeyssance, hommes, sujets, hommages, sour hommages, revenus & rentes par denier froment, seigle, avoine, gclines, corvées, terres, moulins, eaux,bois & toutes appartenances dependances, haute, basse, & moyenne jusfice, & tout ferme droit sans s'en rien reserver, fors l'homage, obeyssance, & souveraineté, comme il est touché en la lettre de fondation en ces termes Latins,Concedo eis praeterea vicus quendam non exiguum nomine Tintenia cum filiter iure perperuo possidendum in partibus Britanniae fitum cum ipsa Ecclesia, & omnibus quae ad eum pertinere noscuntu. Ladite Dame Abbesse Adelle de Bretagne donna permission & faculté à un sien vassal appelle  Donoald, de bastir & edifier & fortifier un chasteau audit terrouer de Tinteniac, pour servir de manoir, mansion, retraite, & demeure à luy & aux siens : lequel chasteau fut nomme, & est encore aujourd’huy appellé Mont-muran, en la Paroisse des Iffs (voir château de Montmuran - Description du château de Montmuran par Potier de Courcy). Aux charges & conditions qui s'ensuivent, Cest à sçavoir qu'ïl & ses successeurs Seigneurs dudit Chasteau le tiendroient de la dicte Adelle & de ses successeures Abbesses & Religieuses du.dit Sainct George prochement, noblement, ligement â foy, hommage, rachat & devoirs de Chambelnage, & que ny luy ny ses successeurs n’en feront la foy à autre personne qu'à ladite Adele, & à celles qui après son décés gouverneront ladite Abbaye contre le gré & la volonté desdites Abbesses : que les ennemis desdites Abbesses & Monstiet n'auroient aucun reffuge, asile, retraite ou deffenses audit Chasteau. Et que si ledit Donoald ou ses successeursſ venoient au contraire de celle convention, ils perdroient tout l'honneur, c’est à dire tout ce qu'ils tiendroient desdites Abbesses & Monstier de Sainct George, & en seroient privez & deboutez comme parjures & desloyaux.

 

 

 

 

I

 

 

 

Dolonald susnommé donnera donc le commencement à l'histoire genealogique des Seigneurs de Tinteniac que nous allons descrire. Il eut un fils, son successeur nommé :

 

 

 

 

II

 

 

 

 

Guillaume qui se nomma de Tinteniac, comme fisrent ses successeurs, & fut aussi surnommé Ismaelite, & fut Chevalier. Du mariage de Guillaume de Tinteniac & de ladicte Eremburge yssurent deux fils & une fille, sçavoir

 

 

-Geoffroy de Tinténiac, aisné, qui mourut sans enfans

 

-Olivier de Tinténiac -qui suit

 

-Théophania de Tinténiac alias Tiphaine de Tinténiac

 

 

 

 

III

 

 

 

 

Messire Olivier Chevalier, fils & heritier desdicts Guillaume & Eremburge donna aux Abbesses & benoist-Monstier de Sainct Georges lez Renes lors le lieu, terre, manoir, metairie, fief, & seigneurie & iurisdiction, hommes & subjects de la ville Ales, & les dismes de Carleboitere, del a Pooeleterie, de la Santecochere, dela Boetie, & de la Meenerie, pour la dotation d'une Chapellenie en l'Eglise de Sainct George à l'autel St.Jean Baptiste. Cet Olivier & sa soeur Theofania donnerent aussi â Dieu & â l'Abbaye de Sainct Melaine lez Renes les diſrnes qu'ils avoient & leur appartenoient par heritage en la paroisse des Iſs, & ce par la main & du consentement de Pierre Evesque de Sainct Malo, qui gouverna l'Evesche' trente quatre ans, depuis l’an mil cent quatre vingts & quatre, jusques à l'an rnil deux cens dix-huict. Et l'Abbé & Convent dudit Sainct Melaine les receurent en la participation de tous les biens-faicts de leur Abbaye: Il accorda les franchises que le Duc Pierre Maucler donna aux habitans de la ville de Sainct Aubin du Cormier l'an 1225. Il mourut l'an 1257. Il avoit espousé une Dame appellee Theophile,de laquelle il laissa un fils nommé

 

 

 

 

 

IV

 

 

 

 

-Alain qui luy succeda à la seigneurie de Tinteniac. Il donna une mine de froment de rente à l’Abbaye de Sainct Jacques prés Mont-fort, l'an 1260. & mourut l'an 1268. Il laissa deux fils

 

-Olivier de Tinténiac -qui suit

 

-Guillaume de Tinténiac -qui suit

 

 

 

 

V

 

 

 

 

 

Olivier de Tinténiac second du nom sire de Tinteniac & de la Roche Moisan, fils d'Alain susdit, fut successeur de son père Es archives de Sainct George y a une transaction faire entre luy & son fils, Guillaume d’une part & la Dame Abbesse & benoist Monstier de Sainct George escrire sur un role de parchemin datee du Mercredy apres les Octaves de la Purification de nostre Dame l'an 1269. avec une approbation de ladite transaction par Symon Evesque de Sainct Malo, datée du Dimanche, auquel on chante en saincte Eglise keminiscere l'an 1271. Le tout escrit en termes Latins, & scellé de plusieurs seaux. Entre lesquelles parties furent accordées les choses suivantes, sçavoit que lesdits Olivier & Guillaume son fils tant pour eux, que pour leurs successeurs, avoüerent & confesserent estre hommes liges desdites Abbesses & Monstier de Sainct George, & promisrent leur obeyr & à leurs Seneschaux & allouez comme hommes liges & sujets doivent obeyr à leurs seigneurs feodaux, de, & pour toutes les choses qu'ils tiennent & tiendront, ont & auront desdites Dames en toute la terre & terrouer de Tinteniac 

 

 

 

 

Guillaume de Tinténiac, second du nom sire deTinteniac, de la Roche moisan, & encore de Becherel; & de Romillé, vivoit l'an 1303. par acte que j’ay veu daté dudit an & de luy n’ay leu autre chose, sinon qu’il eut deux fils, & une fille, sçavoir

 

 

-Olivier de Tinténiac

 

-Gourgard de Tinténiac

 

-N. de Tinténiac, mariée à Raoul du Boschet, qui ne laissa aucuns enfans

 

 

 

 

 

VI

 

 

 

 

 

Olivier de Tinténiac, troisiesme du nom seigneur de Tinteniac, de Becherel, & de Romille, fils de Guillaume second l'an 1319. bailla à Gourgar de Tinteniac son frere par bien fait la terre qu'il avoit donnée à sa sœur jadis femme de Monsieur Raoul du Boschet decedée, laquelle terre par le deceds de ladicte soeur luy estoit retournée. Il print en mariage Eustaice de Chasteau-Brient seconde fille de Geffroy 6. du nom Baron de Chaſteaubrient, & d’Ysabeau de Machecol (voir La forteresse de Châteaubriant & ses possesseurs), de laquelle il eut deux fils, sçavoir

 

-Briend seigneur de Tinteniac & Chevalier, vivoit l’an 1328. & mourut sans enfans,

 

-Jean, seigneur de Tinteniac, de Becherel, & de Romillé. -qui suit

 

 

 

 

 

VII

 

 

 

 

 

 

Messire Jean de Tinteniac, Chevalier fort renommé, sire de Tinteniac, de Becherel, & de Romillé, suivit le party de Charles de Bloys, et fut l'un des trente combatans du costé des Bretons contre trente Anglois en celle rnemorable bataille dite des trente, entreprise par Jean de Beaumanoir sire dudit lieu, Mareschal de Bretagne, & messire Richard Bembro Capitaine Anglois : & fut estimé le meilleur combatant de tous du costé des Bretons, & qui mieux merita le nom de preux & vaillant en ceste meslee (voir Guerre de Succession de Bretagne. Page n° 3 - Guerre de Succession de Bretagne. Page n° 4). Mais deux ans apres, sçavoir l'an 1352, il fut tué à la bataille de Mauron, que gaignerent Tanguy du Chastel, Garnier de Cadoudal, & Yves de Trezviguidi vaillans Capitaines partisans de la Comtesse de Montfort contre Charles de Blois. Il avoit espousé Jeanne de Dol Dame de Combour de laquelle il ne laissa qu'une fille appellée Ysabeau de Tinteniac, & sa veuve se remaria avec Jean seigneur de Malestroit & de Largouet, duquel elle eut des fils comme nous l'avons dit cy-devant (voir La seigneurie de Dol).

 

 

 

 

 

 

VIII

 

 

 

 

 

Isabeau de Tinténiac, Dame dudit lieu, de Becherel, & de Romillé, fille de Jean susdit & de Jeanne de Dol Dame de Combour, fut femme espouse legitime de Jean de Laval seigneur de Chastillon en Vendelais, d'Aubigné, Montfeur, Mellay Olivier, fils d'André de Laval seigneur desdits lieux, & d'Eustaisse de Bauffay. Ledit André fils de Guy 8. du nom sire de Laval & de Vitré, & de sa seconde femme Jeanne de Beaumont, fille de Louys & d’Agnes Vicomte & Vicomtesse de Beaumont. De ce mariage n'yssut qu'une fille, nommee Jeanne de Laval, laquelle succeda à pere & à mere, & fut mariee deux fois. En premier mariage avec Messire Bertrand du Guesclin Connestable de France, duquel elle n'eut aucuns enfans: en second & par dispence du Sainct Siege avec Guy 12.. du nom, sire de Laval & de Vitré son cousin en tier degré. Duquel mariage issirent deux enfans, Guy de Laval, qui mourut jeune avant pere & mere, & une fille nommee Anne de Laval mariee avec Jean de Monfort fils aisné de Raoul 8. du nom sire de Montfort, & de Gael, de Loheac, & de la Roche-Bernard, & de Janne de Kergotlay Dame dudit lieu, lequel Jean print le nom, les armes de Laval, & fut dit Guy 13. du nom. Il mourut l'an 1415 (voir les défenses des sires de Gaël, page n° 7)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires