Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 13:01

Les défenses aménagées en la paroisse de Plumaugat sont visibles en divers endroits, s'agissant du berceau de la famille de Plumaugat, il s'agit du lieu situé aux portes du Bourg lieu désigné la Maison. Ce site a fait l'objet d'une approche sur ce blog, que dire de plus sinon ces quelques notes laissées dans les Mémoires de la Société archéologique et historique des Côtes-du-Nord de l'année 1883 : "ruines de l'ancienne maison seigneuriale de Plumaugat, renfermée par des fossés profonds formant un carré d'environ soixante mètres de côtés; à chacun des angles de cette enceinte, on remarque une élévation formée probablement par les débrits des tours". Ci dessous vue par satellite de la Maison, soulignées de vert les mottes qui encadrent encore le site.

 

  t

 

Eudes de Plumaugat qui vivait en 1260 était fils de Geoffroi, il figurait aussi ainsi qu'un certain Raoul de Plumaugat sur la liste des chevaliers qui prirent part à la septième croisade. La famille de Plumaugat était donc famille noble de toute antiquité et il apparait comme probable que l'aïeul des deux croisés fut à l'origine de l'aménagement du site de la Maison. Toutefois, l'endroit fut en partie démantelé lors de la guerre de succession de Bretagne, dans la seconde partie du XIVe siècle. En effet, sur la montre de du-Guesclin qui assurait son soutient à Jeanne de Penthièvre apparaissent les noms de Caro, Macé et Geoffroy de Plumaugat. L'adversaire de Jeanne de Penthièvre : Jean IV de Montfort ayant remporté l'épreuve, il fut probablement à l'origine d'une partie du démantèlement de la Maison. Marie Marguerite de Plumaugat, fille de Pierre, décédé en 1513 transporta la ditte seigneurie de Plumaugat à la famille d'Yvignac en épousant le  chevalier Louis d'Yvignac, garde ordinaire de la duchesse Anne de Bretagne. Messire Raoul du Breil, chevalier, seigneur du Chalonge et de Gouillon, épousa en 1492 Bertranne d'Yvignac, fille dudit Louis. Charles du Breil, seigneur de Plumaugat son curateur transigea le 20 mai 1493 avec  Jean sire de Coëtquen.La descendance de la branche ainée d'Yvignac passera ensuite aux famille de Guitté, d'Espinay de Vaucouleur... -voir page consacrée à Lépinay et à Lozier.

 

Précisément une figure Plumaugataise joua un rôle important au cours de cette guerre de succession : Guillaume Picaud, sieur de Morfouace,  fut capitaine de 1378 à 1386. On le trouve d'abord comme défenseur de la cité de St Malo assiégée en 1378 par le duc de Lancaster et le comte de Cambridge, en 1380 il se porta au secours de Nantes. Il fit aussi partie de la troupe  d'élite qui s'enferma dans une bastille en bois afin d'assiéger le château de Brest en 1386, apportant ainsi son soutient au duc de Bretagne aidé par Olivier de Clisson.

 

Picaud de Morfouace

 

Armoiries Picaud de Morfouace

 

Le vicomte Alain VIII  de Rohan disposait lui aussi de bien à Plumaugat en 1427 : Le manoir de Saint Malo. Alain, VIII, vicomte de Rohan était le gendre d'Olivier de Clisson -il en avait épousé la fille aînée, Béatrice.  Alain  IX de Rohan,  leur fils épousa Marguerite de Bretagne fille du duc Jean IV. Apparait à même époque dans les montres nobiliaires de Plumaugat un dénommé Guillaume Eon, il demeurait Ker Eon en cette même paroisse.

 

Rohan

 

Armoiries de Rohan

 

Tout près de la Rance apparait un autre site au nom évocateur : la Barre, l'endroit figure entre la Gaudésière et le Moulin du Temple. Puis aux abords de l'actuel étang de l'Hozier ces lieux évoquant des pré-défenses : le Chatel, la Clairière, le Mottay, sur le flan Est se situe  la Motte Blanche, mais également la  Porte Laurent, la Planche du Placis de la Martinière, le Plessix, et , le Chêne de la Motte, la Butte du Rouget à la Hatterie et un lieu à présent disparu : la Porte Bregaust évoqué au XVe siècle. Ci dessous en rouge figurent les points défensifs de Plumaugat. 

 

SAM_3484 (2)

 

En 1444, la paroisse de Plumaugat comptait 136 contribuables,  6 sergents, 2 clercs et 20 lieux nobles.

 

SAM_3484 (2)

 

-Suit la montre des Nobles et sujets aux armes de l'Archidiaconé de Dinan, évêché de St Malo, tenue par noble écuyer Guillaume Chauvin, sieur du Bois, Chancellier de Bretagne et Jean Manhugeon, grand maître de l'artillerie, Commissaire du Duc, pour tenir ladite Montre; à ce présent haut et puissant Jean de Laval, sire de la Roche Montfort, les mardi et mercredi cinquième et sixième jour de mai, l'an mil quatre cent soixante douze. Voici les comparants de la paroisse de Plumaugat :

 

Sous la bannière de Couequin (Coetquen) comparait :

 

Raoul d'Estrehien, par Jean Auffray, archer en brigandine

 

Sous la bannière de de Laval comparait :

 

Jean Bourichon, par Robin Hervé, archer en brigandine et sa terre saizie

 

Sous la bannière de   Couequin comparaissent également :

 

Raoul de Quelnière, archer en brigandine

Guillaume Besnard, archer en brigandine     

Raoullet de Parthenay, par Pierre de Parthenay,son frère jusarmier en brigantine

Eustache Labé, archer en brigandine

Amaury de la Houssaye , archer en brigandine, les   bras couverts, à deux chevaux

 

En 1513  Dame Marie de Plumaugat dispose dudit lieu (sans autre précision), et de la Chasse (Chèze), possède la maison et les métairies dudit lieu; les maison manoir et métairiesde la Rivière, de Trehiou (Trehuet), de la Ville Bouexel, , les deux tiers de la métairie de la Chasse, qu'elle tient de la succession de François de Plumaugat, fils de feu Pierre de Plumaugat, iceluy père,  fils feu Mre Gilles de Plumaugat; et furent les dits lieux deTrehiou et de la Ville Bouexel, à feu Raoul de Trehiou, sr des dits lieux. Plus trois moulins moulans et un à foulon, juridictions, seigneuries, colier, justice patibulaire, francs etc...Mre Amauri de la Moussais, sr de la Moussais (Plénée) et de Cargouet tient les maisons et métairies du Chesnay, noble d'ancieneté qui fut à feu Guill. Raborin, et y a quelques rotures acquises il y a quelques années  par feu Mre Amauri son père. Gilles de la Moussais, seigneur de la Gaudaisière, tient trois maisons et  métairies, sçavoir la Gaudaisière, la Gousaie, et Lisquili; et a de plus un moulin  indivis  avec ledit Mre Amauri. Item tient plusrs met. et terres rot., acquises depuis les 60 ans par Me Raoul de la Moussaie, lors evesque de Dol, Gilles de la Moussaie, subd. et Jean de la Moussaie.  Ledit Amauri Ier de la Moussaye, seigneur de la Gaudésière  fut ainsi que nous l'avons vu dans la généalogie consacrée à cette famille : chambellan et grand veneur de Bretagne, gouverneur de Dol et de Dinan, et l'un des généraux du duc François II. Ci dessous Amauri Ier de la Moussaye (détail d'un enfeu en l'église de Plénée Jugon) 

 

SAM_4738

 

Ces montres nobiliaires nous fournissent de nombreux renseignements sur ces familles  :  En 1427 Robin Sebille, homme de pratique, exempt, sert le duc en armes à ses mendemens come nobles. Autres se disent noblent et ne contribuent aus fouages. Ainsi sont cités en 1444 : Eonete Doaren   J. Duro  G. Brimart  Eon Guillaume  J. Actibo  J. Deneant Guillaume Eon

 

En 1513 Jean de Launay possède un pré rot. en lad. paroisse. Amauri Felin, possède plusrs rotures, acquises par son ayeul Thomas Felin, et franches aavant les 60 ans. Guillaume Besnard, fils de Guillaume Besnard, l'esné; Eon Besnard, et Guill. Besnard fils d'Alain Besnard, frère dudit Guillaume Besnard d'à présent, enfeans d'Estaisse de Garnedan, possèdent une met. qui fut à feu Guillaume Besnard, ère desd. Guillaume et Alain Besnard, à cause d'Anette Besnard, fille de Laurete Besnard, ayeulle dud. Guill. Besnard et dud.Alain Besnard. Item lesdits Besnards et Etaissse de Gardenan, come douairière d'Alain Besnard, tient le lieu nomé la Martinaye, contenant 25 jours.; lesd. Besnards, gens rturiers et portab., ainsi trouvés par les enquestes faites à la Cour de Ploermele, et néanmoins s'exemptent et plaident contre les paroissiens à qui Guill. Besnard, l'ancestre de tous, avoit promis de faire rabatatre un feu, ce qu'il n'as pas faict; et est lad. Estaisse d'extraction très noble. Un certain Jean Vuivart, sieur de la Ville Voisin, était aussi sieur de Plumaugat en 1585 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires