Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 17:21

 

 

Couëtbicor

 

 

famille Lemoine, citée en 1780 (aux Loges de Coibicor)

famille Broisse, citée en 1780 (aux Loges de Coibicor)

famille Lejeune, citée en 1805 (maison de Coibicor)

famille Hesri, citée en 1850 (Bois Coibicor)

 

Les possesseurs de Coëbicor

 

La maison forte de Coëbicor remontait au XVe siècle, l'actuel château fut construit à la fin du XVIIIe siècle. Si l'origine de Coëbicor est bretonne, en revanche l'ancienne métairie de la Porte qui en était proche et qui ressortait du lieu désignait aussi une avant défense. La seigneurie fut aux mains successives des familles Le Berruyer (XV-XVIIe), de Langan (XVII-XVIIIe) et de la Nouë (XVIII); puis de Chappedelaine (XIX-XXe)

 

 

Armoires Le Berruyer, de Langan, de la Noue, de Chappedelaine

    

Anne Le Berruyer transporta Coëbicor à la famille de Langan en épousant Raphaël de Langan, fils de Olivier de Langan, sieur du Bois Gestin et Louise Piedevache. De leur union naquirent sept enfants dont Jean cité ci dessous "le quinzieme jour de novembre 1612 fut ensepulturé escuier Raphaël de Langan sieur de la paroisse (a)n l'égli(s)se d'eréac au tombeau de coabicor, les sacrements luy administrez par missire Jullien Nogues recteur de ladite églisse". Devenue veuve, Anne Le Berruyer épousa escuier Alain de Langan, sieur des Houssays, dont elle eut quatre autres enfants nommés de la Villeon. Elle s'éteignit le 8 mai 1637 (voir acte ci dessous). Son fils Jean de Langan, marié à Jacquemine Trouchart le 17 février 1632, recueilli la seigneurie de Coabicor. Huit enfants naquirent de leur union. Messire Jan de Langan seigneur de la Poissonnaye et de Coüesbicor agé de soixante et trois ans ou environ décédé du 8e 7bre (septembre) 1671 a esté inhumé dans nostre Eglise d'Eréac dans la seconde tombe dudit lieu de Coüesbicor à l'autel du costé du midy le neufviesme dudit mois de septembre mil six cent septante et un, environ les cinq heures du soir, au convoy duquel ont assisté messieurs les recteurs de Lanrelas, Merillac & St Launeuc et leurs prestres et plusieurs personnes de qualité...C'est par le dernier des fils du seigneur et de la dame de la Poyssonnaye que se poursuit ici la filiation des possesseurs de Coabicor, en effet le dernier des frères de Guy de Langan : Pierre de Langan, baptisé en l'église d'Eréac par missire Anthoine Cromer devint en 1708 à la mort de son frère seigneur dudit lieu qui fait ici l'objet de notre étude. Il avait épousé Jacquemine Turmel, fille de Guillaume Turmel, sieur des Vallées et dame Marguerite Pilorget originaires de la paroisse voisine de Langourla. La petite fille de Pierre de Langan prénommée Rose Emilie récolta la seigneurie de Coëbicor qu'elle transmit à son époux : Jules César Félix de la Nouë fils de Toussaint Marie, conseiller au parlement de Bretagne et Marie Madeleine Pressac. Guy de Langan, héritier de la seigneurie épousa damoiselle Magdelaine de Saint Pezran, mais leur fils Jean Baptiste mourut la veille de ses vingt ans en 1699.

 

 

Coëbicor : un pilier renversé, peut être s'agit il d'un élément de la chapelle disparue
 



autre élément découvert à Coëbicor
 

De l'union de Jules César Félix de la Nouë & Rose Emilie de Langan naquirent quatre enfants dont François-Louis (1772-1840), qui fut Officier des dragons puis maire de Dinan en 1830.

 

    le Creux     



famille Maignan,citée en 1672


 

la Croix Chemin

 

la Doslais

 

famille Desbouays-Desbois,citée de 1636 à 1742

famille Syon-Sion, citée de1671 à 1725

famille Hamonic, citée en 1672

famille Dragon, citée en 1672

famille Potier,citée en 1702

famille Pinsart, citée de 1702 à 1742

famille Lejart,citée de 1742à 1750

famille Cormault,citée de 1742 à 1810

famille Ribault,citée en 1742

famille Ogier,citée en 1742

famille Méance,citée en 1750

famille Bedel,citée en 1750

famille Marchand, citée de 1780 à 1810

famille Regnault, citée en 1795

famille Perrin, citée en 1806

famille Monier-Monnier, citée en 1850

famille Pellois, citée en 1850

famille Macé,citée en 1905

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires