Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 09:19

 


Amauri de la Moussaye, premier du nom, titré  sire de la Moussaye, de La Rivière, de Pléguen et de Kergoet, naquit vers 1430 de l'union de Edouard de la Moussaye Sire de la Moussaye, de la Rivière et de Kergoet et de Françoise de Plesguen dont il disposait des droits sur la paroisse de Plerguer où il possèdait un manoir selon  les données fournies par  Gaston Louis Michel Marie  de Carné & ‎Régis Marie Joseph de l'Estourbeillon. Il fut armé chevalier vers 1450. Un long rituel était nécessaire avant d'être adoubé chevalier, on peut penser que c'est le sieur de la Moussaye qui inculqua à son fils l'art des armes et de la chasse, puis ensuite ce dernier dût remplir des tâches domestiques diverses comme harnacher les chevaux et enfin vint l'adoubement avec remise des armes au cours duquel le jeune chevalier fut assisté d'un protecteur. C'est sous le règne du duc Pierre II que Amaury de la Moussaye exerça la charge de chambellan. On peut donc raisonnablement penser que c'est peut après avoir été armé chevalier qu'il fut nommé chambellan. Le duc Pierre II s'éteignit sans postérité le 22 septembre 1457. Vingt ans plus tard, en mai 1477, il exerçait encore cette charge. Les 9 et 10 janvier 1479 Amaury de la Moussaye figure à la revue et monstre généralle des nobles, ennobliz, exempz et aultres tenantz fiefs nobles et subjets aux armes de l'Evesché de Saint Brieuc, tenue à Moncontour par hault et puissant Messire Tristan du Perrier, Comte de Quintin; noble et puissant Messire Guyon de la Motte, Chevalier, sieur de l'Orfeuil et de Vauclerc; Messire Amaury de la Moussaye, Chevalier, sieur du dict lieu de la Moussaye, commissaires commis et députez par Mandement patent du Duc nostre souverain seigneur. Il servira ainsi les ducs Pierre II, Arthur III et François II. Après la charge de chambellan il est promu grand veneur de Bretagne  et en octobre 1482, Amaury de la Moussaye figure parmi les cinquante hommes d'arme de la garde du corps du duc. Le 1er octobre 1484 mandement est fait à Morice de la Moussaye Chevalier, Seigneur de la Moussaye, Chambellan et Grand Veneur d'assiéger le Chateau d'Ancenis où se sont retirés les ennemis du Duc François II. Tout laisse penser que ledit Amauri Ier de la Moussaye résidait alors en la paroisse de Sévignac au manoir de la Rivière Moussaye, il disposait aussi en cette même paroisse de la terre de la Guénochais. Il fut nommé gouverneur de Dinan et de Dol, et  était l'un des 28 capitaines sous les ordres desquels François II avait prescrit à tous les nobles Bretons de marcher contre les ennemis du ministre Landais. Deux ans plus tard il se trouvait à la tête d'une troupe de 2.800 cavaliers et commandait à Vannes, de là il s'en fut défendre la ville de Nantes contre les troupes du roi de France mais subit un échec qui ne lui laissa que 600 hommes avec lesquels il parvint à pénétrer la place. Quand les troupes du roi Charles VIII vinrent assiéger la bonne cité de Dinan dont il était devenu gouverneur, Amauri de la Moussaye fut sommé de remettre la place au souverain français. N'étant soutenu que par un petit nombre de gentilhommes et craignant que la ville ne fut ruinée, il accepta sous la condition qu'aucune atteinte ne serait portée aux libertés de cette ville et qu'aussitôt la place rendue, les troupes royales se retireraient. Il obtint gain de cause.  Amauri de La Moussaye avait recueillit. Il mourut vers 1515. Son gisant fut sculpté dans l'enfeu dont la famille de la Moussaye disposait en l'église de Plenest. Il se maria deux fois, I° en 1455 avec Euphrasie de Coetlogon, soeur de Jean, III du nom, sire de Coetlogon, qui le 13 janvier 1461, lui donna parage dans les successions de Jean II, sire de Coetlogon et de Isabeau de La Sauraye, leurs père et mère. (Histoire des Grands Officiers de la Couronne, t VII, p. 708). Après la mort sans enfants d'Euphrasie, le sire de La Moussaye se remaria 2° avec Marguerite de Langourla de laquelle il eut deux fils et une fille : -Amauri II son successeur à la tête de la seigneurie. Celui ci recueillit la charge de maitre d'hôtel auprès de la duchesse Anne. Marié avec l'héritière de Plouer, il hérita d'un certain nombre de terres : a la maison et métairie de Plouer, idem une maison et jardin au bourg, tenus noblement; idem une autre maison, nommée la Piquelais, idem une métairie à la Gourbanières, idem un emplacement de moulin à eau; idem dix journaux de taillis et six de vignes  


-Gillette qui transporta cette terre de la Moussaye à la Maison Gouyon après qu'elle eut épousé Guy Gouyon
-Christophe de la Moussaye qui sera Abbé Commendataire de l'abbaye cistercienne de Boquen en 1495.
   

 

18

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires