Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 20:43

 

 

 

Armoiries de Coëtlogon, de Rohan, de Rieux, Le Sénéchal de Carcado, de la Feuillée, de Grasse. Ce château subsiste intégralement. Son architecture n'offre rien de remarquable. On cite seulement sa charpente comme un bel ouvrage. Il est surmonté de trois tourelles, et entouré de douves ; il a un pont-levis. 

 

 En abordant la châtellenie de Coëtlogon, la Généalogie de cette famille évoquait, Pierre dit Perrot de Coetlogon, frère puîné de Jean sire de Coetlogon, & second fils d'Henry seigneur de Coetlogon, & de Marguerite d'Espeaux. Il eut pour partage à vie les terres du grand & du petit Gué-de-l'Isle & du Gueauduc en 1280, sa femme, Alix, fut mère de Robin de Coetlogon. Celui-ci eut par accommodement avec Jean son oncle, en propriété les terres du grand & du petit-Gué-de-l'Isle & du Gueauduc. De son union avec Perrotte Bodart, fille d'Eon Bodart, seigneur de Coetquelin & de Duhé, & de Guillemette de Bodegat il laissa pour héritier, un fils : Robin de Coetlogon, deuxième du nom, chevalier seigneur du Gué-de-l'ísle. Le fils de Robin de Coetlogon fut père d'Aliène de Coetlogon, dame du Gué-de-l'Isle, laquelle parait avoir épousé vers l'an 1312. ou 1313. Eon de Rohan, sixième fils d'Alain VI, vicomte de Rohan. Jean de Rohan, fils d'Eon & d'Aliène de Coetlogon, fut échanson de la duchesse Anne de Bretagne. Il s'éteignit sans postérité, et c'est son frère puîné, pareillement prénommé Jean qui continua la branche. Il devint seigneur de Poulduc par son mariage avec Françoise Laurens, veuve d'Yves Loret, seigneur de Poulduc. Les Rohan mirent en place au cours du XVe siècle l'une des premières imprimeries de Bretagne en leur chastel du Guet-de-l'Isle (voir L'imprimerie en Bretagne). Quelques générations plus tard, il est mention de Haute et puissante dame Cyprienne de Rohan, dame de Trogallet et du Gué-de-l'Isle, fille de François de Rohan et de Jacquette de Peillac. C'est elle qui fut la dernière représentante de la maison de Rohan sur cette seigneurie. Elle transporta le Gué-de-l'Isle à la Maison de la Feuillée en épousant François de la Feuillée et de Coetmenech, fils de Syvestre de la Feuillée, troisième du nom et de Marguerite du Perier. Le nouveau seigneur du Gué-de-l'Isle s'éteignit l'an 1538. De l'union de François de la Feuillée et de Cyprienne de Rohan naquirent deux filles : l'aînée, Renée, transporta les seigneuries de la Feuillée et du Gué-de-l'Isle à François de Rieux, seigneur d'Asserac ; la cadette, Adelice transporta les seigneuries de Coetmenech et de Plonider à Jacques de Beaumanoir, vicomte de Besso. Claude de Rieux hérita de la seigneurie du Gué-de-l'Isle, mais étant mort sans postérité, cette terre échoua à son neveu Jean. La mise en vente du domaine de Gué de l'Isle profita l'an 1683 à Messire Louis-René Le Sénéchal Baron de Carcado, Baron de Quélen. Marié avec Marguerite-Louise de Boisgélin de Cucé ; cette dernière devait s'éteindre le 13 avril 1746. C'est leur fils Louis-Alexandre Xavier Le Sénéchal Baron de Carcado qui devint seigneur du Gué de l'Isle vers l'an 1749. le dit Baron fut l'un des Mousquetaires de la seconde compagnie du roi mais aussi Gouverneur de Fort-Saint-Louis. Marié le 23 avril 1733 avec Marie-Anne-Claude de Montmorency et n'ayant pas de fils, le Baron de Carcado donna le domaine du Guet-de-l'Isle à sa fille Marie-Anne-Louise. Cette dernière épousa le Sieur François de Grasse, gentilhomme issu de la prestigieuse Maison des co-seigneurs d'Antibes connue dès le Xe siècle. A la fin du XIXe siècle, le château, alors très modifié était propriété du Baron du Bois-Baudry. 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires