Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 08:39

 

La Famille du Rocher

 

Seigneurs du Quengo, du Trevelo, de Bougneuf, de Dilly, du Pargat, de la Haie Dilli, du Fresne, de Saint Riveul, de la Haute et Basse Resnays, de la Rivière, du Pavillon, etc...

 

 

La famille du Rocher, d'ancienne noblesse chevaleresque tire son origine de la Province de Bretagne. Son existence est constatée depuis le onzième siècle à travers chartes et documents. Elle a contracté alliance avec des familles prestigieuses comme celles de Chateaubriand, de Coëtmen, de Doudart, de Guyon de Beaucorps, de Guémadeuc, de Hindreuc, de la Houssaye, de la Motte, de Poillevé, de Saint Méloir, de Trémigon, de la Vallée, du Pont, etc...Les membres de cette famille ont été déclarés nobles d'extraction et maintenus  dans la qualité d'écuyers. Thomas du Rocher est du nombre des chevaliers, écuyers, capitaines et hommes d'armes qui firent montre en divers lieux de Normandie et de Bretagne  pendant les années 1578 et 1579. Guillaume du Rocher fut un des seigneurs  bretons qui en 1579 signèrent l'acte d'association pour empêcher l'envahissement de leur pays. Jean du Rocher fut l'un des treize écuyers de la compagnie de Guillaume de Tussé, chevalier qui fit montre à Clergy le 5 septembre 1580. Un autre Jean du Rocher fut un des onze écuyers  de la compagnie de messire Louis de Clermont  en 1580;  Dans un premier temps, les aïeux de la famille du Rocher, portèrent pour nom patronymique celle de la terre du Quengo dans le duché de Rohan près de Pontivy. On donne cette famille comme étant issue d'une illustre Maison d'Angleterre.

 

Guillaume du Quengo, cité le 2 avril 1380 dans la montre d'Olivier de Clisson. Alain du Quengo est frère ou cousin dudit Guillaume, il est mentionné le 7janvier 1382 dans les montres d'Eon de Lesnerac, marié à Aliénor de Quenesquen, il eut pour fils Alain du Quengo, deuxième du nom et Eon, auteur de la branche cadette. Il épousa Guillemette Le Provost, dame de la Hardiais Eon du Quengo et Guillemette Le Provost furent les parents de Guillaume du Rocher mentionné ci-dessous

,   

I-)

Guillaume du Rocher

Ecuyer avec Robert son frère et Briand de Chareaubriand et d'autres seigneurs bretons, tratifia le traité de Guérandes à Dinan le 23 avril 1380. Il pourrait être le père de

1 ° Raoul du Rocher  qui figure en 1420 parmi les hommes d'armes de la compagnie du sire de Rieux destinée à la délivrance du duc de Bretagne  et de Richard son frère, détenus par Guillaume de Blois, comte de Penthièvre.

2 ° Géoffroi du Rocher, homme d'armes de la compagnie du vicomte de la Bellière, rassemblée pour la même cause.

3 ° Jean du Rocher (qui suit)

4° Guillaume du Rocher , homme d'armes en 1421, de la retenue du maréchal de Bretagne. 

Vers ce même temps on trouve René et Osmond du Rocher, nommés  parmi les nobles du ressort de Dol et de Saint Malo, qui en 1437 ce sont voués par serment au service du duc de Bretagne Jean V et de ses successeurs.

 

II)-

Jean du Rocher

Ecuyer, seigneur de Quengo, fut l'un des écuyers de l'hôtel et de la compagnie de Richard de Bretagne, comte d'Etampes qui firent montre à Montoire le 24 août 1421. Ses enfants furent :

1°Rolland du Rocher (qui suit)

2° Jean du Rocher, archer de la compagnie de Messire Pierre de la Marzelière qui était en 1449 en garnison dans le château de Hédé pour défendre cette place

3 ° Amaury du Rocher, écuyer

4 ° Guillaume du Rocher, écuyer

5 ° Catherine du Rocher, mariée noble Guillaume Millon, qui partagèrent comme juveigneurs avec Rolland leur frère aîné la sucession de leur père et mère. 

 

 III)-

Rolland du Rocher

Ecuyer, seigneur du Quengo est dit fils aîné et héritier principal et noble présomptif de Jean du Rocher, écuyer, seigneur du Quengo, et rappelé comme décédé dans le contrat de mariage de Jean du Rocher, son fils, le 6 juin 1478. Il avait épousé damoiselle Béatrice du Guémadeuc, fille de Rolland, seigneur du Guémadeuc, et de dame Catherine de Rostrenen sa femme.

De son alliance Rolland du Rocher laissa:

1° Jean du Rocher (qui suit)

2° François du Rocher, écuyer

3 ° Madeleine du Rocher

4 ° Marguerite du Rocher

IV-)

Jean du Rocher  

Ecuyer, seigneur du Quengo , reçut en cette qualité dans les années 1475, 1503 et 1504, plusieurs actes d'hommages et d'aveux, produit au nombre de dix sept à la chambre de la réformation, de ses vassaux de la paroisse de Calorguen, évêché de Saint Malo. Il fut accordé, par contrat de mariage, en date du 6 juin 1478 avec demoiselle marquise de la Vallée, soeur de noble Guillaume de la Vallée, seigneur du Val. Jean du Rocher obtint conjointement avec sa femme, d'un cardinal, légat du pape Sixte IV en France, de faire célébrer l'office divin dans sa maison noble du Quengo, par lettres scellées et signées de Caliaz, données à Nantes aux ides de juillet de l'année 1484. Jean du Rocher eut plusieurs enfants dont Guillaume qui suit.

 

V-) 

      Guillaume du Rocher

Ecuyer, seigneur du Quengo et de Trevelo reçut un aveu d'un de ses vassaux, le 9 décembre 1519, et en rendit un lui même à l'abbaye de Beaulieu, le 12 juillet de l'année suivante 1520. Il fit le partage noble et avantageux, suivant l'assise du comte Geoffroy des biens de ses père et mère avec ses puinés par acte du 20 juillet 1553. Il était décédé le 15 janvier 1558. Marié à Marie de Hindreuc, il laissait deux fils :

1° Antoine du Rocher (qui suit)

2° Nicolas du Rocher, écuyer, auquel Antoine du Rocher, son aîné, donna procuration le 26 mai 1576 pour assister et consentir au mariage de François son fils.

 

VI-)

 Antoine du Rocher

Ecuyer, seigneur du Quengo  et de Trevelo, gentilhomme de la chambre du duc Jean de Bretagne, comte de Penthièvre duc d'Estampes , fit foi et hommage au roi de France et lui donna en sa chambre de la cour des comptes de Bretagne le 12 juin 1540, l'aveu et le dénombrement des biens nobles qui relevaient en fief de la couronne, et rendit un autre aveu au seigneur de Rieux pour son manoir de Trevelo et autres terres nobles , par acte du 6 septembre 1554. Il donna une procuration le 26 mai 1576, à son frère Nicolas du Rocher pour le représenter au mariage de son fils, et mourut au mois de novembre 1588. Le 8 du même mois, , dans sa maison du Quengo, à la requête du procureur du roi , pour la conservation des droits de Louis et Jeanne du Rocher, enfants mineurs de défunt François du Rocher, son fils aîné. Il avait épousé damoiselle Olive de la Motte, fille de Robert de la Motte, seigneur dudit lieu et de dame Françoise Le Filheux qui ne vivaient plus le  22 janvier 1573 et dont les armes sont : "d'argent au lion de sable, cantonné de quatre merlettes de même". De cette alliance sont provenus :

1° François du Rocher (qui suit)

2°  Nicolas du Rocher, qui a formé la branche du Dily, rapportée ci-après.

3° Julien du Rocher, seigneur de la Richaudin et d'Aigresance, prêtre, recteur de Brusvily, dont la succession fut recueillie par Louis du Rocher, seigneur du Quengo, son neveu

4 ) Marie du Rocher, mariée, par contrat le 12 décembre 1575 avec noble homme François de Poillevé.

 

VII-)

François du Rocher

Premier du nom, écuyer, seigneur de Trevelo, fit avec ses frères et soeur, le partage noble des biens de sa mère par acte du 22 janvier 1575. Il épousa le 27 mai 1578, 1° demoiselle Jeanne Goyon de Beaucorps, fille de Pierre, seigneur de Beaucorps, de Saint Jean et de Saint Cist, et de dame Hélène de Carmené sa femme, laquelle était fille de Gilles de Carmené, seigneur des Essarts de Isabeau de Rieux. François du Rocher épousa 2 ° Gillette de Saint Meloir. François du Rocher décéda deux mois avant son père, en octobre 1588.

Du premier lit était issue Jeanne du Rocher

Du second lit étéit issu Louis du Rocher (qui suit)

 

VIII-)

Louis du Rocher    

Ecuyer, seigneur du Quengo, fit hommage au roi, en la cour de Dinan, par acte du 8 juin 1602, pour la seigneurie du Quengo et les autres biens provenants de la succession de son aïeul Antoine du Rocher; fit un acte de mainlevée le 17 août 1606 sur la succession collatérale de de feu missire Julien du Rocher, recteur de Brusvily, son oncle, et obtint une sentence du présidial de Rennes le 17 juillet 1609 , par laquelle il fut ordonné qu'il serait réintégré dans la possession des droits de prééminences, marques, écussons, tombes et d'autres droits honorifiques qu'il avait dans l'église de Brusvily. En mars 1625 il épousa damoiselle Servanne de Trémigon, dame de Claire Fontaine,  fille aînée  de   feu Jean de Trémigon et de dame Louise de Guini sa femme. Louis du Rocher était décédé le 3 août 1657, il laissait :

1° François du Rocher (qui suit)

2° Urbain Mathieu du Rocher

3° et d'autres enfants que les actes ne nomment pas

 

IX-)

François du Rocher

Ecuyer, seigneur de Trevelo, François du Rocher épousa le 19 février 1647 demoiselle Marguerite de Chateaubriant, fille de feu, noble et puissant Pierre de Chateaubrian, sire du Plessix Bertrand et puissante dame Françoise de Saint Gilles. François du Rocher fut maintenu par arrêt de la chambre établie pour la réformation  de la noblesse de Bretagne, avec François son fils, comme noble et issu d'ancienne extraction noble, dans la jouissance des droits, franchise, prééminences et privilèges, attribués aux nobles de cette province. François du Rocher laissa deux fils :

. 

1 ° François du Rocher, seigneur du Quengo marié en juin 1660 avec Anne de Tremigon, dame de la Ville Amaury

2 ° Gabriel René du Rocher, écuyer, seigneur de Bougneuf, paroisse de Sévignac, demeurant la paroisse de Guitté

 

la branche du Dily

 

Nicolas du Rocher

Seigneur du Dily, il épousa en 1580 Guyonne de Saint Meloir, dame du Tertre. Il laissa deux fils :

1° Jean du Rocher (qui suit)

2° Pierre du Rocher, seigneur de la Hays marié à Jeanne Le Chauff. Ils eurent pour fils : Jean, seigneur de la Hays, du Dilly et Saint Riveul en la paroisse de Plénée Jugon (ci dessous). Il avait épousé Ester Doudart et comptaient parmi les protestants de la ditte paroisse de "Plenest".

     

 

 

Saint Riveul par Frottier de la Messelière 

 

Jean du Rocher

Seigneur du Dily, il épousa en 1625 Jeanne de France  dont il eut deux fils : Renault  du Rocher, seigneur du Dily, marié en 1638 à Geneviève Guenguené, dame des Champs Mauny; et Jean du Rocher, seigneur du Pargat.

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires

Yann Picquet 14/05/2012 22:35

Bonsoir Michel,

En retour, je te remercie aussi. Nous serons à Sévignac pour d'autres dédicaces le 23-24 juin. Puis bien sûr je serai le 26 juillet pour la ballade en Yvignac commentée par Yves-Marie Rouat.
Amicalement.

poudouvre 15/05/2012 16:48



Bonjour Yann, je penses que nous aurons l'occasion de nous rencontrer lors de la ballade du 26 juillet. Encore bravo pour ce remarquable travail collectif. Amicalement. Michel



Yann Picquet 14/05/2012 20:45

Bonsoir,

Superbe blog. J'adore.
Il semblerait que Gabriel René du Rocher soit le même qui s'est marié avec Catherine D'angoulvent (d'Yvignac) le 22/02/1680 à Caulnes.
amicalement.
Yann Picquet

poudouvre 14/05/2012 21:06



Bonsoir Yann, Merci pour le compliment. J'en profite à mon tour pour te féliciter, ainsi que toute l'équipe avec laquelle tu as travaillé pour cet énorme et remarquable travail sur Yvignac.
Hélas, pour l'heure je n'ai que la dédicace de Daniel, lorsque je me suis rendu à Yvignac pour la sortie, j'ai été impressioné par tout ce monde et je n'ai pas attendu. A bientôt pour une ballade
j'espère. Michel