Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 12:09

    Le comté de Rennes

 

 

Le comté de Rennes faisait initialement partie de la Marche de Bretagne mise en place sous Charlemagne afin d'éviter toutes incursions bretonnes en zone franque. Les comtes étaient des militaires chargés d'administrer plusieurs pagis, leur  fonction deviendra héréditaire à partir de la période féodale. L'occupation normande de notre péninsule eut pour conséquence le contrôle de vastes contrées  par les réseaux de résistance. Sans nul doute que le comte Juhel Bérenger et ses hommes de main dominèrent bientôt  les points stratégiques qui devinrent autant de seigneuries châtelaines. Au cours du XIème siècle émergent celles de Dol, Fougères, Vitré, puis au cours du siècle suivant le comté de Rennes  s'agrandit et compte désormais celles de Dinan, Bécherel, Combourg, Tinténiac, Hédé, Acigné, Gaël. Plus tard au sein des comtés de Penthièvre et de Guingamp apparaissent les châtellenies de  Lamballe et Moncontour, la châtellenie de Porhoët regroupent pour sa part Josselin et  Montfort. La châtellenie de Dol était aux mains des évêques, près de vingt six paroisses y étaient rattachées. On considère que l'un des personnages ayant joué un rôle considérable sur cet évêché de Dol était Wicohen. Tuteur de Drogon, fils d'Alain Barbetorte, il partagea avec le comte Juhel Bérenger de Rennes les revenus de la ville et du comté Nantais, et fut aussi nommé tuteur de Conan Ier Le Tort. Toutefois quand en 988, ce dernier parvint à accéder au trône ducal, il se débarrassa du tutorat de Wicohen et  mit fin ensuite à cette prééminence ecclésiastique.  Conan Ier Le Tort sera tué en 892 lors d'une lutte contre le duc d'Anjou Foulques Nerra. On découvre sous le règne de Alain III fils et successeur de Conan Ier cette fratrie qui va exercer des charges importantes dans le pagus d'Alet. L'aîné prénommé Haimon est maître du pagus Aletensis *, le puisné  prénommé Junguené devient  évêque de Dol, le troisième Josselin est châtelain de Dinan, le quatrième Rivallon reste un personnage obscur.

 

 

 * Rivallon  dit Chêvre Chenue fils de Haimon édifia la châtellenie de Combourg vers la moitié de l'an mil, cette châtellenie fut réunie un peu plus tard à celle de Dol.   

 

La châtellenie de Dinan 

 

 

 

Une hypothèse a été admise comme plausible : avant l'aménagement du siège défensif de Dinan vers 1040, Josselin de Dinan aurait d'abord établit sa défense à Léhon près de l'abbaye Saint Magloire.

 

 

Légende : en rouge le château de Léhon et en orange l'abbaye St Magloire

(d'après plan de 1843)

 

4 

      le château de Léhon

 

Le siège de la châtellenie de Dinan consistant initialement en une motte castrale était située nous dit Benjamin Jollivet sur le coteau compris entre le Petit Fort et le Chemin Neuf (actuelle rue de la Madelaine), autrement dit dans le prolongement de la rue du Jerzual. Mais comme le souligne Stéphane Gesret au sujet de la tapisserie de Bayeux : Mais la motte castrale qu'elle présente est-elle réellement le château de Dinan.  Elle ne la désigne pas ainsi explicitement, ne faisant mention que des «Dinantais», c'est-à-dire du lignage des seigneurs de Dinan.  Près d'une soixantaine de paroisses relevaient de cette châtellenie de Dinan. Rivallon de Dol précieux allié du duc de Normandie Guillaume Le Conquérant, le duc de Bretagne hostile à l'aménagement de Saint James assiégea la cité de Dol. Guillaume Le Conquérant vint alors défendre le comte de Dol et de Combourg et sur la tapisserie serait évoqué la prise de la défense de Dinan, Conan II s'y étant réfugié.

 

La Bretagne féodale XI-XIIème siècle André Chedeville et Noël Yves Tonnerre -éditions Ouest France  

<iframe width="420" height

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires