Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2017 7 02 /07 /juillet /2017 16:26

Jehan ou Jouan Grignart, seigneur de Champsavoir en 1344 et 1346 ; -épousa Perrine Jouchet. dont :


 

1° Robert, qui suit ;

2° Guillaume, prêtre, en 1381 et 1388.

 


 

Robert Grignart, ecuyer, seigneur de Champsavoy, épousa Jeanne du Tertre de Kermois, dont :


 

1° Jehan, qui suit :

2° Jeanne épousa Pierrot de Quedillac.

 


 

Jehan ou Jehannet II Grignart, seigneur de Champsavoir, ecuyer de la compagnie du vicomte de la Bellière dans l'expédition de Chantoceaux en 1420, noble de la paroisse d'Evran en 1428 et 1429 ; épousa, en 1403, Jeanne Costar fille de Pierrot, seigneur de la Costardaye, et de Laurence du Plessix, dont :

 


 

Raoul Grignart, ecuyer, seigneur de Champsavoir, épousa, en 1432, Râoulette du Pontcel, fille de Raoul, ecuyer et de Guilemette de Launay, dont :


 

1° Olivier qui suit ;

2° Michel ;

3° Jeanne.


 

Olivier Grignart, seigneur de Champsavoir, épousa, en 1459, Elise Le Roux, fille d'Ange-Guillaume, seigneur de la Roche des Aubiers et d'Isabeau Le Bouteiller. Dont :


 

1° Jean ;

2° Aliette, épouse Rolland de la Brosse. Ecuyer,


 

Jean III Grignart, seigneur de Champsavoir en 1493, mort en. 1540, âgé de plus de 100 ans (ce n'est pas possible) ; épouse en 1484, Guillemette de la Provosté, fille de Charles, seigneur de la Tour, et de Jeanne de Hac,

dont :


 

1° Julien, qui suit ;

2° Pierre, marié à Jeanne Jumel, dont : Hubert, marié: 1° à Bienvenue Bouan ; 2° à Claudine Le Roy, père de Jean Grignart, époux de Barbe Lamour, dont Lancelot, seigneur de la Hunaudière, en 1668.

 

 

Julien Grignart, seigneur de Champsavoir, mort en 1542 ; épouse, le 3 août 1551, Renée du Bouays, fille de René, chevalier, seigneur de Couesbouc et de Saint-Gondran, et de Marie de Keramborgne, dont :


 

1° Jean, qui suit ;

2° Georges ;

3° Gillette.



 

Jean IV Grignart. seigneur de Champsavoy et de la Motte-Cramou en 1573, épouse en 15 51, Mathurine de Cramou, fille de Guy, seigneur de la Motte, en Pleudihen, et d'Honorée de Vaunoise, dont :


 

1° François, qui suit ;

2° Arthur, seigneur du Pontharouart, marié à Antoinette Josse, dont : a. Julien, seigneur du Pontharouët, marié à Perrine Jouneaux, dont une fille mariée à Charles Freslon, seigneur delà Freslonnière ; b. ....Grignart, seigneur de la Lande-Josse en 1668 ;

3° Catherine épouse Guillaume de Saint-Meleuc ;

4° Charlotte, épouse Raoul du Plessis,. seigneur de la Villedeux.

 


 

François Grignart, ecuyer, seigneur de Champsavoir, la Jehardière, et la Motte-Cramou. fut assiégé à Champsavoir et pris par les Ligueurs en 1590. Il avait épousé, en 1588, Rollande de la Bouëxïère, demoiselle de la Fosseau- Loup, fille de François, chevalier, seigneur du Buat et de la Fosseau-Loup et de Françoise de la Marzelière dont :


 

1° Guy, décédé sans postérité, époux de Gillette de Lestang ;

2° François, qui suit :



 

François II Grignart, chevalier, seigneur de Champsavoir, la Jehardière et la Motte-Cramou, capitaine de cavalerie sous le sire de Rieux, épousa le 16 août 1624, Perronnelle Philippe, dame du Resto et de Kercandals, de la paroisse de Moustoir, près Vannes, dont :


 

1° Guy ;

2° Augustin, seigneur de Kercandal, ecuyer du Roi le 4 mars 1657, marié à Paris ;

3° Gillonne, épouse Augustin-Louis Urvoy, chevalier, seigneur de Tourdelain ;

4° Hélène épouse René de l'Aage, chevalier, seigneur de Kergomo, près Hennebon (Voir de l'Aage).

 

 

Guy Grignart, chevalier, seigneur de Champsavoir, le Resto et la Jehardière, né le 14 février 1627, servit dans la marine puis devint lieutenant d'une compagnie de gentilshommes de l'évêché de Saint-Malo. Il fut maintenu noble d'extraction le 20 décembre 1668. Il épousa : 1° en 1651, Jeanne de Lanjamet de Vaucouleurs, décédée sans postérité ; 2° le 4 septembre 1659, Henriette Aulnette, fille de François, ecuyer, et de Françoise Henry, dont :


 

1° Guy-Henri, qui suit ;

2° Louis, capitaine et major d'infanterie, décédé commandant du château de Chambéry en Savoie, en 1710 ;

3° Claude, décédé en 1729, abbé ;

4° Françoise, épouse Julien de la Vigne, chevalier, seigneur des Isleaux.


 

Guy-Henri Grignart, chevalier, seigneur de Champsavoir, le Resto et la Jehardière, chevau-léger de la Garde du Roi, puis cornette de la. Compagnie des gentilshommes de l'évêché de Saint-Malo, épousa, le 31 octobre 1686, Mathuriné-Sébastienne de Bégasson, dont :


 

1° René-Henri ;

2° Marie-Joseph, chevalier de Champsavoir, lieutenant de capitaine au régiment de Saintonge infanterie, fit les campagnes de 1733, 1734 et 1735, sur le Rhin, se retira en 1737, après. 20 ans de services, pour rétablir les affaires de ses neveu et nièces que le second mariage de leur mère avait dérangées, fut élu commissaire des Etats de Bretagne pour la Noblesse de 1742 à 1760, fut envoyé en 1746 par cet ordre au secours de la ville de Lorient, menacée par les Anglais, et vivait encore, major de la noblesse de l'évêché de Vannes, en 1773.

 

 

René-Henri Grignart, chevalier, seigneur de Champsavoir et du Resto, servait, de 1707 à 1712, comme cornette et lieutenant au régiment de Bretagne-dragons. Dangereusement blessé à Denaîn en 1712, il quitta le service la même année, après la mort de son père, fut nommé, en 1714, lieutenant des maréchaux de France au siège de Mâchecoul et mourut le 2 juin 1723. Il avait épousé, le 24 février 1716, Marie-Judith de Bruslon, remariée en 1726 à Joseph-Cyprien de la Landelle, chevalier, seigneur de la Guer, fille de Gilles-Louis, chevalier, seigneur comte de la Musse-Bruslon, et de Judith Le Courtois dame de Coëtcastel, dont :


 

1° Joseph-Marie ;

2° Marie-Louise-Mathurine, demoiselle de Champsavoir ;

3° Claude-Judith, demoiselle du Resto ;

4° Louise-Marthe épouse Louis-Charles Hubert, chevalier, seigneur de la Haine, dont postérité ;

5° Hélène-Renée, demoiselle de Trémédern ;

6° Henriette-Euphrasie.


 

Joseph-Marie Grignart, chevalier, seigneur de Champsavoir et du Resto et du comté de la Musse-Bruslon ; page du Roi en sa grande Ecurie, de 1737 à 1741, lieutenant au régiment d'Armenonville-dragons, passa en Bohême en août 1741 et prit part, en 1742 et 1743, à la bataille de Sayé, où il fut blessé, à la retraite de Tliin, au siège et à la retraite de Prague. Fait capitaine au même régiment le 4 mars 1744, il servit en cette qualité en Allemagne, Italie et Provence, passa en Hanovre en 1757 et y reçut la croix de Saint-Louis. Il commandait un escadron de ce régiment lorsqu'il quitta le service.en 1760, à cause de ses blessures et infirmités, avec 500 livres de pension. Il épousa, le 27 septembre 1752 (contrat du 16) Renée-Louise Milon de Bellevue, fille unique de Gabriel-Emmanuel, chevalier, seigneur de Bellevue, et de Louise- près Moncontour, dont : 16 enfants; 6 moururent jeunes, les autres furent :


 

1° René-Joseph ;

2° Louis-Henry, chevalier de Champsavoir ;

3°Guy-Firmin ;

4° Marie-Victoire, demoiselle de Champsavoie ;

5° Louise Sophie, qui suit, demoiselle de Bellevue ;

6° Judith-Charlotte, demoiselle de Tréguené ;

7° Henriette-Renée ;

8° Agathe-Aline ;

9° Françoise-Emilie ;

10° Julie-Pauline ; tous vivants en 1773.


 

Louise-Sophie Grignart, demoiselle de Bellevue, hérita de la seigneurie de Champsavoir. Elle avait épousé, le 12 janvier 1796, Louis-Anne-Patern Boüan, seigneur du Boisjan, officier du génie, chevalier de St-Louis, fils de Louis-Joseph Boüan, ecuyer, seigneur du Chef-de-Bos en Saint-Potan (Côtes-du-Nord), et de Julienne Le Fantoux de Saint-Pierre, sa première femme. Elle eut entre autres enfants :

 

Louis-André-Henry Boüan du Chef-de-Bos, né, à Quintin le 8 janvier 1796, marié, le 22 novembre 1823, à Marie-Angèle de la Roue, fille de Jean-François-Aubin de la Roue et de Marie Pierrez. Ils eurent pour fils aîné : Louis Boüan du Chef-de-Bos, héritier de Champsavoir, marié à Marie-Anastasie-Joséphine Roger de Villers, décédée veuve, à Ghampsavoir (actuellement en Saint-Judoce), le 3 mars 1907, mère de : Joseph Boüan du Chef-de-Bos, propriétaire actuel de l'ancien manoir de Champsavoir, près duquel il a fait construire, en 1902, une nouvelle habitation.


 

Écuyer Jean Grignart sieur de Champsavoir, fut inhumé dans l'église d'Evran le 9 décembre 1581.

 

Éçuyer Artur Grignard, sieur de la Jehardière, épousa demoiselle Antoinette Josse, dont :

 

1° Noble homme. François Grignard, filleul, le Ier août 1604, de.nobles gens Jan Jambu, sieur du Chesne et de demoiselle Janne Busnel dame du Fournet.

2° Demoiselle Péronnelle Grignart, filleule, le 20 juillet 1606, de demoiselle Bertrande de Taillefer dame de la Besnelaye.

Ecuyer François Grignart, sieur de Champsavoir, décédé à 60 ans, fut inhumé dans l'église le 14 janvier 1607.

Ecuyer Guy Grignart, sieur de Champsavoir, fut inhumé dans l'église d'Évran le dimanche 8 janvier 1632.

Haut et puissant messire ecuyer Guy Grignart, seigneur de Champsavoir, le Resto et la Jehardière, mort à Champsavoir, à 54 ans, lé 8 janvier 1681, et inhumé le même jour dans le choeur de l'église d'Évran, il avait épousé : 1° à Evran, le 9 février 1653, Janne de Lanjamet, morte à 8 heures du soir le 12 octobre 1658, et inhumée le 14 à Miniac-sous-Bécherel, fille de M. de Lanjamet, conseiller au Parlement de Bretagne ; 2° dame Henriette Aunette, morte à 60 ans, le Ier juillet 1696 et inhumée le même jour sous une des pierres tombales de Champsavoir, dans l'église d'Évran.

 

Il eut pour enfants :

1° Une fille anonyme, née, ondoyée et décédée le 11 octobre 1658, et inhumée sous une pierre tombale de Champsavoir

(du 2e lit) :

2° Henry, seigneur de Champsavoir, né vers 1660, mort à Champsavoir, le Ier juin 1712 et inhumé le 2 dans le choeur de l'église d'Evran,

3° Guy, qui suit.

4° Demoiselle Jeanne, morte à 2 ans et inhumée au même enfeu, le 7 février 1664.

5° Demoiselle Françoise, morte à 8 mois et inhumée dans le choeur de l'église, dans l'enfeu de Champsavoy, le 2 juillet 1663.

6° Marie Perrine, demoiselle de Champsavoy, née vers 1670, morte à Champsavoy, la nuit du 29 au 30 juillet 1710, inhumée le 31 dans l'église d'Evran.

7° Péronnelle, née le 19 avril 1672, filleule de noble et discret prêtre Yves Conen, recteur d'Evran, et de demoiselle Péronnelle Urvoy dame de Tourdelain.

 

 

Haut et puissant messire Guy Grignart (ci-dessus), chevalier, seigneur de Champsavoir et du Resto, est aussi appelé Guy-Henry dans la généalogie Grignart et est peut être le même qu'Henri, seigneur de Champsavoir, inhumé à Evran le 2 juin 1712, à 52 ans. Il avait épousé, en 1686 (bans du 3 novembre), demoiselle Mathurine-Sébastienne de Bégasson, de la paroisse de Toussaints de Rennes ; dont :

1° René-Henry, qui suit.

2° Guy-François-Marie, né à Champsavoy, le 5 août 1690, filleul, le 6, de messire Guy Aulnette, conseiller du Roi en ses conseils et procureur au siège présidial de Rennes, et de dame Françoise Grignart dame des Illeaux. Il mourut le 19 du même mois.

3° Hélène-Jacquette-Françoise, née le 19 mai 1692, nommée, le 21, par haut et puissant Jacques-Gervais Huart, seigneur du Boschet, et dame Hélène-Gillette de Bégasson dame de la Pirrautais. Elle mourut à Champsavoy et fut inhumée dans l'église d'Evran, le 3 janvier 1713.

4° Ecuyer Louis-Constant, né et ondoyé le 6 niai 1695, nommé, le 15 août 1703, par haut et puissant seigneur messire Louys de Langle, chevalier, seigneur de Quérmorvan, conseiller du roy en son Parlement de Bretagne, et dame Constance Le Mézec dame du Boterf.

5° Claude-Marie, née le 7 décembre 1698, filleule de noble et discret prêtre Claude Grignart et de demoiselle Hélène-Marguerite Noël. Elle mourut le 9 décembre 1698 et fut inhumée dans le choeur de l'église d'Evran.

6° Ecuyer Marie-Joseph, né et ondoyé, le 17 février 1703, nommé, le 15 août, par messire François-Joseph-Louis de Langle, chevalier, seigneur dudit lieu, conseiller au Parlement de Bretagne, et dame Marie Huart dame de la Ville-Roux. Chevalier de Champsavoir en 1722.

 


 

Messire René-Henry Grignart (ci-dessus), chevalier, seigneur de Champsavoy, né à Champsavoir le 20 décembre 1687, fut nommé, le 25, à Évran, par Messire René de Kermabon, chevalier, seigneur de Ker...., et dame Henriette Aulnette, dame de Champsavoir, son aïeule paternelle. Il épousa dame Marie-Judith de Brulon, dont :

 

1° Demoiselle Marie-Louise-Mathurine Grignart, née le 13 janvier 1717 (acte transcrit à Evran le 21 février) au château de la Musse et nommée à Baulon par haut et puissant seigneur. Louis Gilles de Brulon, seigneur comte de Bruslon, son aïeul maternel, et dame Mathurine Sébastienne de Bégasson, douairière de Champsavoir, sa grand'mère paternelle.

2° Renée-Hélène, née à Champsavoir le 10, nommée à Evran, le 11 août 1720, par Messire René-François-Eugène de Saint-Gilles, chevalier, seigneur de la Fosse-aux-Loups, et dame Hélène-Gillette de Bégasson, dame de Kerprigent.

3° Ecuyer Joseph-Marie, né à Champsavoir le 10 mars 1722, filleul d'écuyer Joseph-Marie Grignart, chevalier de Champsavoir, son oncle (nommé à Evran sous les noms de Marie-Joseph, le 15 août 1703), et de demoiselle Hélène Fournier dame de Treleau.

4° Henriette-Euphrasie, née à la Musse, en Baulon (acte transcrit à Evran) le 10 juillet 1723.


 

 

Ecuyer Gilles Grignart, seigneur de la Lande-Josse, épousa dame Jacquemine Gardon, dont :

 

Demoiselle Renée Grignart, née à la Bousarde, en Pleurtuit, le 15 décembre 1673, nommée à Evran, le 24 juin 1675 Par ecuyer Guy Grignart, seigneur de Champsavoi, et dame Renée de Savonnière.

Ecuyer François-Jacques-Jean Grignart avait épousé Guyonne Forest, morte à 63 ans, à la Ville-Gromil, le 18 février 1786.

 

François Grignard, né vers 1765, eut de Julienne Guillard, son épouse :

 

1° Jeanne-Marie, née le 14 floréal an II

2° François, né le 14 fructidor an III.

3° Julien-Marie, né le 1er messidor an VI.

4° Véronique-Agathe, née le 19 ventôse an VIII.

5° Toussaint, né le 8 thermidor an X.


 

Jean-Marie Grignard, né à Trévérien vers 1810, fils de Jean et de Julienne Guillard, veuf de Judith Foutel, épousa, le 22 juin 1857, à Evran, Marie-Louise Baron. Il avait eu du Ier lit :

 

1° François, né à Evran, en 1843, mort le 7 novembre 1894, sans postérité ; marié à Evran, le 11 février 1862, à Marier-Joseph Busnel.

2° Auguste, né à Evran en 1849, menuisier, marié à Marie Salaûn.

3° Marie Grignard.

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires