Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2016 4 15 /09 /septembre /2016 07:22

La vie dans les campagnes aux XIe et XIIe siècles.


 

Nous allons pénétrer maintenant dans l'intérieur d'un fief et étudier son organisation et la condition de ses habitants. Le château féodal. -Le chef-lieu de la seigneurie était le manoir ou château ; au XI siècle, il se composait d'une tour construite sur une butte de terre. La tour était presque toujours en bois : une charte du Cartulaire de Redon parle de la construction du château de Josselin et mentionne la pose, non pas de la première pierre, mais du premier pieu. Les butter étaient ordinairement artificielles ; on les appelle aujourd'hui mottes féodales ; elles avaient de vingt à cinquante pieds de hauteur. Autour d'elles s'étendaient de vastes enceintes où venaient se réfugier les populations en cas de guerre; ces enceintes étaient entourées de remparts en terre couronnés de palissades en bois ou de haies vives, et enfin, en avant des retranchements étaient creusés de larges fossés. Les châteaux entourés de haies vives ont souvent laissé aux terrains qu'ils occupaient les noms de Plessix, Breilon Haie ; le nom de fa Motte rappelle aussi l'existence de ces demeures. Les châteaux du XIe siècle étaient parfois situés, comme à Vitré, sur un promontoire escarpé s'avançant entre deux vallées; mais ils occupaient le plus souvent le fond d'une vallée, comme le château de Fougères, ce qui permettait d'inonder facilement leurs abords. Ce système de défense était suffisant au XIe siècle, car on ne disposait pas alors de puissants moyens d'attaque; au XIIe siècle, les machines de guerre, balistes et catapultes, devinrent plus redoutables, et il fallut augmenter les fortifications des places fortes. Les tours de bois furent remplacées par de grands donjons en pierre, de forme carrée ou circulaire, ordinairement sans motte, et auxquels on accédait par une échelle qui aboutissait à la hauteur du premier étage ; les enceintes extérieures furent elles-mêmes construites en maçonnerie, et l'on continua à s'assurer les moyens d'inventer en cas de besoin, les abords de la forteresse Il existe encore en Bretagne de nombreuses mottes du XIe siècle, mais on ne peut citer avec certitude qu'un seul donjon de pierre datant de la fin du XIIe siècle ou du commencement du XIIIe siècle, c'est celui de Trémazan, dans la commune de Landunvez, près de Brest : il se compose d'une tour carrée élevée sur une motte qui a été maçonnée.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires