Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2017 1 28 /08 /août /2017 11:00

Langan a donné son nom à une famille noble qui figure fréquemment dans ls chartes ds XIe et XIIe siècles. Guillaume de Langan, époux de Thiphaine Boutier, confirma en 1066 un don de Thomas Boutier, son beau-père, à l'église de Combour. En 1167, Jean de Langan, fils de Gaultier de Langan, était grand-maître des forêts de la baronnie de Combour. Il fit une donation à l'abbaye de Vieuxville, du consentement de son frère Nicolas et de son fils Jean. Raoul de Langan fut capitaine du château de Landal en 1354, et Olivier de Langan servit en 1373 comme écuyer dans l'armée du duc de Bretagne ; ce dernier jura en 1379 l'Association de la noblesse contre l'étranger et ratifia à Rennes en 1381 le traité de Guérande. Mais vers cette époque la branche aînée des sires de Langan se fondit dans la famille de Saint-Gilles, qui devint ainsi propriétaire de la seigneurie de Langan.


 

 

Boisfévrier, en Fleurigné et armoiries de Langan et de Saint-Gilles


 

La branche cadette s'établit par mariage au Boisfévrier, en Fleurigné, et y prospéra. L'an 1400, Bertrand de Saint-Gilles hérita de dom Guillaume Louvel du manoir du Saulbois en Langan. A partir de cette époque, cette maison seigneuriale devint le chef-lieu de la seigneurie de Langan. En 1440, Jean de Saint-Gilles rendit aveu au duc de Bretagne pour l'hôtel et le moulin du Saulbois, ainsi que pour son fief de Langan. Jean de Saint-Gilles était en même temps seigneur du Perronnay en Romillé. Il épousa Jeanne de Montgermont et mourut en septembre 1462. Bertrand de Saint-Gilles, son fils aîné, fournit l'année suivante au duc le minu de sa terre du Saulbois et de Langan. Il est probable que le seigneur du Perronnay vendit Langan, qui appartenait quelques années plus tard à Olivier Baud et Jeanne Bouëdrier, seigneur et dame de la Boulaye en Betton. Leur fils Guillaume Baud en hérita et rendit aveu pour le Saulbois et Langan en novembre 1481. Il mourut en août 1489 et eut pour héritier son frère cadet Jean Baud, seigneur de la Boulaye.

 

Perronnay en Romillé et armoiries de Baud et Brunel

Au commencement du XVIe siècle, Marie Baud épousa Jean Brunel, seigneur de la Plesse en Saint-Grégoire, et lui apporta en dot la seigneurie du Saulbois, qu'ils possédaient en 1513. En 1540 Gilles Brunel, seigneur de la Plesse, leur petit-fils, rendit aveu pour le Saulbois et Langan. Il épousa Françoise de Dreneuc et décéda en mai 1550. Son fils Gilles rendit à son tour aveu en septembre 1551. Mais ce dernier seigneur mourut sans postérité et la terre du Saulbois et de Langan échut à son cousin Pierre du Boisbaudry, seigneur de Trans, descendant de Christophe du Boisbaudry et d'Olive Brunel. Celui-ci en rendit aveu au roi en 1598. Pierre du Boisbaudry avait épousé en 1580 Renée Le Vayer et en 1587 Hélène Bruslon. Il eut du premier lit Claude, seigneur de Trans, et du second lit Pierre, seigneur de Langan. Ce dernier décéda sans avoir contracté d'alliance, et Langan passa à son frère Gabriel, marié en 1629 à Jacquemine de la Touche, dame de Saint-Thomas en Saint-Étienne-de-Montluc, qui rendit aveu pour sa seigneurie le 30 mars 1632. Gabriel du Boisbaudry mourut à son tour en avril 1650 et fut inhumé au chanceau de l'église de Langan. Son fils Gilles du Boisbaudry, baptisé le 14 mai 1630 à Saint-Étienne-de-Montluc, devint seigneur de Langan et en 1660 avocat général au Parlement de Bretagne.

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires