Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 14:38

Le 8 octobre 1286, le duc Jean Ier mourut âgé d'environ 70 ans et fut inhumé en l'abbaye des Prières qu'il avait fondée en 1252, abbaye située dans la paroisse de Billiers au diocèse de Vannes. Il avait régné environ quarante-neuf ans.  Le monument élevé à Jean Ier devait se composer d'un socle et d'une statue couchée. Sans doute, les angles de ce mausolée maltraitaient cruellement les religieux pendant leurs processions. Dans cette nef, élevée sous les belles années de l'art chrétien, au milieu de ce chœur dont les grilles ouvragées dessinaient des réseaux d'ombre et de lumière, la blanche image de ce chevalier, étendu, les mains jointes, sur un lit de marbre noir, semblait reposer dans une éternelle prière. Sa dépouille mortelle fut levée de terre en 1715 lorsqu'on démolit l'ancienne église (ci-dessous) et replacée dans la nouvelle, du côté de l'épître.

 

 

Hic jacet in annis dux quinquaginta Britonnis
Dextera robusta, fuit ejus forma venusta
Hec loca fundavit, prudens hostes superavit
Pervigil cura juste dupplans sua jura.
Hic fidei culto, scelerum justissimus ultor
Pauperis et miseri custos, defensio cleri,
Pacificans gentem, domuit quemque tumentem
Anno milleno, bis c, sex octuageno
Sub dena lute citra solemnia Luce
Migravit iste, tecum sit sine fine

 

 

     

 

 

 

Le 21 décembre 1842, dans un procès-verbal, un dénommé Guyot, desservant la paroisse de Billiers notait " ….d'après l'autorisation de Mgr l'évêque de Vannes, avons remplacé dans la nouvelle chapelle, construite par Mr Le Masne sur l'emplacement de l'ancienne église, les restes mortels 1° de Jean Ier, fondateur de l'abbaye, 2° d'Isabelle de Castille, veuve de Jean III....Certifions que tous ces restes ont été placés dans la chapelle comme il suit, ceux du duc fondateur, et d'Isabelle de Castille, du côté de l'évangile, dans la même pierre creusée dans laquelle on les avait trouvés et de la même manière, c'est à dire les ossements de Jean Ier au haut et près de l'autel, ceux d'Isabelle à l'opposé dans l'autre compartiment de la dite pierre..." Extrait de Bulletin mensuel de la société polymathique du Morbihan, Vannes.  Notes laissées par l'abbé Piederrière en 1861 -voir aussi croquis ci dessous. Outres les tombes du duc Jean Ier et des duchesses Blanche de Navarre et Isabelle de Castille, figurait aussi en cette abbaye la tombe de Joan Holland, deuxième femme de Jean IV de Bretagne

 

 

 

Blanche de Navarre -ci dessous, épouse du duc Jean Ier, qui était morte l'année précédente, avait été inhumée dans l'abbaye Notre-Dame de la Joie (Gaudiî) qu'elle avait fondée près d'Hennebont au diocèse de Vannes. "Sachent touz que nous Guillaume Le Borgne, chevalier, avons heu et receu des exequtors de notre chier seignour, de bonne mémoire, Johan jadis duc de Bretagne, conte de Richmont defunt quatre cenz cinquante liv. pour la façon de la tombe et de la sépulture nostre chère dame, dont Deux ayt l'arme, madame Blanche, sa mère, jadis duchesse de Bretaygne, ains que nostre cher segnor aveyt quemandé fère à Limoges au temps qu'elle viveyt...à la somme des dites quatre cenz et cinquante liv. A Veues tesmoyng nostre seaul...pour...l'an de grace mil treyz cenz  et seyz." Cette date de vingt trois ans postérieure à la mort de la duchesse Blanche ne doit pas faire penser que les artistes de Limoges mirent tout ce temps à exécuter le monument; elle prouve simplement que le duc payait mal de son vivant et laissait son testament s'acquitter de ses dettes. Un acte curieux, trouvé dans les archives du château de Nantes , établit que la tombe en cuivre émaillé de Blanche, duchesse de Bretagne, mère du duc Jean, a été faite à Limoges, et payée la somme de 450 livres. M. le baron de Wismes demande s'il ne s'agirait pas plutôt de la duchesse Marie de Limoges, dont il n'a pu trouver nulle part le lieu de la sépulture, et à laquelle cet acte aurait par erreur donné le nom de Blanche. Ci dessous reproduction de cette tombe et l'original conservé au Musée du Louvres.

 

 

 

 

L'abbaye Saint Gildas de Rhuys hébergeait les tombes de quatre des huit enfants de Jean Ier de Bretagne et de Blanche de Navarre. Ils moururent à Sucinio et ont été enterré côte à côte dans le coeur de l'église saint-Gildas. Leurs dalles funéraires ornées de leur image au simple trait, et encadrée dans une inscription en creux, ont été usées sous les pieds des passants.

 

 

 

Néanmoins, grâce aux traits qui subsistent encore et au relevés des inscriptions lues dans le passé, on a pu les reconstituer comme il suit.

En suivant l'ordre des décès, on a d'abord : Thibault Ier de Bretagne représenté debout les mains jointes. Son épitaphe se lit ainsi : +. Cy. gist. Thibaust. fils. I. duc. de. Bretagne, et. Blanche. sa. fame. et. morut. l'an. M.CC.XLVI. et. vesquit. I an. On a ensuite Aliénor de Bretagne, née et morte en 1248 : +. Cy. gist. Aliénor. fille. I. duc. de. Bretagne, et. Blanche. sa. fame. et. morut. l'an. M.CC.XLVIII.

 

 

   

 

Puis vient Thibault II, né en 1247, et mort en 1251 :  +. Cy. gist. Thibaust. filz. I. duc. de. Bretagne, et. Blanche. sa. fame. et. morut. l'an. M.CC.LI. et. vesquit. IIII an. On a enfin Nicolas de Bretagne, né en 1249, et mort en 1251 dans sa troisième année. Destiné à l'état ecclésiastique, il en porte le costume, et son épitaphe est latine : Hic iacet Nicholaus clericus. filiius. I. ducis Britanie et Dne Blanche. uxor.ei, fuit. mortu,. anno. M.CC.LI. et vixit. p. III. anno. D'après travaux de Jh M. Mené publiés dans la revue Bulletin de la société polymathique du Morbihan, année 1902. Robert de Bretagne, leur plus jeune frère, né le 6 mars 1251, mourut le 12 février 1259 et  fut inhumé dans l'église des Cordeliers de Nantes, dans le choeur.

 

 

 

    

 

 

Enfants de Jean Ier et Blanche de Navarre -alias de Champagne : 

 

-Jean II, page suivante

 

-Pierre de Bretagne 1241-1268 inhumé aux Cordeliers de Paris -

 

-Alix de Bretagne 1243-1288 épousa Jean de Châtillon, comte de Blois, inhumée à la Garde de Notre Dame à La Guiche

 

-Thibault Ier de Bretagne 1245 (ci-dessus)

 

-Aliénor de Bretagne 1246 (ci-dessus)

 

-Thibault II de Bretagne 1247 (ci-dessus)

 

-Nicolas de Bretagne 1249-1249  (ci-dessus)

 

-Robert de Bretagne 1250-1259 (ci-dessus)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article

commentaires