Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 13:40
 
 
 
Dans son inventaire des découvertes archéologiques des Côtes du Nord publié ar la Société d'Emulaton des Côtes du Nord. M. Harmois évoquant le retranchement des Bourghensais en la localité de Pléven donne au lieu la forme de Bourg-Hen-Saos, qui selon lui signifierait la forteresse des Saxons. Il rejoint en cela l'hypothèse émise par le vicomte Frotier de La Messelière qui voyait en ce genre de défense une architecture militaire dûe aux hommes du Nord, qui du début du Xe siècle jusqu'à la veille de l'an mil hantèrent la terre bretonne qu'ils tentèrent d'annexer à celle reçue lors du traité de Saint Clair sur Epte  conclu l'an 911 entre Charles III le Simple et le chef normand Rollon. Accord qui donnait une partie de l'ancien royaume de Neustrie qui allait devenir Normandie. Semblable site défensif permettait de contrôler la vallée de l'Arguenon. ll n'est pas exclu que le lieu était une des défenses du duché de Penthièvre au cours de l'époque féodale., et fait troublant, sur le versant opposé, en la localité de Plorec, une autre motte castrale, celle de Guénault.
 
 
 
 
D'après plan de Frotier de lla Messelière, et photographie aérienne
 
Les Bourghensais
 
 
L'accès au lieu
 
 
 
 
 
 
divers aspects du principal élément
 
 
 
Le fossé autour du principal élément
 
 
Aspect général
 
 
 
Autre fossé
 
 
Autre élément 
 
 
Motte de Guénault 
   
L'endroit a pu être utilisé ou réutilisé comme défense primitive de la proche seigneurie du Bois-Bily aujourd'hui disparue, dont l'un des premiers possesseurs était connu dès juin 1277 à travers Alain du Bois-Bily alors sénéchal de Rennes 
 
 
   
 
 
 
divers aspects de la motte castrale de Guénault
 
 
 
 
 
Sommet de la dite motte-castrale 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires