Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2016 2 26 /07 /juillet /2016 12:41

Cette seconde page consacrée à la famille de Guitté est extraite du travail de l'Abbé Auguste Lemasson «La Roche et ses seigneurs, du XVIe siècle à nos jours ». -la Terre de la Roche était assise entre Lanvallay et Lancieux. 


 

 

Illustrations de M. Frotier de La Messelière

 

C'est en 1148 que l'on trouve Eude, le premier membre connu des sires de Guitté. Il paraissait a!ors, comme témoin, dans une donation faite par Bertrand de Dinan à l'abbaye de Boquen. Un siècle plus tard, Ollivier de Guitté prit part en 1249 à la sixième croisade. Le plus illustre représentant de cette vieille race féodale fut Robert, seigneur de Vaucouleur, lequel comparait dans nombre de montres du XIVe siècle, en qualité de chevalier & bachelier, et combattit avec Du Guesclin sur les champs de Cocherel, l'an 1364. Un peu plus tard, on le trouve en 1371 l'un des maréchaux du grand connétable, conjointement avec Jean de Beaumanoir, le vaillant capitaine des héros du Combat des Trente. En 1372, Robert enleva Dinan aux Anglais et devint dans la suite capitaine ou gouverneur de cette ville. Bien que Courcy se borne à énumérer parmi les seigneuries de cette maison, Vaucouleur en Trélivan, la terre de Guitté en la paroisse de ce nom et le Quellenec en La Nouée, il est certain cependant que Jean de Rosnyvinen, (dit de Guitté, à cause de son alliance avec l'héritière de cette maison,) possédait l'an 1455 la terre de la Grande Boüexière en Corseul et qu'il procédait à cette époque avec Jean Lenfant, sire de la Tandourie, au sujet des droits des seigneurs de la Bouexière, que revendiquait ce dernier. Il n'importe point à l'histoire de la Roche que nous établissions la succession des seigneurs de Guitté avant le XVe siècle. Au reste, nous manquerions pour cela de nombreux matériaux. Il nous suffit de dire qu'en 1420, l'on trouve Guillaume de Guitté parmi les écuyers du duc Jean V. Ce même personnage accompagna François Ier, son successeur, dans un voyage que celui-ci fit à Amiens en 1425. Il est aussi probable qu'au décès de son parent, Josselin de Guitté, ce fut lui qui hérita de la terre et seigneurie de Vaucouleur. Malheureusement Jeanne du Chastelier en Eréac, l'épouse de Guillaume de Guitté, ne lui donna qu'une fille, appelée Béatrix. Celle-ci, dernière héritière de sa lignée, fit passer les terres et seigneuries de sa maison dans celle des Rosnyvinen, par suite du mariage qu'elle contracta le 23 février 1423 avec messire Jean de Rosnyvinen. Cependant le nom de Guitté ne fut pas éteint pour cela et l'on se prit à continuer de donner cette appellation à la branche des Rosnyvinen qui venait d'entrer dans cette famille. C'est ainsi que l'on désigne assez souvent dans les titres de l'époque, Jean de Rosnyvinen, le mari de Béatrix, sous le nom de Jean. Selon Odorici : Recherches sur Dinan et ses environs, Jehan de Rosnyvinen épousa à Dinan, Béatrix de Guitté, à charge d'adopter son nom et ses armes. Il y eut à cette occasion une grande fête à Dinan, à laquelle prirent part tous les habitants de cette ville de Guitté. C'est du reste sous ce nom que nous le connaissons, comme ayant possédé, sinon la Roche en Lancieux, du moins plusieurs des fiefs qui relevaient de cette seigneurie. Mais nous ne pouvons dire comment ces terres lui étaient advenues, ni si c'était à titre d'acquêt, d'apport ou d'héritage. En tout cas, c'est comme seigneur, sinon de la totalité, du moins d'une partie du domaine de la Roche, que nous lui consacrerons une notice, dont nous puiserons quelques-uns des éléments dans le travail de M. Trevédy sur « Les Bretons, compagnons de guerre du connétable de Richemont, ainsi que dans l'ouvrage de M. C. de Kerdellech, «Recherches sur la Chevalerie de Bretagne. » 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires