Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 19:54

 

 

 

histoire de la chapelle Saint Eutrope

 

En réalité ce porche remontant au XVIème siècle c"est ce qui subsiste de l'ancienne église construite au XIIIème siècle. Si on s'en réfère aux titres en effet le précédent édifice remontait à cette période. Eglise alors composée d'une nef et de deux bas côtés avec des piliers grossièrement travaillés et peu élevés et d'arcades en pierre de taille. Elle se composait du choeur dans lequel la famille seigneuriale de Langourla disposait de droit d'enfeus. Deux ouvertures d'inégales dimensions éclairaient le côté sud et formaient chacune un carré et au devant par une belle croisée en ogive qui avait une jolie forme de rosace en pierre. Monsieur Duval qui était attaché à la paroisse de Langourla en qualité de vicaire à la veille de la Révolution en 1789 atteste avoir vu exposé à la vénération publique sous les yeux de Monseigneur de Belcize, les reliques de Saint Eutrope, premier évêque de Saintes très bien conservées et enchâssées dans un bras d'argent, mais Palasnes de Champeau né à Saint Brieuc le 17 mai 1769 vint à Langourla avec les troupes qu'il commandait, il s'empara de ce précieux trésor ainsi que les ornements et l'argenterie de de l'église.

 

 

 

Outre l'enfeu des seigneurs de Couelan, nombre de notables disposaient de même droits moyennant versement d'un pécule variant selon l'endroit choisi, le choeur de l'église coûtait forcément plus cher que tout autre endroit. Ci dessous quelques noms relevés dans le registre :   

 

 

 

 

 

La chapelle Saint Eutrope, située à 75 mètres de l'actuelle église fut très probablement fondée par les Templiers dont la communauté était contigüe. Ce saint était vénéré le 30 avril et les pèlerins y affluaient pour obtenir la guérison de l'hydropisie connue à Langourla sous le nom d'enfle. Les pèlerins emportaient la terre de la chapelle et ensuite l'appliquait sur le malade pendant quelques jours puis était rapportée ensuite à la chapelle. Les statues anciennes de a Vierge Marie, de Saint Eutrope et de Saint Antoine ermite y ont été longtemps conservées. On découvrait une chapelle avec l'autel, le parquet du choeur, le lambris et les deux fenêtres latérales portant la date de 1833. C'est sous l'égide de Monsieur Duval que semblables travaux d'une valeur de 130 francs furent apportés à ce sanctuaire. Il s'opposa de toutes ses forces au sieur Charles et à quelques membres du conseil minicipal qui souhait acquérir cette chapelle pour en faire une école.

 

 

 

La tour est (3e cliché ci dessus) avec l'escalier conduisant aux cloches, cette escalier donnait aussi accès à la pièce du conseil. Le 21 décembre 1774, des voleurs s'emparèrent de la casse du conseil de la fabrique de Langourla, caisse contenant 10.000 à 12.000 livres, ce, après avoir forcé la chambre de la tour de l'église. Voir clichés suivants : salle du conseil de fabrique et la caisse pré-citée

Partager cet article
Repost0

commentaires