Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 05:54

 

 

Château de la Chèze avec armoiries de ses possesseurs : de Porhouët, de Rohan, de Clisson, de Chabot. Le château de la Chèze, suivant la tradition du pays ; il était flanqué de neuf tours, et on distingue encore les vestiges de cinq d'entre elles. Il était entouré de douves et avait un pont-levis ; a même soutenu plusieurs sièges. Dans le partage du comté de Porhouet, en 1241, ce château est qualifié de forteresse. En 1599, il subit le sort de tous les châteaux et forteresses de la Bretagne, qui furent démantelés.

 

Une fille d'un Comte de Porhoüet fut mariée avec un Vicomte de Rohan prédécesseur de ce présent Vicomte & qu'en mariage avec ycelle fut baillé audit Comte la pièce & Seigneurie de la Cheze, & dit que lesdits Chasteau & Ville de la Cheze avec grande partie d'icelle Seigneurie, sont scituez en là Comté de Porhoüet, & autre partie est scituée en la Vicomté de Rohan, ne sçauroit bien déclarer ne dire les limittes & séparations desdites patries, ne où est la pluspart d'icelle Seigneurie ou en Porhoüet, ou en ladite Vicomté, & dit que lesdites choses sont toutes notoires, & en règne voix publique & commun renom en celle partie. Enquis sur le trente-troisième article, recorde que lesdites Seigneuries de Porhoüet & la Cheze sont apartenancées de belles forests & grands buissons de grande fustaie, sçavoir, la dite Seigneurie de la Cheze de grande partie de la forest de Loudeac, quelle partie est dite, nommée & appellée forest, & ainsy réglée & gouvernée ; & outre y a en celle Seigneurie de la Cheze le bois de Ceslau, le bois de la Plesse, & le bois de Cretgouel qui sont beaux buissons de bois de haulte fustaie & taillis hantez de bestes rousses & noires pour chasser, & y a de beIles chasses, & y a veu ce tesmoing prendre pour un an en iceux bois de la Cheze cinquante deux cerfs sallables en ladite Comté de Porhoüet hors la Seigneurie de la Cheze, & y a une belle forest nommée la forest de Lannones qui tient environ trois lieues de long & deux lieues de large, & en ycelle y a un grand breil de bois nommé le Pezon, qui est le plus beau bois de haulte fustaie que ce resmoing vit onques en quelque païs au lieu que soit ; aussy y a en celle Comté de Porhoüet autre bois nommé le bois d'Aougst qui est partie de haulte fustaie & partie bois taillable & le bois Deuregar qui est bois taillable, efquelz forests & bois & chacun d'eux y a abondance de bestes rousses & noires & de belles chasses, & sçait lesdites choses déposées sur ledit article pour ce qu'a fréquenté esdits lieux & Ta ainsy veu. Enquis sur les 34, 35, & 36 articles. Recorde que prèz la Ville & Chasteau de Josselin en ladite Comté de Porhoüet y a une Abbaye nommée St. Jean des Prez, laquelle est de la fondation des prédécesseurs dudit Vicomte à cause de ladite Comté de Porhoüet, ainsy que ce tesmoing a ouy dire & tenir communément & tout notoirement au païs ; ne sçait dire le grand revenu & fondation d'icelle Abbaye , mais dit qu'il croit qu'elle est de bonne & grande fondation, pour ce que est bien & honnorablement servie & entretenue, aussy ne sçait si l'aumosne y est donnée par deux jours la semaine à tous affluans, ainsy qu'il est articulé ; & outre que près ledit Chasteau de la Cheze est l'Abbaye de Lantenac que dit communément & notoirement estre de la fondation des sieurs de la Cheze, & est fondée d'environ Cinq cens livres de rente, comme il l'a ouy dire communément en cette partie, & n'est pas à présent records de ceux à qui il en a ouy parler, aussy ne sçait aucunement la valeur d'icelle fondation...Ainsi s'exprimait Dom Charles Taillandier au sujet de l'émergence de la châtellenie de La Chèze. Ainsi que nous l'avons abordé au sujet du fief de la Ville-Jegu, c'est la fille cadette de Eudon III de Porhoët : Aliénor de Porhoët qui reçut ce château. Elle avait épousé Alain V de Rohan. L'aïeul commun du couple n'était autre que Eudon premier de Porhoët, regardé comme petit-fils de Guéthénoc, vicomte de Rennes -Wiheconus vicecomise de Redone(voir ducs de Bretagne du Xe au XVe siècle, page n° 2). Aliénor de Porhoët et Alain V de Rohan reçurent ainsi la moitié de la ville de Loudéac (1226). De leur union naquirent plusieurs enfants dont Alix mariée avec Etienne de Bréhan. Aliénor de Porhoët, dame de la Chèze apparait dans un acte daté de 1251, assistée de son second mari Pierre de Chemillé, lors d'une transaction passée avec le prieur de la Trinité, au sujet d'une cohue (foire) qui se tenait au bourg de Mohon. Le Prieuré de la Sainte-Trinité avait été fondé près d'un siècle plus tôt en la cité de Porhoët qui devint ainsi Trinité-Porhoët. Ogée de poursuivre en évoquant la châtellenie de La Chèze : ce démembrement fut réuni par acquêt du Connétable Olivier de Clisson, qui eut de son mariage avec Catherine de Laval (voir Personnages bretons immortalisés sur des vitraux, page n° 1), deux filles, dont l’aînée, Béatrix de Clisson, Comtesse de Porhoët, épousa Alain VIII du nom, Vicomte de Rohan, à qui elle porta ses biens. Jean II du nom, Vicomte de Rohan, à qui elle porta ses biens, épousa, le 8 Mars 1462, Marie de Bretagne, fille du Duc François Ier (voir ducs de Bretagne du Xe au XVe siècle, page n° 19) : la cérémonie de ce mariage fut faite dans la Chapelle du château de la Cheze, par Jean Prigent ; Evêque de Saint-Brieuc, en présence du Duc François II, du Vicomte de la Belliere, & d’un grand nombre de Seigneurs & Dames. Le château de la Cheze fut assiégé, en 1484, par le Prince d’Orange, qui fut obligé d’en lever le siège. Ce château est actuellement en ruines. L'héritière de la branche aînée des Rohan, Marguerite de Rohan transporta le domain à une famille poitevine, la famille Chabot. Mais elle fit appel à la Régente Anne d'Autriche, et obtint du jeune Louis XIV en 1645 le statut de princesse et de donner aux enfants issus de leur union le patronyme de Rohan-Chabot. C'est à la dite Marguerite de Rohan, morte en 1684 qu'ait fait allusion le factum évoqué à la page consacrée à l'abbaye de Lantenac. Marguerite, Duchesse de Rohan, Princesse de Léon, Comtesse de Porrhoët, épousa en 1645. Henry Chabot, Seigneur de saint Aulaye & de Montlieu, Duc de Rohan, Pair de France, Gouverneur d'Anjou, mort le 27 Février de l'an 1655 en la 39e année de son âge. La Duchesse son Epouse est morte en 1684 & a laissé de ce mariage : 1° Louis, qui suit  & qui a été obligé par la loy apposée au Contract de mariage de ses pere & mere ; 2° Anne, mariée le 16 Avril 1663 à François de Rohan Prince de Soubize, à qui elle en apporta la Principauté ; 3° Marguerite, mariée l 1668 avec Alexandre-Guillaume de Melun, Prince d'Epinoy, morte en 1698. Contrats. Louis de Rohan Chabot, Duc de Rohan, Prince de Léon, Comte de Porhoët, & a épousé le 28 Juillet 1678 Marie Elizabeth du Bec Crespin Grimaldi, fille unique de Francois-René, Marquis de Vardes, Comte de Moret, Chevalier des Ordres du Roy, Gouverneur d'Aiguës-mortes, Capitaine des Cent Suisses de la Garde de fa Majesté ; & de Catherine Nicolaï. De ce mariage il a eu Louis-Bretagne-Alain, Charles-Annibal, Prince de Léon, né le 26 Septembre 1679 Guy-Auguste, Chevalier de Rohan : N. Chevalier de Léon : Marïe-Marguerite-Françoise, mariée à Louis Pierre, Comte de la Marck, commandant les Regiments de Furstemberg au service du Roy , morte en Janvier 1706  & N. Demoiselle de Rohan Argentré

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires