Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 12:01

 

Au cours de l'époque médiévale, la Bretagne noua alliance tantôt avec les Anglais, tantôt avec les Français. Ainsi quand Henry Plantagenêt imposa son puissant joug au duc Conan IV dès  1156, Henri II d'Angleterre intervint régulièrement  dans les affaires du Duché puis obligea la jeune héritière de Conan  IV à épouser son troisième fils, le dénommé Geoffroy. Marié en 1181 avec Constance de Bretagne, Geoffroy Plantagenêt était résolu à se débarrasser de l'imposante tutelle paternelle. Pour se faire, il rejeta la tutelle de Roland de Dinan, allié de son père et composa avec Raoul II de Fougères, adversaire de son père. Il présida sollennellement avec sa jeune épouse le parlement général des évêques et barons de Bretagne, à Rennes en 1185, au cours de laquelle il donna son nom à la fameuse assise où fut limitée la division des grands fiefs, ce qui lui valut la faveur des barons. Il profita de la révolte qui règnait contre son tout puissant père et rallia la cause de ses deux frères aînés. Avec la complicité de Henri II de Fougères et de Eudon de Porhoët, le jeune duc Geoffroy s'empara des places fortes de Fougères, Ancenis et La Guerche de Bretagne, et aussi de Bécherel. Le règne du duc Geoffoy (ci dessous) fut cependant bref puisque celui ci mourut âgé de 28 ans seulement, suite des blessures reçues lors d'un tournoi à Paris le 19 août 1186.

 

 

aaaaaaaaaaaaaa

 

 

Sa jeune veuve se retrouva dépourvue face aux ambitions de Henri II et de Philippe Aiguste, ce dernier réclammant la garde de l'unique héritière Aliénor alors détenue par Plantagenêt. Il n'est pas exclu que la présence de Geoffroy Plantagenêt à Paris ait été de demander de l'aide et de prêter hommage lige. En 1187, Arthur, jeune fils posthume du duc Geoffroy devenait menace pour l'ensemble du clan Plantagenêt, puisqu'aucun des autres fils d'Aliénor d'Aquitaine et de Henri II n'avait encore d'enfants.                                           

 

 

"Fu el cors navrez mortelemant,
An Avalon s'an fist porter
Por ses plaies mediciner
Ancor i est, Breton l'atandent,
Si com il dient et antandent;" 
 

 

 

Contrainte d'épouser Ranulph de Bondeville, comte de Chester, la jeune femme devint alors soumise aux exigences de son beau frère Richard Coeur de Lion. La disparition prématurée de son fils le jeune duc Arthur, son remariage avec Guy de Thouars auquel elle donna deux filles.  Pierre de Dreux, cousin du roi de France Philippe Auguste épousa l'une d'entre elles : Alix de Thouars. Les relations de la Bretagne avec la France furent alors assez bonnes durant près d'un siècle et demi. La guerre de succession de Bretagne qui éclata en 1341 fut le théâtre d'une guerre civile au cours de laquelle  Français et Anglais déployèrent leurs troupes et s'affrontèrent sur le sol breton. Jean IV de Montfort ayant coiffé la couronne ducale, manifestement c'est avec l'Angleterre que les liens se tissèrent, pourtant sous le règne du fils et des petits-fils de celui ci, de nouveau la France redevint l'alliée. Cependant la menace de voir son duché annexé par l'ambitieux Louis XI, François II renoua les liens avec l'Angleterre...

 

     aaaaaaaaaaaaaa

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires