Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 08:46

 

Le duc Jean III fut très loyal à l'égard du roi de France, s'est en revenant d'une campagne en Flandres qu'il mourut en la ville de Caen en 1341. En vertu du droit breton, rien ne s'opposait à ce que Jeanne de Penthièvre recueilli la couronne de son oncle défunt, en effet la loi salique excluant tout héritage par les femmes ne s'appliquait qu'en France. Ci dessous les funérailles du duc Jean III de Bretagne

 

                                     

Chacun des prétendants s'en furent rendre hommage à Philippe VI, mais , Jean de Montfort et sa compagne Jeanne de Flandres quittèrent précipitamment Paris pour se rendre à Nantes afin de s'y faire proclamer duc & duchesse de Bretagne. Certains historiens considèrent qu'ils reçurent le soutien de la Bretagne bretonnante et du roi d'Angleterre Edouard III* tandis que le clan adverse aurait reçu l'appui de la Bretagne gallo et de Philippe VI. Les choses ne sont pas aussi simples que cela, nous aurons l'occasion d'y revenir. Ainsi au sein de la puissante famille de Clisson Amaury apporte son soutien au camp Penthièvre, son frère Olivier IV défend celui des Montfort. Mauvais choix pour ce dernier car le roi de France l'attira dans un piège en l'invitant à venir participer à un tournoi à Paris, le malheureux fut décapité aux Halles le 2 août 1343.  (ci dessous).

 

Olivier V, son fils reprendra le flambeau des Montfort. Alors que Jean IV de Beaumanoir, Bertrand du-Guesclin, Olivier de Mauny furent les fers de lance des Blois Penthièvre, dans le camp adverse : Olivier V de Clisson, Geoffroy de Malestroit, sir Thomas Dagworth, Richard Bemborough, Robert Knolles.  Jean de Montfort et Jeanne de Flandres accueillis à Nantes (ci dessous) 

                

 

 

 

 

Edouard III avait été exclu de la succession du trône de France, pourtant c'était le neveu du défunt souverain Charles IV et le petit fils de Philippe Le Bel. La loi salique brandie excluait tout héritage par les femmes, hors Edouard III était fils d'Isabelle de France. En réalité c'est le cousin du roi Charles IV : Philippe de Valois qui devint souverain sous le nom de Philippe VI. Les menaces du roi Philippe VI n'eurent aucun effet sur le comte de Montfort, Nantes puis Rennes tombèrent aux mains de ses partisans. Mais bientôt Montfort fut fait prisonnier par les troupes normandes commandées par Jean duc de Normandie, héritier du trône de France et son allié Charles de Blois. Le captif  fut envoyé au Louvre et l'on cru que la victoire était venue dans le clan Penthièvre. C'est au cours de cette période que Charles de Blois apposa son sceau lors de la fondation du prieuré Saint Georges de Trémeur ce 13 décembre 1341. Mais à Hennebont, Jeanne de Flandres ne l'entendait pas ainsi : elle brandit son héritier à ses partisans et la guerre repris de plus belle. Parfois la trahison fera perdre au clan Montfort une place forte : siège de Jugon en 1343. Les troupes anglaises tiennent des garnisons favorables à Montfort, du reste le roi Edouard III débarque à Brest. Jean de Montfort sur intervention du Pape Clément VI sera libéré du Louvre le 1er septembre 1343 et rejoindra ses troupes.

 

Le trésor du Tertre à Rouillac

 

 



C'est sans nul doute l'incertitude des lendemains liée à cette guerre civile qui incita un gentilhomme à enfouir au hameau du Tertre en ce quartier de Rouillac ces véritables trésors monétaires découverts respectivement en 1876 et en janvier 1877 :

-39 pièces d’or : des Annelets d’or de Philippe V Le Long, et Philippe VI de Valois  (a); des florins d’or, royaux d’or de Jean ll le Bon, et des francs d’or à pieds et à cheval. -39 pièces d’or, savoir : six moutons de Jean II le Bon, sept francs à cheval du même (c) ; vingt quatre francs à pieds, et un franc à cheval de Charles V avec  la légende K.R.O.LV (d)

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires