Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 07:40

 

S'il ne fut pas reconnu par l'ensemble de la population bretonne, Jean de Montfort devint duc de Bretagne, Jehan, quatrième du nom, et la décision fut validée à travers le premier traité de Guérande, signé le 12 avril 1365. Près de six mois s'étaient écoulés entre la mort de son adversaire Charles de Blois et sa prise de pouvoir. Toutefois l'omniprésence des troupes anglaises sur le sol breton suscita la défiance de la noblesse, et les récompenses attribuées aux puissants officiers Anglais allaient amener de nouveaux conflits. Devenu veuf de Catherine de Laval, Olivier de Clisson épousa en secondes noces, l'an 1378, Marguerite de Rohan. Cette dernière apporta alors en dot à Clisson le château de Blain (voir Le château de Blain par Jean Ogée), Alors qu'il se remet en son castel de Blain, des blessures reçues lors de la Bataille d'Auray, Clisson apprit la nouvelle, le nouveau duc Jean IV, dont il avait défendu la cause, venait de donner la forêt voisine de Gâvre et le château à Chandos, le général anglais, en reconnaissance des services rendus. Furieux Clisson s'écria alors qu'il ne pourrait jamais souffrir qu’on lui fît une telle injure et de clamer : « j'aimerais mieux me donner au diable que de voir l'Anglais mon voisin ». quinze jours plus tard, il incendiait le château du Gâvre et en fit transporter les pierres en son château de Blain. Le duc lui confisqua alors la seigneurie de Châteauceaux. Peu après, le duc le dépêchait parmi les ambassadeurs auprès du roi de France afin que soient garantis le respect du nouveau statut de la Bretagne. C'est alors que le grand homme d'armes décida de changer de camp, et de servir désormais les intérêts du roi de France, et de guerroyer aux côtés de du-Guesclin et de ses hommes ! Il osa même défier son ancien camarade en signant cette charte qui reconnaissait la suzeraineté du roi de France sur Josselin. Il avait acquis cette seigneurie en 1370. La haine entre Jean IV de Bretagne et Olivier V de Clisson atteignit alors son paroxysme. Avec le soutient des Anglais qui lui avaient donné sa couronne, Jean IV était devenu le débitant financier de son beau-père Edward III, la plupart des conseillers du jeune duc étaient eux-mêmes Anglais, et pour couronner le tout, le nouveau duc avait été obligé de lever un nouvel impôt sur son peuple : le fouage. Autant de décisions impopulaires qui conjuguées à une propagande menée auprès de la noblesse par du-Guesclin et Clisson contraignirent Jean IV à un nouvel exil vers l'Angleterre. Clisson tenait sa vengeance, il devenait co-gérent de la Bretagne.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires