Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 12:26

1271 : Aumône de Robert Menier à Sévignac (ci dessous)

Universis, etc., Riellonus, vicarius et presbiter ecclesie de Sevignac, salutem in Domino. Noveritis quod, in nostra presencia constitutus Robertus Menier (parochi) anus noster, compos mentissue, spontanea voluntate non coactus, dedit in puram et perpetuam elemosinam Deo et beate Marie de Boquian et monachis ibidem Deo dervientibus, herbergamentum suum (situm) juxta herbergamentum dictorium monachorum de Lamoinere de Sancto Kadroco, et pratum........situm justa pratum dictorium monachorum, cum assensu et voluntate Stephani.........anime antecessorum et successorum suorum; etc. Datum dic...........cantatur Muncra Domini, anno Domini M° CC° septuagesimo primo

1271 : Donation à Boquen par Gautier Lemoine

 

1271 : Vente à Boquen par Jean Rossignol

 

1271 : Emprunt à Boquen par Geoffroi Guillaume 

 

1271 :  Une veuve se donne, elle et ses biens à Boquen (ci dessous) 

Universis, etc., Eudo, archidiaconus Pentheurie in ecclesia Briocensi, salutemp in Domino. Noveritis quod, in nostra presencia constituta, Havisia relicta (Guillelmi Bedou, compos mentissue, spontanea, non coacta, nec ad hoc, aliqua si sive dolo induta, pro remedio anime sue et intuitu pietatis, dedit se et sua mobilia et immobilia monasterio beate Marie de Boquian, Cist. ord., Brioc. dioc., et super omnibus bonis suis mobilibus et immobilibus dictum monasterium constituit in heredem; etc. Datum anno Domini M° CC° septuagesimo primo

1271 Accord par lequel les terres et prez qu'Eudon de la Breluere avait donnez à ollivier Faramus, sittuez entre la forest de Boquen et la rivière de Rance appartiennent à l'abbaye. Biens situés en St Jacut du Mené

 

1272 : Emprunt à Boquen par Cillart le Sénéchal 

 

1272 : Donation à Boquen par Cillart le Sénéchal  

 

1272 : Donation à Boquen par Geoffroi Thibault  

 

1272 : Donation à Boquen par Jean Bouet 

 

1272 : Donation à Boquen par des habitants de Broons(ci dessous)

Avril : plusieurs particuliers donnent le pré de Rebrac, sy comme il descend en l'estang aux Moines, qui est assis entre Lhermitage de Broon et Lescoblière, jusqu'au fossé qui descend de Lambrehan à l'eau

 

1272 : Accord entre Boquen et Jean Bechemie

1272 : Vente à Boquen par Barthélémy Lécuyer

 

1272 : Vente à Boquen par Constance Poënces

 

1273 : Guillaume Lecointe, bourgeois de Jugon, donne le champ de la Broce Menier, sis en Dollo


1273 : Echange entre Boquen et Pierre Raolin

 

1273 : Echange entre Boquen et Guillaume Borel

 

1273 : Echange entre Boquen et Eudes de Bréhat

 

1273 : Leg de G. Le Noir à Boquen

 

1274 : Alain Le Court échange avec l'abbaye une terre sise en Landehen; il donne ensuite ce qu'il avait reçu en échange  

 

 

 

1274 : Donation à Boquen par Agnès de Morieux

 

1274 : Donation à Boquen par Eudes Gouhèdre

 

1276 : Aumône de Ruellan Talenaz. (ci dessous)
Universis, etc., Johannes, decanus tunc temporis de Plumaudan, salutem in Domino. Noveritis quod, in nostra presencia in jure constituti, Ruellanus Talenaz et Theophila uxor ejus, non coacti, cum assencu et pari voluntate, dederunt et concesserunt in puram et perpetuam eleemosinam Deo et abbacie beate Marie de Boquian, Cist. ord., Brioc. dioc., et monachis ibidem Deo servientibus, quidquid juris proprietatis et possessionis habebant, et habere pterant totum pro tot, in feodo Abegners, sito in parochia de Sevignac, sub dominio domine de Matignon; pro remedio animarum suarum, et successorum suorum; etc. Datum anno Domini M° CC° LXX sexto mense junii

 

1276 L'abbaye achète la Moennerie de St Carreuc; Gautier Le Moine donne tout ce qu'il y possède sous le fief des Mâtignon. Ouvrons ici une parenthèse, la Moennerie de Saint Carreuc est en réalité le village de Saint Cado. C’est en 1212 que Etienne Gouyon et sa femme Lucie de Mâtignon cèdèrent aux moines de Boquen la dîme qu’ils possèdaient en la paroisse de Sévignac.  A l’exemple de ceux-ci, d’autres familles, tant aristocratiques que bourgeoises accordèrent des aumônes diverses : celle de  la famille Dollou en 1263, trois ans plus tard, les religieux achetèrent le domaine de Lysodou «In feodo de Lyodou site in parrochia de Sevignac.» Les moines de Boquen reçurent de Rolland II de Dinan en 1260, la grange que celui-ci possédait dans le quartier de Sévignac, dit de Pengave. En 1271, Gaultier Lemoine sa femme et sa sœur donnèrent des droits qu’ils avaient sur les champs de la moinerie de Sancto-Kadroco, situés près de leur manoir : «quid quid juris in campo de la moinerie de Sancto-Kadroco sito juxta manerium dictorium religiosorum et viam oubiam in parrochia de Sevignac, sub dominico domine de Matignon, et quidquid juris in prato sito in riviera de Aruel in Sevignac, pernimenti ad dictum campum.».  Lorsque les convers prirent possession de ces fiefs sans doute aménagèrent ils un habitat appelé la Chapelle puis l'endroit devint Chapelle Launay et depuis est connu sous le nom de Métairie des Aulnaies. Depuis ce village de la Métairie des Aulnais ils se taillèrent peu à peu d'importants fiefs qui regroupaient les villages de Saint Cado où ils aménagèrent une chapelle à la fin du XIIIème siècle, puis Pengly, Pengave avec ce qui résulte du démantèlement de ce dernier lieu devenu "Grange aux Moines" autrement dit le domaine des moines. Boquen disposa bientôt d'un tribunal à Pengave avec probable présence d'une geôle au village de Couaveneuc proche de Pengly, mais aussi des moulins : à Saint Cado : le Lhobier (Haut Bief) et un moulin à vent à Pomelin. Les villages de Printel, Les Récines sont liés à leur présence. Ainsi une demi douzaine de convers quittaient l'abbaye de Boquen chaque lundi accompagnés d'assistants et probablement d'un âne pour les aider dans leurs tâches. On sait comme nous l'avons vu que c'est au cours de cette période que les noms patronymiques apparurent : ainsi deux familles encore présentes à Saint Cado et dans les environs avaient pour noms : Delabaye et Boquien. Jean Delabaye marié à Perrine Gesret vivait en 1624, Bertrand Boquien marié à Gillette Durand vivait en 1629. Ci dessous la chapelle de Saint Cado. Il ne subiste aucuns éléments de la chapelle d'origine.  

 

 

 

1278 : Donation à Boquen par Etienne Guéhenneuc de Sévignac

 

1278 : Donation à Boquen par Etienne Laval de Sévignac 

 

1278 : Donation à Boquen par Guillaume Laval

 

1279 : Donation à Boquen par Guillaume Malescot 

 

1279 : Donation à Boquen par Rolland Pinart

 

1279 : Donation à Boquen par Rolland de Langiamel

 

1279 : Acquisition de Cargoit en Saint Goueno par Boquen

 

1282 : Emprunt à Boquen de Ollivier de Bocenit de Saint Goueno

 

1282 : Acte de Geoffroi du Rocher pour Boquen

 

Geoffroi du Rocher, chevalier, et Pierre Lesart, bourgeois de Lamballe, s'engagent à payer à la St Denis 30 perrées de seigle, mesure de Lamballe, pour les dîmes que Geoffroi Gillebus avait à Yffiniac 

 

1286 Mardi après la Nativité de Saint Jean Baptiste -Enquête faite au Guenroc par devant l'abbé de Lantenac, vicaire de Pierre, évêque de Saint Brieuc, au sujet de la prétention que Hamo Prigencii et consortte avaient de construire sur des terres de l'abbaye appelées Plunge Cheval. Dans cet acte sont mentionnés quatre chevaliers : Geofroy, Alain, Eudes et Hamon.

 

1290 : Donation à Boquen par Gicquel Andrec 

 

1295 : Accord entre Boquen et Pierre de Plumaugat au sujet d'une dîme en la paroisse de Caulnes. 

 

1296 : Accord entre Boquen et Jeanne Sagou

 

1296 : Vente à Boquen par Bertrand Renaut

 

1298 : Pension d'un clerc : Thomas Rossel, dit Bahadier à Boquen

1300 :  Devant la cour de Rolland de Dinan, chevalier,  "seignor feal", Nogue ayant vendu à Guillaume Vivien, de Jugon, pour 12 sous tout ce qu'elle possédait en Sévignac "o le fe es religious hommes labbe et le covent de Boquien", l'abbaye réclamme ces biens, par droit de promesse, et ils lui sont adjugés

 

    De quelque côté qu'il vente, Boquen en a rente

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires