Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 14:06

 

Tombeau du duc François II et de Marguerite de Foix

Couëron, le Corbilo de Strabon, dit-on, le Portus Namneluni de Ptotemée, dit-on encore. Il été écrit là-dessus de fort belles dissertations, ma foi que je vous engage beaucoup à lire. Consultez, surtout Adrien de Valois, D. Lobineau et le Lycée Armoricain, où je crois me rappeler avoir lu quelque chose sur ce sujet, tendant à démontrer que Couëron est le Corbilo, et Port-Launai, que vous voyez un peu plus bas, le Portus Namencum ; je n'oserai cependant rien affirmer, car je cause sans avoir le temps ou le désir de recourir aux sources. Couëron jouit, pour les vins rouges, d'une réputation à peu près égale à celle acquise pour les vins blancs au territoire de Bouguenais. Le Berligou surtout est passé en proverbe on en plaisante aujourd'hui, et cependant les ducs de Bretagne en faisaient un très-grand cas. On a été jusqu'à dire que ce petit vin entrait pour quelque chose dans les motifs qui les décidèrent à faire construire un château à Couëron, où quelques-uns prirent plaisir,à fixer leur résidence. Le 3 juin 1401, environ les 4 heures du matin, il s'éleva, dans une partie de l'évêché de Nantes, un vent si violent, qu'il renversa l'église de Couëron et autres édifices, avec un grand nombre d'arbres dans les environs. Cette tempête ne dura que 15 à 16 minutes. Ce ne fut que vers la fin du XVe siècle que le duc François II, séduit par la belle situation de Couëron, fit bâtir, au sommet d'une colline qui domine le bourg, le château de Gazoire. La seigneurie de Couëron appartenait, en 1488, au duc François II, qui, par ses lettres patentes du 12 janvier de la même année, la donna à Gilles de la Rivière, vice-chancelier de Bretagne, et aux enfants de Jean de la Villéon. Le duc François II de Bretagne, après l'échec de ses troupes à Saint-Aubin-du-Cormier, se retira accompagné de ses filles les princesses Anne et Ysabeau, dans cette maison de plaisance, qu'il affectionnait. Le 21 août de cette année, ce duc fit sa paix avec le roi Charles VIII, dans son château de Gazoire, à Couëron, où il mourut le 8 septembre suivant, après un règne de 27 ans. Sa fin, fut dit-on hâtée par une chute de cheval qu'il fit étant à la chasse dans la forêt de Saudron. Il était âgé de 53 ans. Le duc François II mourut le 8 septembre 1488, dans son château de Gazoire, à Couëron situé sur la rive droite de la Loire ; ses entrailles furent mises dans le sanctuaire de l'église de cette paroisse, et son corps inhumé aux carmes de Nantes. Le château de Gazoire était assez considérable; iI était situé auprès du champ de foire, et avait un vaste parc qui a toujours conservé le nom de Parc des-Ducs. Ogée dit que, dans le temps qu'il a écrit son dictionnaire, on n'y voyait plus que les débris d'une fuie située où était auparavant le château. Au moment des guerres de la Ligue, on pense que le château de Gazoire existait encore, c'est là que furent reçus le roi François II et la reine Catherine de Médicis, toutefois, le nom de leurs illustres hôtes est méconnu. Les masures en furent vendues, en 1748, au sieur Dugué, qui les fit démolir, et y bâtit une maison pour s'y loger. Le terrain sur lequel s'était élevée l'habitation princière n'en laisse pas reconnaître le moindre vestige ; il n'y a plus là qu'une construction moderne.

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires