Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 14:46

 

 

 

Le manoir de Grand-Mère avec armoiries Rebours et Tranchant du Treff

 

La famille Rebours -alias Le Rebours disposait des seigneuries de Vaumadeuc en Pléven, du Plessix-Rebours en Plestan et de Grand-Mère en Plénée-Jugon et ses armes étaient : « écartelé au 1 & 4, d'argent à deux chevrons de sable, & au 2 & 3, fascé de six pièces d'argent et de gueules. ». Cependant cette dernière seigneurie sise en la paroisse de Plenest, ne disposait que du droit de basse justice et ressortait de la sénéchaussée de Jugon. Sans doute faut-il voir à travers le nom de Grand-Mère une simple altération de grand mare. C'est cette famille Rebours qui est la plus ancienne connue comme ayant disposé de Grand-Mère. Lors de la Réformation nobiliaire de 1427 sont cités Eon et Guillaume Rebours ; puis sensiblement à même période Hamon Rebours. Ledit Hamon avait épousé Damoiselle Isabeau Volance issue de la dite Maison (voir Les possesseurs de la terre de Saint-Mirel en la paroisse de Plénée). Roland Rebours lors de la revue des troupes de l'Evêché de Saint-Brieuc, l'an 1480, comparaît en archer et porteur d'une brigantine et perçoit alors la solde de quatre-vingt livres de revenu. Sieur de la Grand-Mère, de son union avec Jehanne Labbé, il laissait pour héritier Pierre Rebours. Ce dernier était uni à damoiselle Guillemette Leforestier. Pierre Rebours est mentionné lors de la Réformation de la noblesse,en date du 14 mars 1536 : la maison noble de la grand melle  à noble Pierre Rebours. C'est sans nul doute lui ou son fils Jean marié avec Louise Le Roy qui fut à l'origine de l'actuel manoir avec cette façade « Renaissance » offrant au visiteur ce fronton triangulaire qui lui donne fière allure, la présence d'une porte ogivale en ce même endroit témoigne de la récupération d'une des ouvertures antérieures. Charles Rebours, marié avec Renée Leforestier eut pour fils François et Jacques Rebours dont il est mention ci-après. S'agissant de la terre de Vaumadeuc en Pléven (voir Quelques notes sur les possesseurs du Vaumadeuc à Pléven.), c'est en octobre 1685 que le sieur François Rebours en fit l'acquisition. François Rebours, sieur de Vaumadeuc, & Jacques Rebours, sieur du Closneuf, qui furent d'abord interloqués sur leur noblesse, au rapport de M. Huart, par Arrêt rendu en la Chambre de Réformation, le 26 mars 1669, & ensuite déclarés nobles d'extraction, par autre Arrêt rendu en la ditte Chambre le 23 mars 1670 au rapport de M. Denyau. Jean Anne Tranchant sieur du Pontjoly, du Treff et autres lieux époux de Françoise Renée Martin de la Balluère (voir (voir La Touche Sauvagère à Plénée-Jugon) fit au cours du XVIIIe siècle l'acquisition de la seigneurie de Grand-Mère  

 

 

La chapelle Sainte Appoline, située à Belair, à quelques pas de Grand-Mère ; il s'agissait de la chapelle domestique de cette seigneurie, elle date du XVIIe siècle, il subsiste une fenêtre ogivale murée et des poutres ornées de monstres dentés en engoulants qui sont encore visibles à l'intérieur. Une des quinze chapelles que comptait jadis la paroisse de Plénée.

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires

POURCEL Christine 18/06/2017 20:15

C'est toujours un bonheur de lire vos articles. J'aimerai bien que vous veniez à l'expo sur la généalogie des lieux-dits de Plénée le 24.09.17; J'aurai le plaisir de vous (te) revoir.
Amicalement
Christine

poudouvre 18/06/2017 20:23

Christine, bonjour Nous nous sommes déjà croisé, au temps des expos généalogiques de Sévignac. Ce serait avec plaisir de te retrouver, récemment j'avais eu l'occasion de discuter avec ta cousine Josseline. Cordialement Michel.