Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2016 5 12 /08 /août /2016 16:32

 

 

La Montforière en Plénée-Jugon

 

Gaudemont de la Montforière en Bretagne. Armes coupé au 1 d'argent à une bande de gueules; au 2 de gueules à sept billettes d'argent, 3, 3, 1. La famille de Gaudemont appartient à la noblesse de l'ancien diocèse de Saint-Brieuc, en Bretagne. Elle a possédé, entre autres biens, la seigneurie de la Monforière, dans la paroisse de Plénée-Jugon. On trouvera sur elle des renseignements dans l'Armorial de Bretagne de M. Potier de Courcy et dans les Filiations bretonnes du vicomte de la Messelière. La famille de Gaudemont figura en 1469 à une montre de la noblesse de la paroisse de Plouguenast, au diocèse de Saint-Brieuc, ainsi, Pierre de Gaudemont percevait 5 livres de revenu, il était porteur d’une brigandine et comparaissait en archer l'an 1480. C'est aux confins de la paroisse de Plenée et du Gouray, à proximité de la seigneurie de Saint-Mirel et celle de la Grand-Mare, qu'il faut rechercher la Montforière. Quant à la présence de la famille de Gaudemont, on la trouve à travers deux couples présents en ce lieu au début du XVIIe siècle. 

 

Le premier foyer était celui du Sieur Pierre de Gaudemont et de son épouse, Dame Françoise de Hauteville, de leur union naquirent :

 

-Marguerite de Gaudemont, le 21 août 1601

-Françoise de Gaudemont, le 7 mars 1610

-Thomas, né le 25 mars 1613.


 

Au sein du second foyer, on trouvait le Sieur Jean de Gaudemont, et son épouse, dame Jacquemine Lucas, parent d'un fils prénommé Jacques, né le 12 octobre 1618.


 

Chaix d'Est-Ange, dans son ouvrage le Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle, évoque le chef de cette famille : Raoul de Gaudemont, écuyer, Sgr de Monforière, et précise qu'il fut maintenu dans sa noblesse d'extraction, le 26 octobre 1668, par arrêt des commissaires de la grande réformation. Il avait épousé vers 1660 demoiselle Gillette Cousté, décédée en 1718 à l'âge de 68 ans, et lui même mourut fort âgé le 18 novembre 1721. En 1685, le couple est recensé présent à La Montforière : escuier Rault de Gaudemont, sr dudit lieu, Damoiselle Guillemette Cousté sa compagne : métaiers : André Loncle, Anne Gallipot sa fe(mme); Margueritte Loncle, François Loncle, Allain Loncle

 

Ils eurent, entre autres enfants,Claude-Gilles de Gaudemont, sieur de la Baronnais, décédé peu de temps avant lui, qui épousa le 15 novembre 1716 Renée-Françoise Baudré et qui continua la lignée. Claude-Gilles de Gaudemont et de Renée-Françoise Baudré furent les parents de  Charles de Gaudemont, baptisé à Plénée le 4 juillet 1722. Celui ci épousa une dénommée Marie Basset, et leur fils Jean-Marie fut pour sa part uni à Anne-Françoise de Trémerreuc. Ce sont eux les auteurs de la construction de l'actuel manoir de la Montforière. Leur union se déroula en l'église Saint Martin de Lamballe le 6 avril 1771. Le jeune homme était âgé de 22 ans, la jeune femme, Anne-Françoise de Trémerreuc, fille de feu Messire Toussaint-Prudent et dame Charlotte Sauvaget, était quant à elle âgée de 19 ans. Les parents de la jeune femme étaient originaires de la paroisse de Ruca, et sa mère, domiciliée en la paroisse Saint-Germain de la Mer -à présent annexée en Mâtignon. Henri-Jean de Gaudemont de la Monforière, fils des précédents, épousa à Corseul en 1796 Victoire-Jeanne Hingant de Saint-Maur. C'est de leur fils, Ange de Gaudemont, que descendent les divers représentants actuels. La famille de Gaudemont, plus ancienne qu'illustre, à fourni peu de personnages marquants. Elle n'est pas titrée. Principales alliances de Tréméreuc 1771, Hingant de Saint-Maur 1796, de Poulpiquet de Brescanvel 1905, Groult de Beauvais 1874, etc.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires