Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 avril 2021 6 03 /04 /avril /2021 14:24
La seigneurie de Guébriant en Pluduno.

Le Guébriant, fut le berceau d'une race chevaleresque connue dès 1441 ; elle le transmit aux Le Felle, qui suivirent le parti de la Ligue et.durent l'engager aux Budes peu de temps avant la naissance du maréchal. Renée Budes, Marquise de Sacé, sa nièce, porta par mariage, en 1655, le titre de Comte de Guébriant â Sébastien, Marquis de Rosmadec, Baron de Molac gouverneur de Nantes, dont le second fils, mort sans être marié, le prenait aussi à la Cour de France, Ce titre, sans la seigneurie, fut relevé par Jean-Baptiste Budës dé Launay-Couvran, tué â Guastalla eu 1734, et définitivement consacré en 1827 en faveur de ses-descendants. Mais, durant ce temps, la terre changeait souvent de maîtres ; et passa aux du Gouray, Le Lay, Vincent des Guimerais, et appartient de nos jours à la famille, près, de s'éteindre des Thépault du Breignou. Le manoir actuel du Guébriant est une lourde construction d'époques variées, sans style définissable, mais dont quelques parties sont indubitablement très anciennes. Il est encore en partie cerné des eaux d'un étang qui en assurait la défense. Près de la chaussée, sur laquelle passe la grande route de Plancoët à Lamballe, s'élevait encore en 1895 une chapelle qui pouvait dater du XVe siècle, elle a, depuis, entièrement disparu. (D'après publication du vicomte Frotier de la Messelière).

Partager cet article
Repost0

commentaires