Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 19:43

Le pagus du Faou

 

 

Il est généralement admis que les pagus disparurent au cours de l'époque féodale et furent remplacés par les comtés. C'est ce que nous avons vu au sujet de celui de Daoudour. Le pagus du Faou ne manqua pas à la règle, ainsi cette contrée mentionnée vers la moitié de l'an mil dans le Cartulaire de Landevennec fut une vicomté entre les mains d'un certain Morvan du Faou, vivant l'an 1086, et dont les armes de sa Maison étaient « d'azur au léopard d'or ». Cette famille du Faou est regardée comme étant un ramage des comtes de Léon. Le pagus du Faou s'étirait de la Rade de Brest aux Monts d'Arrée. Voici les notes laissées par Aurélien de Corson au sujet de ce Pagus du Faou : On sait d'une manière positive que le pays du Faou embrassait dans sa circonscription ecclésiastique le territoire de Daoulas, qui forme, au delà de la rivière de l'Hôpital-Canfrout, une autre pointe dans la rade de Brest. Quoique la seigneurie du Faou fût distincte de celle de Châteauneuf, toutes deux formaient un même doyenné dont les limites devaient être celles-ci : à l'ouest, la rade de Brest; au nord, l'Elorn et les montagnes d'Arez jusqu'aux sources de l'Aune, et enfin le cours de cette rivière jusqu'aux confins ouest de Spezet, qui, comme Saint-Hernin,dépendait probablement du pays de Poher. Ce pagus était située dans le comté de Cornouaille.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires