Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 07:08

Sigillvm – PETRI. DVCIS. BRITTANIE. ET. COMMITIS. RICHMONTIS.

 

Sceau de Pierre, duc de Bretagne et comte de Richemond. Le duc de Bretagne, armé de toutes pièces, portant au bras gauche un écu à ses armes : échiqueté d'or et d'azur qui est Dreux, au franc canton d'hermines qui est Bretagne (Ces armes sont particulières à la branche des ducs de Bretagne de la maison de Dreux). Le prince tient de la main droite une épée nue ; il est monté sur un cheval galopant à droite.

 

 

Sceau secret : SECRETVM. MEVM. Mon secret.

Un écusson aux armes de Dreux-Bretagne.

 

 

 

 

Pierre, surnommé Mauclerc, tige des ducs de Bretagne, de la maison de France, était fils de Robert II, comte de Dreux, et d'Yolande de Courcy. Le roi Philippe-Auguste lui fit épouser Alix, fille de Constance, héritière de Bretagne, et de son troisième mari, Guy de Thouars. Pierre fit hommage lige de la Bretagne au roi de France, et consentit à laisser insérer à lui rendus par les vassaux Bretons, cette clause : sauf la fidélité due au roi de France notre sire. Outre le duché de Bretagne, sa femme lui apporta le comté de Richmond en Angleterre, dont l'origine remontait au mariage d'Alain Fergent avec Constance, seconde fille de Guillaume-le-Conquérant, et il était de son chef seigneur de Fère-en-Tardenois, de Longjumaux, de Brie-Comte-Robert, de Pontarcy, et de Chailly. Le roi Louis VIII étant mort, Pierre de Dreux se déclara contre Blanche de Castille, régente du royaume ; mais ayant été abandonné de ses partisans, il fut contraint de faire sa soumission au roi Louis IX, en 1227. Le duc ayant joint ses armes à celles de Henri III, roi d'Angleterre, auquel il fit hommage, le roi Saint-Louis tint en 1230, une assemblée de pairs, dans laquelle il fit déclarer Pierre de Dreux, coupable de félonie, et par là déchu de la duché de Bretagne. Le duc tenta de résister, mais il fut bientôt obligé de faire sa soumission au roi, et vint à Paris, en 1234, demander merci. Saint-Louis ne lui accorda son pardon qu'à condition qu'il ferait cession de sa duché à son fils dès que celui-ci serait majeur, et qu'il irait servir, pendant cinq années, en Terre-Sainte. Pierre se soumit à ces conditions, et l'an 1237, il remit sa duché à son fils aîné, et partit pour la Terre-Sainte en 1239 ; il revint en France en 1241. Il se croisa de nouveau en 1248, et accompagna le roi Saint-Louis. Grièvement blessé à la bataille de la Massoure, il fut ensuite fait prisonnier avec le roi. Ayant été remis en liberté après avoir payé rançon, il revenait en France lorsqu'il mourut pendant la traversée en 1250. Pierre de Dreux eut d'Alix de Bretagne, sa première femme, morte en 1221 : Jean, qui lui succéda, Arthur, mort jeune, et Yolande, qui épousa Guy de Lusignan, comte de la Marche, de Marguerite dame de Montagüe, sa deuxième femme, il eut Olivier de Bretagne, dit de Braine, seigneur de Montagüe. Pierre de Dreux est le premier duc de Bretagne qui est fait mettre des armoiries à son écu. (voir Pierre de Dreux, duc de Bretagne, sous diverses représentations - ducs de Bretagne du Xe au XVe siècle, page n° 12 - Lieux des sépultures des souverains Bretons, page n° 3 - La communauté juive de Bretagne à l'époque médiévale)

 

Extrait de

Trésor de numismatique et de glyptique, ou recueil général de médailles, pierres- gravées, bas-reliefs, etc.

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires