Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2017 2 01 /08 /août /2017 07:31

 

 

Camp de Saint-Suliac

On observe à travers la Bretagne traces de camps Vikings comme celui de Trans dont nous avons parlé à travers une précédente page (voir Un premier août 939 devenu fête de la Bretagne.), ou à travers la description du camp de Péran à Plédran aux portes de Saint-Brieuc (voir les invasions Scandinaves en Bretagne, page n° 2). En poursuivant la lecture de l'ouvrage Le siècle des Vikings en Bretagne par Jean-Christophe Cassard, celui ci évoque Coëtquen en Saint-Hélen, où une structure similaire à celle de Trans a été observée en bordure d'un étang naturel qui permettait d'ennoyer les fossés de ceinture.Mais en l'absence d'informations plus précises, l'auteur précise qu'en l'absence d'informations plus précises, il serait imprudent d'en déduire qu'il s'agit bien d'un camp Viking. Dans l'anse des Vigneux en Saint Suliac est visible à marée basse un ensemble fortifié constitué de murs en pierre. Le Centre Régional de documentation Pédagogique de Bretagne nous apporte ds informations supplémentaires sur le site : « Au bord de la Rance, dans l'anse de Vigneux, le camp de Saint-Suliac est attribué aux Normands et rappelle lui aussi par son dessin celui de Trans : se présentant comme un retranchement polygonal défensif, il est assis sur un îlot de vase à près de neuf kilomètres, à l'embouchure de la rIvière. Accessible par voie de mer, il se trouvait protégé du côté de terre par des fossés naturels tapis de vase molle à marée basse ou remplis d'eau à marée haute, longeant une ceinture de rempart continue de plus de 600 mètres (elle fut éventrée au nord vers 1880 quand un ostréiculteur voulut transformer l'enclos en parc à huître ; L'espace intérieur (2,15 hectares) a subi de fortes dégradations à l'époque de ces travaux qui dégagèrent du matériel archéologique, ossements animaux et armes en fer, sont conservé au XIXe siècle. Sur le retranchement principal se greffe un talus face à la rive. L'ensemble est remarquablement situé pour permettre un contrôle aisé de la circulation fluviale sur la Rance comme de la circulation terrestre vers le Clos-Poulet. Il s'agit sans doute du retranchement de Gardaine qu'évoque au XII ème siècle la Chanson d'Aiquin. ; Ce texte épique mentionne aussi à proximité le site de Quidalet : "Ly aval est au port jouste la merl Et ung dongeon qui moult fait à louer" (vers 2283-2284). L'étymologie de Quidalet ne prête pas à difficulté: il s'agit d'une contraction romane de civitas alet (ensis), la cité d'Alet en latin. le berceau antique de Saint-Malo. Les prospections de Loic Langouet et son équipe permettent de préciser la localisation dans l'ensemble urbain de la place forte viking, qui n'est autre que le célèbre bastion de la Tour Solidor, un fort gallo-romain du IVe siècle, abandonné au siècle suivant et donc réoccupé après 900. Le rempart est alors réparé et exhaussé, tandis que l'intérieur du fort se trouve réorganisé de fond en comble : du côté méridional le sol est rehaussé et une terrasse supérieure aménagée au sud de la crête du rocher de Solidor. Un long empierrement de pierres sèches retient les déblais cette partie supérieure. Divers habitats en bois sont implantés à l'intérieur du camp, aussi bien sur la terrasse inférieure longeant le rempart sud que sur la terrasse supérieure. La tour de Cesson à Saint Brieuc est regardée comme ayant hébergé des Vikings. Une barque norroise renfermant les armes d'apparat et la dépouille d'un chef viking a été dégagée par des archéologues, d'un tertre artificiel sur l'Île de Groix. Prétendre cependant que la victoire de Trans fut décisive sur le départ définitif de tous les scandinaves de Bretagne. Comme le souligne, Jean-Christophe Cassard, on découvre en effet à travers les chartes des patronymes norrois : Osmundus à Machecoul ; Anquitillus à Messac ; Ansgerius à Lohéac ainsi qu'à Frossay. Sans oublier la toponymie propres à notre bon vieux terroir Ville Anquetin à Dolo ; Tertre Anquetin à Mégrit ; Ville aux Oeufs à Yvignac et Mégrit (domaine d'Osulf) ; Ville Aumont à Yvignac (domaine d'Osmund). Sans compter les Lieux : Ville-Normand, Ville-Norme, Normandais ….

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires