Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 08:00

 

 

 

Description de Jugon en 1636 :

 

« Il y a deux beaus estangs, l'un principalement, dit le Grand Estang, qui est le plus oriental et est très long, et dans lequel donne une rivière, dite la rivière des Moulins, qui vient de Beaulieu, une lieue au dessus. Dans l'autre estang qui est occidental du premier, donne une rivière d'Ergnanon. * Le Moulin au dessus de ces estangs appartient à M. Le Marquis de la Moussaye, et celuy qui est au dessous de la bonde et dans Jugon maisme. Ils s'appellent aussi Moulins d'Erganon. La rivière Erganon vient de Plener * et Gouray. Ces deux estangs font moudre des moulins, chacun les siens, et laissent aller leurs eaux pour cela, lesquelles s'assemblent au dessous de la ville et vont ensemble à Plankouet*...Or entre ces deux estangs, il y a le bout d'un costau finissant, sur lequel sont situés trois chasteaus, tous séparés par fossé et fermeture : l'un grand carré long, un plus petit quasi rond, et encor un plus petit, comme un guet, droit à la pointe du costau, sur le bourg. Ces chasteaus regardent et commandent, des deux costés, sur les deux estangs, et du bout, sur le bourg. Mais ils sont commandés aussy des deux costés par deux costaus qui sont sur lesdits estangs, ès costés d'iceux en dehors, plus haults que n'est ledit costau sur lequel sont situés les dits chasteaus. Sans doute que c'estoient bonnes places du temps où l'on se battoit à coups d'arbalestre. A Jugon il y a une chapelle de St Michel , deus églises et deus paroisses jadis à présent réduites en une par l'évesque de Saint Brieu diocésain. En l'une des églises vers le chasteau est une horloge; en l'autre est un prieuré de 400 livres séparée de la rectorerie qui ne vaut pas nourrir un prestre. Dans les vistres de ceste église les armes de Pargo * : d'argent à la bande vivrée de gueules acompagnée de six merlettes de mesme, 3 dessus et 3 dessous, avec alliance de Vaucouleur, bien escrite et bien peinte : d'azur à la croix d'argent; et celle de Beaubois, maison demi lieue au-dessus de Jugon appartenant au baron de Nevet y sont : d'or à trois faces de sable.

 

***Arguenon

***Plénée

***Plancoët

***de Parga

La petite ville de Jugon, où il y a deux fort(s) grands Étangs, entre lesquels sont les ruines d'un Fort château sur un rocher escarpé. Notes laissées par l'historien Antoine Augustin Bruzen de La Martiniere en 1737.

 

Artisans et commerçants et autres...

 

-Robert Brexel, marchand en 1635

-Guillaume Liou, marchand en 1641

-Jean Gaultier maréchal en 1642

-Françoys Le Mongnier, maréchal en 1645

-Jean Durand marchand en 1667

-Jacques Olivier boucher en 1669

-Magdelaine Bereschel marchande en 1669

-Jacques Prime bonnetier en 1669

-Julien Faudet marchand en 1669

-Pierre Bourdonnais couturier en 1669

-Georges Huet, cordonnier demeurant en la rue de Poudouvre en 1669, rue St Etienne en 1671

-Louys Jacob, maréchal en 1669

-Pierre Le Mée et Guyonne Labbé boulangers dem. rue de Poudouvre en 1669

-François Gueban, couturier en 1669

-Christophe Fourré boulanger demeurant rue du chasteau en 1669

-Olivier Renault boulanger en 1669

-Jan Durand boulanger en 1669

-René Jacob marchand ferronier au Haut Martray en 1669

-Jan Sébille marchand mercier en 1669

-Jan Orieux cordonnier en 1669

-François Radier couturier en 1669

-Jan Chevalier marchand mercier deme. Rue de Poudouvre en 1669

-Gilles Radier, couturier en 1669

-Pierre Laisné, sonneur en 1669

-François Queban, couturier en 1670

-Jacques Touzé couturier en 1670

-François Desclos, marchand drapier en 1670

-François Baron, maréchal en 1670

-Pierre Onfray marchand chaudronnier en 1670

-Louis Le Mée «tissier en toile» en 1670

-Julien Hingant boucher rue de Poudouvre en 1670

-Gilles Faudel marchand d'épingles en 1670

-Marguerite du Bon, marchande en 1670

-Jacquemine Haquin, boulangère en 1670

-Jan Bereschel «escholier» en 1670

-Jan Nicole, filassier en 1670

-Bertrand Collet, cordonnier en 1670

-Christophe Lacoste, serviteur domestique, en 1670

-Estienne Macé, couturier rue de Poudouvre en 1670

-Pierre Haquin «escholier» en 1670

-Anne Laurant, boulangère en 1670

Jan Sébille mercier rue du Four en 1670

-René Desprez, «escholier» en 1670

-René Rouault, «escholier» en 1670

-Jan Garnier marchand voiturier rue de Poudouvre en 1670

-Pierre Laisné sonneur du Haut Bourgneuf en 1671

-Jan Ducoust couvreur d'ardoise en 1671

-Gilles Prime couvreur rue du Four en 1671

-Gilles Orieux, boucher en 1671

-Laurent Botrel, maréchal en 1671

-Gilles Jan marchand mercier en 1671

-Jan Halouvry ouvreur d'ardoises en 1671

-Julien Rivière serrurier au Bas Martray en 1671

-Me Jan Le Clerc Sieur du Fresne «Me D'Eschole» en 1671

-Jan Carmenan vitrier au Bas Martray en 1671

-Louis Le Mée boulanger rue de Poudouvre en 1671

-Jacques Botrel boulanger en 1671

-Jan Dupuis cordonnier rue du Bourneuf en 1671

-Thomas Auffray marchand de bassines rue du Chasteau en 1672

-Régnaud Jamin boulanger rue de Bourneuf en 1672

-Jean Baptiste Le Cardinal meunier en 1733

-Nicolas Jacques Socquet marchand en 1741

-Louis Boutrais cordonnier en 1741

-Jean Guillot, chapelier en 1742

-Marie Lefort, du tiers ordre de St-Dominique

«maîtresse d'Eschole pour jeunes filles» en 1742

-Jean Boutrais menuisier en 1743

-Gillette Chaumon, sage femme en 1744

-Charles Peneven, vitrier en 1748

-Louis Rouxel tailleur en 1748

-René Haubois cordonnier en 1748

-François Hervo menuisier en 1749

-Louis Gautier cordonnier en 1750

-Pierre Rouxel garçon tailleur en 1750

-Claude Hingand serrurier en 1755

-Mathurin Lécuyer cordonnier en 1755

-François Orieux blanchisseur en chaux en 1755

-Jean Baptiste Houée serrurier en 1755

-Mathurin Lereste menuisier en 1755

-René Loisel cordonnier en 1756

-François Pringault, couvreur de pierre en 1756

-Joseph Marie Bedeuc, maitre perruquier en 1756

-François Béart, maréchal en 1756

-Julien Nogrel, maréchal en 1756

-Jean Rohan dit du Fresne menuisier en 1757

-Jean Bertrand, maçon en 1758 et 1773

-Claude Hingand, chevalier en 1759

-François Cholet, boucher en 1759

-Jean Gaultier cordonnier en 1759

-Pierre Rouillé marchand en 1760

-Jacques Leffondré menuisier en 1760

-Jacques Lecuyer cordonnier en 1760

-Louis Loisel cordonnier en 1760

-François Loisel couvreur en pierre en 1760

-Louis Laubel menuisier en 1761

-René Ferté marchand en 1761

-Jean Marchix maréchal en 1762

-Louis Gaultier cordonnier en 1762

-Claude Hingant serrurier en 1763

-Jean Lécuyer cordonnier en 1763

-Vincent Barbé marchand en 1764

-Pierre Morgand tisserand en 1764

-François Perroquin jardinier en 1765

-Julien André Martin tailleur en 1770

-Jean Diveu menuisier en 1770

-Thomasse Labbé tailleuse en 1770

-Jean Gilbert, sérrurier en 1772

-Jeanne Morin sage femme en 1772

-Claude Lacoste perruquier en 1773

-Jean Marie Menier, cordonnier et marchand en 1773

-Julien Macé maréchal en 1773

-Jean Rohan, Maître menuisier en 1774

-Jacques Molet, Maitre Maréchal en 1774

-Charles Chardin, Maitre Maréchal en 1774

-Jean Louis Macé maréchal en 1776

-François Tanguy, jardinier en 1776

-François Ferté, Maitre tailleur, cité en 1777

-Jérome Moignac, marchand poislier en 1778

-François Le Goualec, a servi pendant vingt ans dans le régiment d'infanterie d'Orléans. Mort en 1779

-Pelagie Labbé sage-femme en 1792

-Jean Le Bondinier, gendarme en 1793

-Joseph Bertrand, maçon en 1793

-François Le Reste, menuisier en 1793

-Pierre Pinsard, maçon en 1793

-Jean Le Moine, charpentier en 1793

-Adrien Tellier, gendarme en 1793

-André Ménard, boucher en 1793

-Jacques Victor Sevoy greffier de paix en 1814

-Louis Gesret bourrelier et débitant en 1814

-René Rondel charron en 1814

-François Lominé bourrelier en 1814

-Pierre Collas débitant en 1814

-Louis Ferdinand Dequesne percepteur en 1814

-Antoine Loizel couvreur en 1814

-Mathurin Bertrand entrepreneur en 1814

-Guillaume Noël Lenormand concierge en 1814

-Jean Caramel débitant en 1814

-Pierre Thébault fossoyeur en 1814

-Hippolyte Legrand chapelier en 1814

-Jaques Perquis portillon en 1815

-Etienne Morin maréchal en 1815

-Pierre Lelandais cordonnier en 1815

-Victor Orieux serrurier en 1815

-Jean Gache serrurier en 1815

-Malo Loizel marchand en 1815

-Nicolas Gaudard capitaine de gendarmerie en 1815

-Guillaume Charlopin gendarme en 1815

-Sébastien Couët brigadier de gendarmerie en 1815

-Michel Hamon jardinier en 1815

-Jean Lescop percepteur en 1815

-Ambroise Thoreux boucher en 1815

-Constant Serviget maréchal en 1815

-Jean Marie Renaud tailleur en 1815

-François Ruellan meunier en 1815

-Jean Orieux, boulanger en 1815

-Ollivier Méheut, marchand en 1815

-François Orieux marchand en 1815

 

Actes divers

 

Dimanche 22 octobre 1645 :

 

Baptême du fils d'une Anglaise nommée Rachel dont le mari est prisonnier de guerre en Angleterre

 

Le trentième jour du mois d'octobre 1686 décéda Maistre Pierre Becherel lequel fut tué d'un coup de pied que lui donna Escuier Pierre Boquen, Sieur du Colombier...

 

Le vingt neuviême jour du mois de may de l'an mil sept cent soixante quatorze le corps d'Augustin Courté jeune enfant Mandiant de profession s'étant dit de la paroisse de Corseul diocèse de Sainct Malo pouvant être âgé de neuf à dix ans décédé du jour d'hier à la Grande Maison de Céans...

 

Le seizième jour du mois de juin mil sept cent soixante quatorze le corps de François Bordeaux dit la douceur âgé d'environ cinquante et un ans ancien Soldat du Régiment du colonel général des dragons de la compagnie St Eulien et admis depuis quelques jours à l'hôtel des Invalides Mary en son vivant de Françoise Lereste...

 

Le dimanche premier jour de novembre fêtents mil sept cent cinquante après la procession faite à l'ordinaire autour de l'église et immédiatement avant la célébration de la Grand Messe, Marie Anne Turing fille Maurice Turing et d'Anne Catherine Vantal sa femme de la ville de Strasbourg faubourg de Pierre, épouse de Joseph Clemène originaire de Verone en Italie, soldat au régiment de Late compagnie de lois, âgée de vingt ans, reconnaissant que l'église catholique apostholique et romaine en la seule dans laquelle on puisse se sauver, ce désirant entrer vivre et mourir dans sa communion, après avoir été éprouvée et instruite de tous les points et articles que la foi nous enseigne en publique ou et de son plein gré abjura l'hérésie dans laquelle engagée par le malheur de sa naissance a fait la profession de foi... La jeune convertie recevra pour parrain noble Maitre Claude Sevoy, Sieur de Beauvais, procureur du roi en cette sénéchaussée et pour marraine Dame Renée Françoise de la Belinaye, épouse de Messire René de Fontebont seigneur de la Jarretière St Riveul.

 

Le vingt unième du mois de septembre mil sept cent soixante quatorze le corps de Jean Houys Mandiant de profession privé de tout temps d'Esprit et de jugement selon le Bruit publique de la paroisse de Langourla pouvant être âgé d'environ Cinquante ans décédé du jour d'hier dans la Maison de dame Marie Anne Sohier...

 

Le septième jour du mois de janvier de l'an mil sept cent soixante dix neuf, le corps de Augustin Benoist âgé d'environ quarante ans, Matelot, profession de la Hougue* avec permission de se retirer chez lui en date du dix neuf décembre dernier décédé du jour d'hier à la Grand Maison....

****La Hougue dans la Manche (Gilles Barly, un matelot originaire de Caen, reçu permission de se retirer chez lui et mourut le date du 28 juin 1779)


 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires