Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 18:14

 

 

Rolland III, cité en 1315, accompagna le sire de Goëllo en Brabant pour les intérêts du duc de Bretagne : la même année il épousait Thomasse, fille de Geoffroi, sire de Chàteaubriand, et d'Isabelle de Machecoul. Un acte de 1321 indique l'une des principales places que les sires de Montafilant avaient en Léon, évidemment comme héritiers d'Anne de Léon : c'était Bodister, en Plourin. En 1343, Rolland III, conseiller de Charles de Blois, assistait au mariage de Olivier de Tintêniac avec Amice de Léon. Les deux autres titres dans lesquels nous voyons figurer ce banneret sont d'une faible importance historique; par l'un, en 1348, le roi de France lui faisait remise d'une amende de 60 livres parisis à laquelle il avait été condamné par le Parlement, à la suite d'un procès perdu coutre les habitants de Ploubalay. L'autre fait connaître que deux ans auparavant la justice avait dû intervenir pour faire cesser les vexations que, de concert avec quelques seigneurs voisins, il faisait subir à l'abbaye de Saint-Jagut. Suivant Dupaz, il mourut le 9 mars 1340 et fut enterré, comme son père, aux Franciscains de Dinan, laissant deux fils, Rolland et Louis.

 

Louis de Dinan-Montafilant était, en 1351, homme d'armes sous Jean de Beaumanoir. Le 4 mars 1343, son frère lui avait donné les terres confisquées pour cause de forfaiture sur Guillaume de Kermenguy : de Jeanne Rouxelot, dame de Limoëlan, il eut un fils nommé Rolland, qui ne parait pas avoir eu d'enfants de Clémence Carbonnel. Les titres de Saint-Aubin mentionnent en 1352, un seigneur de Sévignac du nom de Rolland de Dinan qui peut être ce personnage, avec d'autant plus de probahilités que Limoëlan est dans la paroisse de Sévignac.

 

Rolland IV, en 1347, combattait pour Charles de Blois : à cette époque il avait déjà fait son testament, dont les exécuteurs étaient soit, sa mère et sa femme. Ayant été fait prisonnier par les Anglais, il revint en France, sur parole, probablement pour s'occuper de sa rançon, puis retourna en Angleterre. Il faisait partie, en 1352, de l'ambassade envoyée par la duchesse Jeanne pour traiter de la délivrance de Charles de Blois  De sa femme, Jeanne de Craon, suivant la généalogie de la maison de Craon, Rolland IV eut : Charles, Thomine, épouse de Bertrand Goyon, sire de Matignon, et Jeanne, qui fit à Saint-Gildas une donation de deux cents florins d'or pour y fonder une messe hebdomadaire. 

 

Si je voulais faire l'histoire de Charles de Dinan, sire de Montafilant en 1363 et de Chateaubriand en 1383, par représentation de son aïeule maternelle, il me faudrait faite l'histoire de Bretagne pendant les dernières années du XIVe siècle. De 1363 à 1418, date de sa mort, le nom de Charles de Dinan est inscrit à presque toutes les pages des «Preuves pour servir à l'histoire de Bretagne»; soit comme conseiller, soit comme ambassadeur,il servit fidèlement le duc Jean : le dernier acte dans lequel il figure est le traité de mariage entre Louis, duc l'Anjou, et Isabelle de Bretagne. -Je mentionnerai seulement quelques détails qui ont échappé, jusqu'à présent à l'attention. Le 13 juillet 1370, avec l'assentiment de la duchesse Jeanne, Charles fonda deux chapellenies à Montafilant, et les dota des dîmes qu'il avait en Ploubalay, Corseul, Pluduno, Hénansal, Plurien, Pléneuf et Saint-Alban, ainsi que de rentes en Pluduno,et Landébia.

 

Le sire de Montafilant eut quatre femmes, dont la troisiéme seule lui donna des héritiers; ce furent : 1° Jeanne d'Ancenis, veuve de Thibaut de Rochefort; 2° Constance de Coëtlan, veuve du vicomte du Fou; 3° Jeanne, fille de Jean de Beaumanoir et de Marguerite d'Avaugour; 4° Jeanne Raguenel, fille de Jean, vicomte de la Belliére : celle-ci mourut le 7 mai 1448. Par suite de ses alliances et de son patrimoine, Charles était l'un des plus riches barons de Bretagne : il possédait Châteaubriant, Plourhan et la Roche-Suhart, le Guildo, des manoirs en Sévignac et auprès de Saint-Brieuc, la Hardouinaie, Châteaubriant en Piré, les Huguetiêres eu Rais, Bain, Bunefau, Bodister, Plougaznou, Candé, Saint-Pado, la Bérardière, Tillay, Viordau, la Roche sur Yon.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires