Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 12:51
histoire de Notre Dame du Chêne à Dolo

$Le 30 avril 1749, Monseigneur Hervé Nicolas Thepault du Breignou adressa à plusieurs notables de Dolo et des environs, un questionnaire au sujet "de ce qui regarde le reliquaire de Notre Dame de Dollo" C'est le 8 septembre 1736 qu'une fille Gaultier découvrit par un beau matin, sur la branche d'un vieux chêne une statue de la Sainte Vierge. Elle s'en saisit dans un premier temps et l'a mit dans sa poche, puis la replaça sur la branche. Se rendant aux messes, les gens du village de la Ville Anquetin découvrirent la statue recouverte de beurre. Missire Raoullais recteur de la paroisse fut alerté de la découverte, la nuit suivante, des éclairs illuminèrent le ciel. Le recteur effectua des recherches afin de connaître l'identité de la personne qui était à l'origine de cette statue dans le vieil arbre. Jean Gesfros prêtre de la paroisse fut un temps suspecté, mais il nia être à l'origine de pareil fait. Il se rendra d'ailleurs au presbytère de Dolo, et le crucifix à la main clamera être étranger à cette apparition. Jusqu'à sa mort survenue six ans plus tard messire Gesfros jura n'y être pour rien dans pareille vision. Du reste le clergé de Dolo n'avait aucun intérêt à ce que des offrandes furent effectuées en ce lieu ! En 1737, le prêtre de Plouasne ayant eut écho de la découverte vint à Dolo et n'hésita pas à ensuite à faire enlever la statue dont il s'empara -sa mère et lui étant malades. Ce n'est que 18 ans plus tard qu'elle fut restituée, mais le recteur d'alors la porta en sa chapelle des Rosaires en l'église de Dolo ce qui sucita chez ses paroissiens un tel agacement qu'elle retrouva enfin sa place initiale.

histoire de Notre Dame du Chêne à Dolo

La chêne où la statue avait été retrouvée était situé sur le fossé sud d'un parcellaire dont le possesseur n'était autre que le sieur Plesse de Saint Mirel, sénéchal de la Moussaye en Plénée. De l'autre côté du fossé la terre relevait de la seigneurie du Loup en Dolo et appartenait à messire Gesfros dont il a été précédemment mention. Le général de la paroisse de Dolo réuni le 9 avril 1746 souhaita obtenir les deux champs près duquel se trouvait l'arbre séculaire en vue d'y bâtir une chapelle. Ainsi les sieurs Plesse de Saint Mirel & Gesfros acceptèrent ils devant notaires de donner leurs possessions respectives ce 9 avril 1746. Jacques Henry, un temps trésorier de Notre Dame du Chêne montrait les déclarations de paysans guéris, monsieur de Fonttebon gentilhomme de Saint Igneuc témoignait sa reconnaissance : son épouse et leur fils s'étant recueillis là. Un tronc fut aménagé en dessous de la niche, mais malgré les deux clés l'aumône qui s'y trouvait fut volée à deux reprises en 1746 & en 1748.

*

histoire de Notre Dame du Chêne à Dolo
histoire de Notre Dame du Chêne à Dolo

Un retable XVIIIe à prit place dans le choeur de la chapelle, il provient sans nul doute de l'ancienne église Saint-Lézin de Dolo, ainsi qu'un tableau daté du XVIIIe siècle

 

En 1788 on envisagea sérieusement la construction d'une chapelle mais la révolution advint et ce n'est qu'en 1875 que le projet vit le jour. Outre la chapelle, on remarquait un temps le vieux chêne, réparé au ciment : un pèlerin avait provoqué un incendie involontaire. Ce chêne séculaire fait figure de petit temple avec sa niche et sa statuette, son espèce de reposoir ses ex-voto et la cassette pour aumône. Chaque année le 8 septembre se tient le pèlerinage Notre Dame du Chêne, jadis il attirait foule ce pardon, on y buvait jusqu'à 17 barriques de cidre !

histoire de Notre Dame du Chêne à Dolo

A tes pieds Marie

Tout Dolo accourt

Chacun, qui te prie

Trouve du secours

histoire de Notre Dame du Chêne à Dolo

Monsieur l'abbé Alfred Botrel, nommé vicaire de Dolo en 1902, puis à Sévignac en 1909, il revint à Dolo en 1918 où il fut nommé recteur (ci-dessus)

Partager cet article
Repost0

commentaires