Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2017 6 08 /07 /juillet /2017 08:37

Voici les notes laissées par dans le Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle par Chaix d'Est-Ange, à la page consacrée à la famille Couespelle : il a existé au diocèse de Saint-Brieuc, en Bretagne, une famille de Couespel ou de Couespelle qui portait pour armes : « d'azur à trois quintefeuilles d'argent 2. 1».Guillaume de Couespelle figure parmi les chevaliers et écuyers de la châtellenie de Lamballe en l'évêché de Saint-Brieuc, l'an 1437 -Minu fournis pour le rachat : de Jeanne Deshais, par Guillaume de Couespelle de la Chaussière, garde de son fils (1444-1467). Potier de Courcy mentionne un Perrin Couespelle, de la paroisse de Tremuzon, qui fut anobli en 1446 –il figurait parmi les anoblis queulx ne payent rien. En 1441, en la paroisse de Plestan, Perrin Couespelle, Pierre son fils, et Guillaume Couespelle disaient disposer de lettres de franchises à leurs détracteurs qui remettaient en cause leur authentique état de noblesse. Kerviler mentionne d'autre part Guillaume de Couespel qui était un des écuyers de Clisson, pour le siège de Moncontour en 1371 ; et Chrestien, Pierre, Guillaume et Rolland de Couespel, qui, en 1437, prêtèrent serment de fidélité parmi les nobles de Lamballe. La famille de Couespelle figura de 1440 à 1535 aux réformations et montres de la noblesse du diocèse de Saint-Brieuc pour les paroisses de Trémuzon et de Maroué. Elle fut maintenue dans sa noblesse d'extraction, par arrêt du 18 mars 1669, sur preuves de six générations remontant à Jean de Couespelle marié vers 1480 à Aliette de Coatgoureden. Henri de Couespelle, sieur de Rochefort, fut nommé le 31 décembre 1632 conseiller au parlement de Bretagne. La famille de Couespelle paraît avoir eut pour dernier représentant Jacques-Pierre de Couespelle, ancien colonel d'infanterie, décédé à Saint-Malo le 16 février 1786.



 

Quelques lieux détenus par la famille de Coespelle aux alentours de Lamballe :

 

 

Saint-Trimoël : Seigneurie du Fretray 

-C'est à travers les actes de la Réformation entreprise dans le courant du XVe siècle que l'on trouve mention de cette famille qui disposa de la terre du Fretray -alias du Fertray ou du Fretay, assise en ce quartier de Saint-Trimoël, alors nommé Sainct-Trymouet et rattaché à la paroisse de Maroué. On cite également une famille Frete qui pourrait également se rapporter à cette terre du Fretray : Jehan Pierre le Frete sont cités en 1441 mais aussi en avril 1476. Cette même année, le 25e jour d'apvril apres pasques dudit an comparaît Guillaume de Coespelle du Fretay. Un autre représentant de cette Maison, Mathelin de Couespelle comparaissait l'an 1480 pour la paroisse de Maroué, en l'évêché de Saint-Brieuc, il était porteur d’une brigandine et comparaît en archer et percevait la somme de 30 livres de revenu. Kerviler, donne Jean de Couespelle, sieur du Fretay et Pierre de Couespelle, comme deux des fils de Mathelin. Une certaine Aliette de Couespelle épousa en la seconde moitié du XVe siècle, Pierre Urvoy, sieur des Fermes (1441-1491), lieu également assis en cette localité de Saint-Trimoël. Quant au manoir du Fretray en Saint Trimoël, il date du XVIIIe siècle, et dans son voisinage se distinguait encore au début du XXe siècle le colombier. La famille Halna (voir Ces héros de la Résistance... - Quelques notes sur les possesseurs de Ranléon en Saint-Igneuc.succéda à la famille de Couespelle en ce fief seigneurial du Fretay à Saint-Trimoël.

 

 

Le Fretray à Saint-Trimoël avec armoiries  de Couespelle et Halna

 

 

Autres vues du Fretray

(avec un grand merci à Thierry qui m'a consacré de son temps lors de cette visite)


 

 

Landéhen : Seigneurie de la Chaussière et du Penmaigné

-La famille de Couespelle y détenait le manoir de Penmaigné ainsi que la terre de Maguelo, attribuée en 1536 à Louis de Couespelle, sieur de La Chaussiere

 


 

Saint-Glen. Seigneuries du Guécoq et du Châtelet et de la Chaussière

Seigneuries situées en la paroisse de Saint-Glen (Côtes-du-Nord), Le Guécoq, avec manoir, cour fermée, métairie, avait droits de moyenne justice et chapelle avec enfeu dans l'église de Saint-Glen. Elle appartenait au commencement du XVe siècle aux Ferragus, qui la portèrent par alliance en 1569 aux Couëspelle, desquels elles vinrent en 1579 aux du Bouilly, en 1654 aux de la Rouë, en 1722 aux du Chastel, en 1729 aux le Paige, puis en 1731 aux Mouësan de la Villirouët. Nunc : fermes à Mlle Claire Fournier de Bellevüe. La Chausière en cette même paroisse appartenait aussi aux de Couespelle. En effet, parmi les nobles est cité Guill. de Couespelle au cours de l'année 1426, il semblerait que celui-ci disposa également à pareille époque de la seigneurie du Fretray. En 1441, le même personnage apparaît sous la même forme, sans doute l'abréviation d'un dénommé Guillaume. L'an 1535, pour la paroisse de Saint-Glen, Louis de Couespelle y disposait de la maison de la Chaussière, il est aussi cité à Landéhen, au manoir de Penmaigné où était mentionné en 1476, Jean, fils de Guillaume, qui comme nous l'avons vu ci-dessus fut marié avec Aliette de Coatgoureden.

 

 

Vieux puits à la Ville Coq, et sous le point rouge le Châtelet  (voir L'Enceinte féodale de la Haye-aux-Lions à Saint Glen), au sud de Saint-Glen

 

 

 

 

La Chaussière, d'après éditions Le Flohic

 


 

Plestan : Seigneuries de la Chaise, les Perrières et les Salles.

En 1480 on cite Margot, déguerpie Jehan de Coespelle. Précisémentt lors de la comparutions aux montres nobiliaires de cette même année, comparaissent un premier individu : Jehan de Couespelle, porteur d’une brigandine et comparaît en archer, ledit Couespelle percevait 4 livres de revenu ; autre Jehan de Couespelle, porteur d’une brigandine et comparaissant armé d’une vouge, il percevait pour sa part 20 livres de revenu. Autre membre de cette famille cité l'an 1480 : Guillaume de Coespelle ; et en 1536 Rolland de Couespelle seigneur de la Chèze en Plestan, seigneurie disposant du doit de moyenne et basse justice.  

 

 

 

 

Les Salles d'après Frotier de la Messelière

 

 

 

 

 

La Chaise d'après Frotier de La Messelière

 

 

 

 

 

 

Les Perrières d'après Frotier de La Messelière

 

 


 

TrébrySeigneurie de la Bégassière. 

-En 1480 est mentionnée Marie le Forestier, veuve de feu François Couespelle, sr dudit lieu, tutrice et garde de Pierre Couespelle son filz, tient la mestairie de la Begassière...Item la maison de Sulien. Lors de la Réformation de cette même année 1480 comparaissaient aux montres de la ditte paroisse : Guillaume de Couespelle, porteur d'une brigandine, il comparaissait armé d'une vougue et percevait la somme de 60 livres de revenu ; Rolland de Couespelle, pareillement porteur d'une brigandine et armé d'une vougue, il percevait quant à lui la somme de 80 livres.

 

 

 

La Bégassière d'après Frotier de La Messelière

 

 

 

 

Saint-Riveul : Seigneurie de Saint-Sulien.

-Pierre de Coespelle noble à la maison de la Begacyere et de Sullyen en 1535)

 

 

 

 

Saint-Sulien en Saint-Riveul d'après Frotier de La Messelière

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires