Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 06:00

 

 

La Brousse d'après le Vicomte Frotier de la Messelière. Armoiries de Saint-Méloir ; Gouyon, de Guémadeuc ; du Bois.

 

La Brousse semble, par son architecture, remonter au début du XVIe siècle, une élégante tourelle en encorbellement décore l'angle de sa façade, une tour tronquée renferme l'escalier; évidemment la construction primitive a été remaniée au cours des siècles. A l'intérieur se remarque une monumentale cheminée décorée d'un superbe écusson banneret écartelé au Ier, de 5 étoiles ou molettes : 3. 2, ; au 2e, d'un lion rampant ; au 3e, d'un lion léopardé, à; la queue fourchée, le 4e, à une bande chargée de 3 rocqs; Ce pennon, dont le premier quartier est certainement le blason, incomplet, des Saint-Méloir, le second vraisemblablement celui des Gouyon, permettrait d'attribuer la construction de la Brousse à Jean de Saint-Méloir et Anne Gouyon, mariés vers 1515 et encore vivants à la Saint-Cast en 1541, le troisième quartier pourrait être le blason incomplet de Marie Madeuc, mère d'Anne Gouyon, et le quatrième, inédit dans les armoriaux bretons, celui de Jeanne du Bois, mère de Jean de Saint-Méloir. Un autre Jean de Saint-Méloir, fils d'Anne Gouyon, épousa, en.1554, Jeanne Picot, qui lui apporta la Ville-Robert, en Saint-Lormel, trêve de Pluduno, mais un de leurs fils, écuyer Louis, sieur de la Brouxe, mourut à la maison de la Croixée, en Saint-Cast, et fut inhumé le 30 janvier 1633, dans le choeur, de d'église... C'est dans la chapelle de Sainte-Brigitte que fut inhumée, en 1662, demoiselle Jeanne de Saint-Méloir, héritière de la Brousse, mariée, en 1627, à son voisin, Eustache de Launay, seigneur du Boisélucas.  (Extrait des notes laissées par le Vicomte M. Henri Frotier de la Messelière : au Pays de Lamballe publiées par la Société d'Emulation des Côtes-du-Nord)

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires