Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 14:34

 

Un aveu que la fabrique de Saint Sauveur de Dinan fait au duc de Bretagne, le 8 janvier 1420, nous a patu assez intéressant pour en donner ici un extrait. Il est d'autant plus curieux qu'il fait mention des propriétés qui occupaient le sol où est place le Château, et qu'il relate en même temps l'époque de l'érection de la juridiction de la Trinité, par Charles de Blois, l'an mil trois cent quarante-quatre.
"Le baillage juridiction et seigneurie ayant cours partye en ceste ville de Dinan, nommé le Baillaiage de la Trinité de Dinan quel donna autrefoys Charles de Bretaigne, lors duc de Bretaigne compte de Limoges et de Guise, affin destre aux prières et oraisons et recommandations qui a jamais es temps advenir seront dictes et cellebrées en la dicte église de St-Sauveur de Dinan quel fié Baillaige juridicition et seigneurie est prinze soubz la juridiction de Rennes et prochement tenue du duc en sa barre et court de Rennes quelle juridiction n'est aucunement tenue ni subjette à debvoir d'armes si non pour denommer à prieres oraisons et suffraiges en icelle église que seront faites à jamais en temps advenir comme dit est et les hommes et subjectz d'iceluy estre tenuz bailler lors advoirs et tenue à la dicte église et y faire obéissance et aultre voullut et consentit celuy duc et prince que les dicts thesoriers net fabriqueurs lors presentz et advenir usent de sceau et faire lectres par le sceau de court portant caractere de lymaige de la Trinité enfin que lon a trouvé par vieil enseignement en même usent encore à present et en sont possession. - Aussi ne sont les hommes ey subgietz diceluy Baillaige et juridiction  subgietz a auchun debvoir de guet ni debvoir de pavaige ny de bouteillaige auquel sont tenuz les heritaiges mesons et choses heritelles qui en suyvent.      

 

    17-2295


Premier-lesglise et cymetiere dicelle sise en ceste ville de Dinam comme ils se poursuyvent tant edifices que sont dicelle esglise le primitère et jardrin et deport dicelle parouesse sis en ceste ville de Dinam jouegnante audict cymitiere ung chemin entre deux servant à aller sur la muraille de ladicte ville.-Lemplacement fons et deport où est à present esdiffié les Chasteau porte muraille coulombier et belle du dict Chasteau de ceste ville jouxte le champ comme il se poursuyt o le debvoir dobeissance quel eddifice de Chasteau muraille porte et coulombier et belle ont esté esdiffié dempuys le dict dom  en faict par le dict duc. Un petit jardrin meson et tenue sise et estante jouxte le belle du dict Chasteau jouegnant à la rue du Champ, quelle maison doibt de rente à la dicte fabrique au jour de la Trinité trois souls de rente avecques ung chappeau de boucttonz de roses ou pareilles flors aux vespres du jour d'avant la Trinité. -Une aultre meson et jardrin quel messire Guille Dufeil sieur du Placy et Desfosses, capitaine de Dinam princt pour faire augmentation au belle et pourprinz du dit chastel laquelle meson et jardrin debvait dix souls de rente à la dicte fabrique."

 

 

  17-2295 

 

 

Notice historique sur le château de Dinan, par M. Mahéo      

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 07:20

Ce fut lors de son passage à Dinan, au 3 août 1380, que Jean de Montfort, revenant d'Angleterre, conçut le projet de construire le Château de Dinan, projet qui ne tarda pas d'être mis en exécution, comme nous l'atteste la pièce suivante :
"A touz ceulx qui ces présentes lectres verront et orront Patry (Patrice) sire de Chasteau-Giron  chevalier commissaire quand ad ce de très puissant N. Souverain seigneur le duc certifie que jay veu les lectres et commissions de mon dit seigneur contenant la forme qui en suyt :
Jehan duc de Bretaigne compte de Montfort et de Richemont à nostre bien amé et féal sire Patry de Chasteau-Giron garde de nostre ville et pays de Dinan salut, comme soit chose utille et necessaire que pour l'augmentation et édifice de nostre meson  que nous avons ordonné en commencer puix naguyeres en nostre dite ville que aucunes places et mesons à aucuns de nos subguetz appartenantes ils soient mises et emploieez, lesquelles ne voullons que ilz soient mises et emploieez, lesquelles ne voullons que ilz soient mises se n'est pas en dedomageant ceulx à qui elles sont ainsi  comme par l'avisement de nous et de nostre conseil sur ce garde et delibere que ce doibt être, pour que nous mandons et commandons nommer si mestier est que vous appeliez nostre procureur  de nostre dite ville et Estienne Le Tur maistre de nostre dite oeuvre et aultrez que vous verres qui devront estre appelez, vous faictes les dites choses prisés tant en fond que édifice de present et aussi tant par meubles que par heritaige, par nous choisizant hens dignes de foy, maistres charpentiers et aultres loyaux gens en ce eux cognoessans et du dit prisaige tout ce que en ferez nom faites, voir bon soubz vostre sceau et autorité ou aultre affin que nous en ordonnions en la manière et comme dessus est dit et de ce faire aveques toutes les choses avons donné et donnons plainpovoir et mandement espret, mandons et commandons à touz et chacuns nos subjects en ce faisant vous obeir et diligemment entendre.
Donné en nostre ville de Vennes le IIIe jour de novembre l'an mil IIIee quatre vingt et deux. Ainsi signé par le duc de son commandement. R. Rolland.

 

Par lecture desquelles lctres ge dit commissaire ay esleu Raoul Moncet, Jehan Prestessaille, Raoul Chaismel, Guillaume Constuance bourgeois de Dynan, Pierre Jubin charpentier et Jehan Lepine maczon en la presente et lavissement et estimation de Jehan de la Chapelle procureur de Monseigneur et Estienne Le Tur maistre de la dite oeuvre et d'aultres gens et officiers et jurez de mon dit Seigneur quand addin de prisez toutes et chacunes les places terrs mesons et heritaiges qui ne necessaires estaient et sont à prendre pour estre mys et emploieez au dit edifice quelx prisageurs jurerent et recordent les choses contenues den une relacion selé de leurs sceaux et soubz le secau des cours de mon dit Seigneur à Dynan qui pour cestre relacion est annexee a ce que en suit par ces presentes scellées soubz mon sceau le XXe jour de mars l'an CCC IIIIxx et deux

 

 

  Sceau_de_Jean_IV_-_Duc_de_Bretagne 

 

  sceau de Jean IV 

 

Item ensuit coppie de la dite relation, par nostre cour de Rennes furent presens devant nous Raoul Chaismet, Guillaume Constuance bourgeois de Dynan, Pierre Joubin charpentier, Jehan Lepine maczon demeurant en la dite ville prisageurs esleus de noble homme sire Patry de Chasteaugiron garde de la ville et pays de Dina pour très puissant et très redoubté Seigneur Monseigneur de Bretaigne et son commissaire quant affin de priser les terres mesons et heritaiges qui necessaires estaient et sont à mon dit Seigneur en icelle ville, nommés et esleuz du dit commissaire en cours presente à l'assentiment et nomination de Jehan de la Chapelle procureur de mon dit Seigneur, Estienne Le Tur maistre de ladite oeuvre, d'autres officiers jurez de mon dit Seigneur lesquelx prisageurs dessus dits avaient prisés les choses qui en suyvent en la maniere qui en suit cest essavoir la meson courtil et tenue qui a present est Jehan Le Maistre et sa femme et Geffroy Malcouvinar et sa femme, laquelle tenue tient par le rapport des dits prisaigeurs en long et en leze cent piez de long et quarante piez de leze ou environt en contribuant le bout d'icelle tenue plus large au bout, prisé à la somme de V livres et demye de rente pour toutes rentes et devoir suff l'obéiddance qui en ce nest pas comprise en oultre Monseigneur en son conseil vouldroient que lheritaige et le meuble par meuble tous les prix diceluy heritaige en commun que dit est à quatre livres de rentes et les faisiances ainsy comme elles sont en edifice et sus bout, à la somme de cinquante livres dor monnoye, lesquels prisageurs dessus dits recognoissent par leurs serments avoir fait iceluy prisaige et rendu bien duement et loyaument à leurs conscience sans fraude ne malangin, témoin de ce le sceel estably et contractz de nostre dicte cour, ensemble les sceaux des dits Moucet, Prestessaille et Chaismet mis à ces lectres pour eux et les aultres en nostre presence le XXe jour de janvier l'an mil IIIce IIIIxx et deux"

 

Notice historique sur le château de Dinan, par M. Mahéo    

 

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 11:28

 

Nous citerons quelques uns des évènements les plus importants dont le Château de Dinan fut le théâtre, et les personnages les plus notables qui l'ont habité ou visité. Jean IV, duc de Bretagne, et sa seconde femme, Jeanne de Navarre, visitèrent, en  avril 1387, le Château de Dinan, d'où ils partirent pour le château de l'Hermine à Vannes. En 1406, le comte de Richemond, frère de Jean V, venant de Saint Brieuc, fut reçu au Château de Dinan. Deux personnages illustres et bien connus dans l'histoire ont dû aussi visiter cette résidence, nous voulons dire le malheureux prince Gilles de Bretagne, et sa douce et belle compagne, Françoise de Dinan. Si l'on en croit les annales de l'histoire, ce Château fut la première prison du prince Gilles après que ce prince eut été saisi à son Château du Guildo par les ordres de son frère, l'inexorable François Ier, duc de Bretagne (en 1446).

 

    f1 

 

 
En 1469, le duc de Bretagne François II, étant en voyage, vint à passer deux jours à Dinan et fut fêté au Château. La duchesse Anne, dans ses voyages, a résidé plusieurs fois au Château de Dinan, notamment en 1507, lorsqu'elle vint nommer la cloche de l'horloge dont elle avait fait présent à Messieurs de la communauté de ville de Dinan : c'est cette même cloche qui sonne encore les heures maintenant.
 

  22_Dinan_97 

 

En 1570, Charles IX, roi de France, arrive au Château de Dinan, et se rend le lendemain à Saint Malo, par une jolie barque préparée pour la circonstance. Le duc de Mercoeur a longtemps siégé à Dinan durant ls troubles de la Ligue. Il fit sa première entrée en 1590, le 5 mars, après midi. Les habitants, qui le considéraient comme leur souverain, à son approche, sortirent au-devant de lui, pour lui présenter les clefs de la ville, et dévouèrent leur vie et leurs armes à son service. Le duc accueillit  en prince débonnaire leurs offres, promettant de les bien sauvegarder dans leur ville close. Il se rendit au Château et y reçut les seigneurs bretons qui vinrent reconnaître son autorité et lui proposèrent de se charger de la garde de la place. Il était accompagné de cinq cents arquebusiers, de trois cents lance, et d'une illustre escorte, toute brillante de belles armures, et remplie de nobles seigneurs et d'écuyers portant des pennons armoriés, et montés sur des palefrois bardés de fer et richement harnachés. L'année précédente, le duc de Mercoeur avait transféré à Dinan le présidial de Rennes et la cour des monnaies. Le présidial fut établi dans une des grandes salles du Château, puis la cour des Monnaies dans la tour Coëtquen, et ensuite transférée rue de l'Horloge, dans l'Hôtel de l'évêque de Saint Malo, situé au nord de l'ancienne église des religieux  Dominicains. Voici un extrait de ses lettres :
 "Considérant que la ville de Dinan est assise en un lieu proche des meilleures villes de cette province, et qu'elle s'est toujours maintenue et conservée en la sainte union sous notre aide, et, que, pour cette raison, elle doit être grandement décorée et augmentée, comme nous l'en connaissons très digne, avons transféré et établi, transférons et établissons en ladite ville de Dinan la monnaie qui soulait travailler en ladite ville de Rennes pour y être dorenavant tenue et exercée par vingt maitres et autres officiers, tout ainsi et à l'exemple des autres monnaies du royaume.
Le 12 septembre 1589
Ainsi signé
"Emmanuel de Lorraine".

 

f1

 

Le Château de Dinan a été occupé par une suite de gouverneurs très distingués, entre autres : les sire de Châteaugiron, de Coëtquen, de Rohan, d'Avaugour, seigneur de Saint-Laurent et du Bois de la Motte; Guillaume Marot, comte de la Garais, baron de Blaison, seigneur de Taden, etc.  

 

Notice historique sur le château de Dinan, par M. Mahéo    

 

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 20:01

IMG_1889 IMG_1888

IMG_1890

IMG_1891

IMG_1892

IMG_1893

IMG_1894

 

 

 

 

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 19:38

 IMG_1870

IMG_1871

IMG_1882

IMG_1878

IMG_1883

IMG_1881

IMG_1884

IMG_1885

IMG_1886

IMG_1874

IMG_1872

IMG_1873

 

 

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 19:21

IMG_1851

IMG_1852

IMG_1853

IMG_1855

IMG_1857

IMG_1858

IMG_1859

IMG_1860

IMG_1861

IMG_1863

 

 

 

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 18:58

 

IMG_1842IMG_1843

IMG_1844

IMG_1845

IMG_1849

IMG_1847

 

 

 

 

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 18:45

IMG_1833

IMG_1834

IMG_1835

IMG_1836

IMG_1837

IMG_1838

IMG_1839

IMG_1840

IMG_1841

 

 

 

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 18:29

 IMG_1824

IMG_1826

IMG_1827

IMG_1828IMG_1829

IMG_1831

IMG_1832

 

 

 

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 17:57

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  IMG_1803 

 

 

 

 

IMG_1803

 

 

 

 

IMG_1789

 

 

 

 

 

 

IMG_1805

 

 

 

 

IMG_1806

 

 

 

 

IMG_1807

 

 

IMG_1811

 

 

 

 

IMG_1812

 

 

 

 

IMG_1813

 

 

 

 

 

 

IMG_1814

 

 

 

 

IMG_1815

 

 

 

 

 

IMG_1816

 

 

 

 

 

IMG_1817

 

 

 

 

IMG_1818

 

 

 

 

IMG_1819

 

 

 

 

 

IMG_1820

 

 

 

 

 

IMG_1821

 

 

 

IMG_1822

 

 

 

 

IMG_1823

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by poudouvre
commenter cet article