Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2014 6 23 /08 /août /2014 11:20

 

     

 

 

 

"D'azur au lion d'argent, armé, lampassé et couronné de gueules

 

La Maison du Breil est non seulement une des plus anciennes et des plus considérables de la province de Bretagne, mais elle est encore une des plus illustres et des plus distinguées par ses alliances et ses services militaires, et par les brillants honneurs qui lui ont été décernés. Les noms propres n'ayant été en usage, dans cette province, qu'à dater du XIe siècle, on a pu remonter au delà la filiation des seigneurs du Breil, qui prouvent une filiation directe et non interrompue depuis Guillaume du Breil, comme on le verra ci-dessous. S'il fallait énumérer toutes les alliances de cette maison, dont l'histoire est si intimement liée  avec celle des ducs de Bretagne, ce serait nommer les familles les plus marquantes de la province. Elle s'est divisée en cinq branches principales, qui se sont subdivisées elles-mêmes en plusieurs rameaux, savoir :

 

1° L'aînée qui s'est éteinte au XVIIIe siècle ;

 

2° La branche des seigneurs de Plumaugat, issue de la précédente au IXe degré et éteinte 

 

3° La branche des comtes et des marquis de Rays et du Plessix-Balisson, sortie de la branche aînée au même degré que la précédente, et devenue l'aînée, par l'extinction des deux précédentes ;

 

4° La branche des barons des Ormeaux, et issue au Xe degré de celle ci-dessus éteinte;

 

5° Enfin, la branche des vicomtes de Pontbriand, sortie, au même degré, de la branche de Ray, encore existante.

 

 

Filiation

 

I. Guillaume du Breil, premier du nom, sénéchal de Bretagne en 1112, vivait encore en 1172. Dans un acte de fondation de Vitré, rapporté au tome II de l'histoire de Bretagne, folio 210,il est dit que Willelmo du Brillo senescalo signa comme témoin. On ignore le nom de sa femme, mais il est certain qu'il eut deux fils :

 

1° Mathieu du Breil, dont l'article suit :

 

2° Eudo du Breil, prieur de Marmoutier en 1196

 

 

II. Mathieu du Breil, miles ou chevalier, vivait en 1177. Le nom de sa femme est resté inconnu. Il eut pour fils :

 

III.Guillaume du Breil, IIe du nom, sénéchal du comte de Penthièvre, dont il est fait mention dans l'histoire de Bretagne du P. Lobineau, tome I, folio 231 et tome II, folio 387, On ignore le nom de sa femme. Il eut pour fils Collin qui suit. 

   

IV. Collin du Breil, épousa Marguerite d'Aubigné, fille de Raoul d'Aubigné, seigneur de Landal, l'an 1249, et eu de ce mariage :

 

 

1° Guillaume du Breil, seigneur du Bois de la Roche, du Binot, de Bois-Basset et de Vauvert, qui épousa Denise d'Anast, soeur de Thomas, évêque de Cornouailles, qui mourut en 1223. Guillaume mourut en 1328 et fut enterré à l'abbaye de Vieuxville, que les seigneurs de Landal, dont Marguerite d'Aubigné était sortie, avaient fondée. Leur fille unique Aimée du Breil, héritière du Bois-Basset, du  Bois de la Roche; du Binot et de Vauvert, épousa Messire Renaud de Montauban, troisième fils d'Olivier de Montauban, IIIe du nom, chevalier. Renaud, seigneur du Bois de la Roche, leur second fils fut un chevalier de grande valeur. Etant capitaine de Ploërmel en 1373, il défit de cette place les Anglais qui tenaient le parti du comte de Montfort. La terre du Bois de la Roche passa ensuite par alliance, dans la maison de Volvire:

   

 

2° Olivier du Breil,  qui vécut mais dont on ignore la postérité. Du Paz n'est pas entré sur d'autres détails sur les alliances d'Olivier du Breil, second fils de Collin, et de Jean, fils aîné de Geoffroy, dont plusieurs familles de Bretagne ont prétendu être descendues sans pouvoir le prouver à la réformation de 1667;

 

3° Geoffroy du Breil, dont l'article suit :

 

 V. Geoffroy du Breil, laissa d'une alliance, dont le nom ne nous est pas connu, deux enfants, savoir : 

 

1° Jean du Breil, homme d'armes de la Compagnie de N...de Rougé, sire de Derval, nommé dans l'assiette de 200 livres de rentes,  faite par Guy de Bretagne, à Simon de Montbourcher, au mois d'août 1320. On ne connaît pas la filiation, mais on croit que MM. du Breil de la Mauvaisinière de Landal, en sont descendus.

 

2° Gaurin ou Guerin du Breil, dont l'article suit : 

 

 VI. Gaurin ou Guerin du Breil,  homme d'armes de la Compagnie de N...de Rougé, sire de Dervalen 1351, eut pour fils : 

 

1° Jean du Breil, dont l'article suit;

 

2° Roland du Breil, qui servit sous le connétable Bertrand du Guesclin, au nombre de 270 écuyers de sa Compagnie, ainsi qu'il conste par la revue qui en fut faite à Caen le premier décembre 1371.

 

VII. Jean du Breil, Ier du nom, écuyer, servit en cette qualité dans la compagnie de Jean, sire du Breil, chevalier, chambellan du roi, qui fit montre à Pais le 30 avril après Pâques, de l'an 1380. Il est qualifié de procureur  du duc de Bretagne à Dinan, dans les registres de la chancellerie de l'année 1404. Il épousa Gervaise Le Borgne, fille de Thébault Le Borgne, seigneur de chevalerie. De ce mariage sont issus :

 

1° Bertrand du Breil, seigneur de Bouillon, des paroisses de Pledihen et de Miniac, mort sans postérité.

 

2° Roland du Breil, dont l'article suit   

 

3° Jeanne du Breil, qui épousa, en 1439, messire Jean de Tremignon, chevalier, et lui porta  en partage le Challonge et Luziat en la Boussac.

 

VIII.Roland du Breil, Ier du nom, écuyer, seigneur de Gouillon, épousa, en 1399, Olive Châtel, fille de Pierre  Châtel et de N...., dame de la Ville-Guerin. Il passa un échange en date du 27 février 1430, avec noble et puissant Briant de Chateaubriand, où Roland du Breil est qualifié de petit-fils de Gaurin, dit Guerrin. Le 2 mars 1469, il fut passé une transaction entre noble messire Olivier du Breil, Raoul, Roland et Charles, enfants nobles de Roland du Breil et d'Olive Châtel, petit-fils de Jean du Breil et de Gervaise Le Borgne, ledit Olivier héritier principal,  et noble et puissant Jean, sire de Coaquin, qui consent que les armoiries du dit du Breil, soient rétablies, tant sur leurs tombeaux , au bas du choeur des Jacobins de Dinan, où leurs ancêtres étaient enterrés, et qu'ils en mettent tant qu'ils voudront sur les vitraux. Ses enfants furent  :

   

1° Olivier du Breil, dont l'article suit   

 

2° Raoul du Breil, mort sans postérité

 

3° Charles du Breil, qui fonde la branche des seigneurs de Plumaugat, rapportée ci-après

 

4° Raoul du Breil, auteur de la branche des seigneurs, marquis et comtes de Rays,rapportée à son rang

 

5° Jeanne-Charlotte du Breil, mariée 1° à Raoul de Richebois, seigneur de Pleurtuit; 2° à Bertrand de La Ravillais, écuyer, dont elle n'eut pas de postérité

 

A cette liste il faut ajouter :

 

6° Roland du Breil, marié en seconde noce avec Jeanne de Ferigat, dont Guyon du Breil marié avec Marie Le Dos, eux même parents de Julien du Breil marié avec Marie Ferré, dame de la Ville-es-Blancs (voir Les possesseurs de la Ville-es-Blancs en Sévignac, page n° 2).

 

IX Messire Ollivier du Breil, Ier du nom, chevallier, seigneur du Challonge et de Gouillon, fut conseiller d'Etat des Ducs de Bretagne, François I, Pierre II, Arthur III, François II, leur procureur général, sénéchal de Rennes, ambassadeur des ducs vers le pape, et les rois de France et d'Angleterre. Il épousa par contrat du mardi après Pâques, de l'an 1446, Gillette Lenfant, fille de messire Jean Lenfant, seigneur de la Tendourie, et de Marie Leforestier. Il passa la revue des nobles de l'archidiaconé de Dinan, le 5 mai 1472, et plaida contre les seigneurs de Chateauneuf et de Malestroit, prétedant comme seigneur de Pledihen, l mouvance de la Tourniole, le 8 novembre 1463. D'Argentré dans son histoire de Bretagne, chap. 391, 420, 422, en fait mention en termes honorables au sujet du procès criminel du duc Gilles de Bretagne, et des ambassades où il fut employé. Le père Lobineau, dans sa nouvelle histoire, au tome Ier, folios 627, 628, 666, 671, 700, et au tome II, folios 1113, 1192, 1197, 1198, rapporte qu'il était procureur général dès 1446, et qu'il fit tant que le duc se désista de suivre en justice  son frère le duc Gilles. En 1457, il fut ambassadeur du duc à Rome. Il était commissaire pour les ennoblis des évêchés de Léon  et de Tréguier. Il fut ambassadeur du duc en  France et en Angleterre, en 1458. Il fut nommé un des arbitres entre le duc et l'évêque de Nantes, en 1459. En 1466, il retourna ambassadeur en Angleterre, et en 1468 il fit deux traités avec le roi Edouard. En 1469, il était le treizièmedu Parlement tenu à Redon, et remplit encore trois mois les fonctions de proureur général. Dans tous les actes d'Olivier du Breil, il prend la qualité de maître, usitée par les gens de robe de l'époque de ce temps. Depuis que ces charges sont devenues vénales, ils prennent celles de chevaliers et y ont été maintenus par la réformation. Il mourut en 1479; il étant alors sénéchal de Rennes.

 

 

Le château du Chalonge en Trévron

d'après Yvonne Jean-Haffen

 

Ses enfants furent :

 

1° Olivier du Breil, dont l'article suit.

 

2° Jeanne du Breil, mariée 1°  à  Guillaume du Margaro, seigneur de Couëcouvran 2° à Jean Ferron, seigneur du Plessix. 

   

3° Bertranne du Breil, mariée à messire François de Pontrouveaux, chevalier, seigneur de la Coudrais, avec lequel elle est nommée dans des actes des  14 novembre 1444 et 20 mai 1445.

 

4° Marguerite du Breil, qui épousa par contrat du 6 juillet 1468, Jean Rageur, seigneur de Montigny.

 

X. Olivier du Breil, chevalier, seigneur du Challonge et de Gouillon, épousa Marie de Guébriac, fille de messire Amauri de Guébriac , seigneur de la Boissière, de laquelle il eut un fils Raoul, qui suit : 

 

 XI. Raoul du Breil, chevalier, seigneur du Challonge et de Gouillon, épousa en 1492, Bertranne d'Yvignac, et passa transaction avec Louis d'Yvignac, son beau-père, le 19 mai 1505, et fut institué tuteur de Roland du Breil, fils de Charles et Guionne de Pontbriand, lequel Rolland fut enfant d'honneur de la reine Anne, ainsi qu"il est énoncé dans un acte du garde des sceaux de cette princesse, portant décharge de la personne dudit Roland, du 22 octobre 1511. Il eut pour fils  :

 

1° Jean du Breil, dont l'article suit :

 

2° Pierre et Hubert du Breil, morts sans postérité

 

XII. Messire Jean du Breil, IIe du nom, seigneur du Challonge et de Gouillon, épousa Jeanne-Gillette du Bois-Travers, fille de .N.. et de Claudine Le Bouteiller. Leurs enfants furent ;

 

1° Jean du Breil, dont l'article suit:

 

2° Bertrand du Breil, mort sans postérité

 

 

XIII. Messire Jean du Breil, IIIe du nom, chevalier, seigneur du Challonge, épousa Jeanne de La Motte, fille de Jean, seigneur de la Vallée-Plumaudan et de Gillette de Quellennec. Il passa une transaction, le 14 janvier 1544, avec Pierre et Hubert du Breil ses oncles. Il eut de son mariage

 

 

 

La Vallée-Plumaudan

d'après Yvonne Jean-Haffen

 

 

1° Roland du Breil, dont l'article suit

 

2° Michel du Breil, mort sans postérité

 

3° Jeanne du Breil, mariée, en 1573, à messire Gilles Ferron, chevalier, seigneur de la Ferronnays

 

4° Marguerite du Breil, mariée, en 1575, à Mathurin de la Prévoté,seigneur de Coustances

 

 

XIII. Messire Rolland du Breil, chevalier, seigneur du Challonge, gentilhomme de la chambre du roi de Navarre, par mandement du 14 mai 1576, et  de Monsieur, frère du roi, par autre du 5 mai précédent,  épousa 1° Jeanne de Gausson; 2° en 1580, Françoise de Bois-Le-Houx ; partagea avec Michel, son frère, en 1578, reçut par mandement un guidon de la noblesse de Saint-Malo, et mourut en 1590, ainsi qu'il constate d'un acte de tutelle de ses enfants du 29 janvier. Sa veuve, au nom de ses enfants mineurs, rendit aveu au roi, en date du 17 avril 1599. Leurs enfants furent :

 

1° Gui du Breil, seigneur du Challonge,tué au siège d'Amiens, en 1596, sans avoir été marié;

 

2° Toussaint du Breil, dont l'article suit

 

3° Jean du Breil, qui épousa, le 22 octobre 1628, Silvie Massuel, dont il eut un fils ; Jean du Breil, marié à demoiselle N. Le Chapelier, qui fut père de Messire Louis-Claude du Breil, chevalier, comte du Pontbriand, baron de la Houlle, vicomte de Parga, seigneur de la Garde, le Pin, la Ville au Prévôt, Richebois, capitaine-général garde côte du département du Pontbriand, qui stend entre les rivières de Rance et l'Arguenon, et le grand chemin de Dinan à Jugon, gouverneur de l'île et fort des Hébiens, fut en 1708 capitaine d'une compagnie franche sous son père, et pourvu en juillet 1710,de la charge et gouvernement ci-dessus. En 1717, il entra cadet dans les gardes du corps, compagnie de Villeroy, brigade de Montesson, d'où il sortit pour entrer cornette dans la colonelle-générale dragons, qu'il ne quitta qu'à cause de ses infirmités. Il épousa, le 21 juillet 1721, dame Françoise d'Epinai ; 2e. Renée-Isabelle du Breil, seconde fille de François du Breil,seigneur du Pin Pontbriand. Ses enfants furent :

 

1°. Sylvie du Breil, qui épousa M. de Bruc (voir Généalogie de la Maison de Bruc.), dont elle eut deux filles qui ont épousé MM. de Guehenneuc et de Boishue (voir Notes sur la famille Guéheneuc.) ;

 

2°. Pélagie du Breil du Pontbriand, morte sans alliance ;

 

 

 

 

 XV. Messire Toussaint du Breil, fils de Louis-Claude du Breil et de sa seconde épouse Renée-Isabelle du Breil ; chevalier, seigneur  du Challonge, épousa en 1608, Jeanne Tudor, d'une ancienne maison d'Anjou, dont il eut :  

 

  1° Louis du Breil, dont l'article suit;

 

2° Henriette du Breil, qui épousa en 1630, messire Georges de Talhouet, chevalier, dont postérité

 

3° Judith du Breil, mariée par contrat du 31 août 1632, à Yves Huguet,, chevalier, seigeur de l'Aumône, fils de Gilles Huguet seigneur de la Chapelle et d'Anne Franchet, dame de l'Aumône

 

XVI  Messire Louis du Breil *, chevalier, seigneur  du Challonge, épousa, en 1646, Françoise du Breil de Rays, sa cousine, dont il eut :

 

 1° Claude du Breil, dont l'article suit:.

 

2°  Anne du Breil, qui épousa, en 1664, Michel de la Choue, écuyer, seigneur de la Brunais, dont elle eut plusieurs enfants:

 

3° N...du Breil, qui épousa M. de la Garde de la Motte  

 

 

XVII  Messire Claude du Breil, chevalier,seigneur  du Challonge, épousa, Marguerite Doret, dont elle eut deux garçons

 

1° Jean Baptiste Auguste du Breil, chevalier, seigneur du Challonge, capitaine de cavalerie, marié en 1715, à demoiselle Anne Louise Ferré, fille de messire Anne-Louis Ferré, chevalier, seigneur de la Ville-es-Blancs à Sévignac et de dame Louise d'Espinoze, dont il avait des enfants, en 1731 : JoachimToussaint François du Breil, décédé le 4 janvier 1769; et Marie Jeanne Maturine du Breil, mariée Jean Baptiste Annibal de Farcy. Elle mourut à Jersey le 8 novembre 1793  

 

2° Laurent Gilles du Breil, épousa une demoiselle de Quimper : Marguerite Le Forestier, et dont il eut trois filles  :

 

 

 Ainsi paraît s'être éteinte la branche aînée de la maison du Breil 

 

 

* Dans son histoire généalogique de la Maison du Breil,  par le Vicomte P. M. du Breil de Pontbiand, celui ci évoquant Louis du Breil apporte cette précision : Dès l'année 1647, Louis du Breil vendit au sieur d'Alibert la terre de l'Angevinière en Pleine-Fougères, possédée depuis par la famille Choüe de la Mettrie, et par acte du 12 mai 1669, il aliéna également les terres, fiefs et seigneuries du Chalonge, la Gibonnaye et le Pontruffier s'étendant aux paroisses de Trevron, Le Hinglé, Brusvily, Plumaudan et autres: mais cette vente consentie par lui au comte Antoine d'Espinay, pour la somme de 132.000 livres , demeura finalement sans effet, après de longues procédures dont nous reparlerons à l'article suivant. Il mourut vers la fin de cette même année 1660....             

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires

Defranoux 10/03/2017 12:23

Bonjour,
Je me suis intéressé à l'ouvrage de Paul-Marie du Breil de Pontbiand pour la généalogie de mes enfants. Après avoir constaté que ce document dans sa présentation d'origine était quasiment inutilisable compte-tenu des très nombreuses modifications apportées par l'auteur au premier tome de 1889. J'ai amélioré ce fac-similé édité par BNF-Gallica par l'ajout de notes en marge reprenant toutes les notes et ajouts édités dans les suppléments de 1895 et 1898 constituant le "Supplément aux additions et corrections".

Accès à l'ouvrage (409 pages), fusion des 2 Tomes 1889 et 1895/98
http://www.defranoux.fr/Docs/Genealogie_DU_BREIL-PONTBRIAND_BNF_1889_1898.pdf

montembault yves 12/02/2017 10:54

bonjour j'ai apprécié à sa juste valeur la qualité de vos recherches concernant la noble famille du Breil de Chalonges, notre association "chateau de Landal" va reprendre la renovation de ce site et je souhaiterai savoir de quelle branche est issue le premier propriétaire de cette famille vous pouvez m'appeler au 0645216925 merci YM